Accueil > Articles > Aankhen

Rubriques

Articles

Aankhen

Aankhen

Vous êtes célibataire, sans femme ni enfant, car vous avez consacré votre vie à la réussite de l’entreprise qui vous emploie, en l’occurrence une banque. Si celle-ci vous mettait à la porte du jour au lendemain, n’auriez-vous pas envie de vous venger ?

C’est ce que va faire Vijay Singh Rajput. Furieux de ce renvoi, il n’aura de cesse de rendre la monnaie de sa pièce à la banque... Il ourdit donc un plan machiavélique pour voler celle-ci, en utilisant trois hommes dont la particularité est d’être... aveugles !

Voilà un point de départ pour le moins inusité. Il s’agit de l’adaptation de la pièce gujarati intitulée Andhalo Pato, jouée pour la première fois en 1992. Pour son premier film, le réalisateur Vipul Shah n’a pas fait dans la facilité, étant donné que le film ne répond pas exactement aux critères habituels des films bollywoodiens. En effet, ceux qui recherchent la danse, la chanson et la romance à profusion seront déçus... Pour les autres, Aankhen - les yeux - peut se révéler une agréable surprise.

La première partie est celle de l’élaboration du vol, de la formation des trois protagonistes. Ces derniers font connaissance et tissent des liens. Il en va de même avec le spectateur. La présentation des personnages est dynamique. Et la musique relève à point certaines scènes. L’intrigue est telle que cette première partie comporte ses moments frissonnants. Le terrain ainsi préparé, la deuxième partie s’engage. C’est le vol à la banque et ce qui s’ensuit. Or, comme vous êtes déjà pris par l’histoire, vous voilà en plein suspens ! Et ce, jusqu’à la fin. Le rythme bien soutenu ne vous permet pas de décrocher !

Vijay Singh Rajput tire donc les ficelles. Dans ma découverte du cinéma bollywoodien, c’est ma deuxième rencontre avec Amitabh Bachchan après Sholay. Sachant qu’il est considéré comme un quasi demi-dieu, je me disais avec une pensée naïve et somme toute conventionnelle qu’Amitabh Bachchan devait toujours jouer les héros. Certes, il est bien la vedette du film, mais son personnage est loin d’être un « valeureux chevalier » ! Au contraire, Vijay Singh Rajput est violent et même méchant. Croyez-moi, il donne froid dans le dos !!! Amitabh Bachchan, 1,92 mètre, cheveux noirs, barbe grisonnante, air sombre, regard pénétrant... Il est incroyablement efficace et se tire impeccablement de toutes les situations. Il s’est vraiment investi dans son rôle ! Il m’a impressionnée.

Face à lui, Wishwas, très perspicace et sûr de lui, qui devient tout naturellement la « tête » du trio. Avec sa gueule et son aspect un peu carré, Akshay Kumar a tout d’un playboy. Ici, sa stature et son sérieux font bon contrepoids à Amitabh Bachchan à qui il s’oppose. Et ma foi, il s’en tire plutôt bien.

De l’autre côté, Ilias est « le bon musulman » plutôt gauche mais plein de verve. Rien de tel que l’humour pour cacher la tragédie. Ce personnage attachant, incarné par Paresh Rawal, ne manquera pas de vous faire rire ni de vous toucher.

Coincé entre ces deux figures bien campées, Arjun essaie d’apporter un peu de morale. Arjun Rampal fait ce qu’il peut, mais reste plutôt effacé.

Parmi tous ces mâles, la belle Sushmita Sen apporte une touche féminine. Son personnage de Neha, l’instructrice des aveugles, subit l’odieux chantage de Vijay Singh Rajput. Et l’on se dit que ce choix d’une femme comme formateur n’est pas si anodin. En la prenant par les sentiments, Rajput sait qu’il peut la manipuler facilement. C’eut été un homme que des rapports de force se seraient établis, et le film eut été autre. Ainsi, Neha n’est qu’une victime. Mais elle a du caractère et saura surprendre. Elle se montrera digne d’une véritable héroïne...

Et la chanson et la danse dans tout ça, me demanderez-vous ? Visiblement, le film s’en serait passé, mais satisfait néanmoins à un quota de base, en se débarrassant d’ailleurs d’un numéro dès le générique. Il reste alors trois chansons plutôt énergiques et assez bien intégrées. Seul le deuxième numéro détonne au départ par son aspect « clipesque » un peu irritant.

Aankhen n’est pas seulement la revanche d’un personnage qui se sent trahi, c’est aussi la revanche des handicapés dans une société qui les traite comme des parias. Wishwas, Arjun et Ilias ont tout à gagner en acceptant le jeu. Qui ne risque rien n’a rien...

Il n’y a pas qu’avec le regard qu’on voit, mais si vous avez des yeux pour voir, Aankhen devrait vous divertir !

P.-S.

Fiche technique :
Réalisateur : Vipul Amrutlal Shah
Pays : Inde
Année : 2002
Interprètes : Amitabh Bachchan, Akshay Kumar, Shushmita Sen, Paresh Rawal, Arjun Rampal
Scénaristes : Aatish Kapadia, Vipul Amrutlal Shah - d’après la pièce Andhalo Pato de Shobhana Desai
Directeur de la photographie : Ashok Mehta
Monteur : Shirish Kunder
Compositeurs : Aadesh Shrivastav, Jatin-Lalit
Paroliers : Prasun Joshin, Nitin Rajkar, Praveen Bharadwaj
Producteur : Gaurang Doshi
Durée : 150 min
Support : DVD Video Sound, en hindi, sous-titres anglais, grand écran anamorphosé 16 x 9, Dolby numérique 5.1, toutes zones

Article précédent | pret immobilier
AkS

Article suivant | credit immobilier
Kaante


Dans la même rubrique

My Name Is Khan
My Name Is Khan
Ong Bak 2
Ong Bak 2
IP MAN
IP MAN
Chocolate
Chocolate
La Momie - La Tombe De L'Empereur Dragon
La Momie - La Tombe De L’Empereur Dragon

Sur le Web : S'informer sur les conditions d'obtention de votre credit immobilier reste la première action à entreprendre avant d'aller consulter un courtier en pret immobilier afin de négocier le meilleur taux en connaissance de cause. Votre bien immobilier constitue l'investissement le plus important de votre vie. En cas de surendettement, plusieurs solutions de rachat de crédit ou de Crédit hypothécaire peuvent être envisagées. Le référencement naturel dans le secteur immobilier ainsi que du prêt immobilier a donné beaucoup d'abus. C'est de bonne guerre, le référencement payant est si prohibitif.

Articles les plus populaires

Shutter
Shutter
Dor
Dor
King Naresuan