Accueil > Articles > Chungking Express

Rubriques

Articles

Chungking Express

Chungking Express

L’avis de Maguy : Chungking Express... un nom qui fait rêver !

« Durant ce bref instant d’intimité, un millimètre à peine nous sépare. Je ne savais rien d’elle. 57 heures plus tard, je tombais amoureux de cette femme... »

La première réplique de Chungking Express a de quoi laisser rêveur ! Ce film, tourné en moins de trois mois par Wong Kar Wai, caméra sur l’épaule, a tout d’un « road movie ». Il s’articule en deux parties, sortes de sketchs qui font intervenir des personnages très différents mais qui ont quand même certains liens entre eux. Les deux héros de chaque partie sont des agents de police : l’agent 223, interprété par le beau Takeshi Kaneshiro, et l’agent 663, incarné par Tony Leung Chiu-Wai, qui patrouillent tous les deux dans les mêmes environs et fréquentent le même café, principal lieu de rencontre des personnages. On pourrait donc s’attendre à un thriller policier, avec pistolets et enquêtes à gogo, mais non... Wong Kar Wai choisit de s’intéresser aux flics mêmes, et pas au thriller.

Chungking Express est donc une sorte de comédie romantique, avec en premier lieu l’histoire de l’agent 223, en mal d’amour depuis que sa fiancée May l’a laissé tomber. Il fait une fixation sur les dates limites des produits alimentaires comme des sentiments, avec cette impression amère que tout se périme, même l’amour. Ces émotions, nous les avons certainement tous éprouvées (ou nous les éprouverons un jour ou l’autre), et c’est la raison pour laquelle ce personnage paraît si attachant et on n’a aucun mal à s’identifier à lui. À la suite d’une indigestion d’ananas en boîte, il rencontre une criminelle à la perruque blonde et aux lunettes de soleil de star, Brigitte Lin Ching-Hsia, de qui il décide de tomber amoureux assez étrangement, pour oublier sa peine. Celle-ci est aussi tourmentée et n’en finit plus de collectionner les problèmes de toutes sortes. Les deux personnages vont alors se lier bizarrement, à la fois très superficiellement et très profondément, dans une sorte d’épisode rapide de la vie, instantané, mais qui laisse un souvenir inoubliable.

La deuxième partie du film s’enchaîne alors, dans une bousculade entre l’agent 223 et Faye Wong, qui interprète une jolie et pétillante serveuse dans le café central, et de qui le deuxième personnage principal, l’agent 663, fait la rencontre. C’est parti donc pour cette nouvelle romance. Tony Leung, qui vient de se faire larguer par une hôtesse de l’air très sensuelle (Valérie Chow), mais qui ne le considère que comme une escale occasionnelle, a lui aussi de gros problèmes de cœur. Assez déprimé, il refuse cependant de se laisser aller et, pour combler sa solitude, il développe des relations privilégiées et très loquaces avec les nombreux objets de sa maison (savons, serviettes ou encore peluches), épisode assez humoristique du film ! Faye Wong tombe petit à petit, et en toute discrétion, follement amoureuse de lui et arrive par des moyens ingénieux à s’introduire chez lui, où elle change lentement mais sûrement tout l’environnement, sans que notre héros s’en aperçoive. Cette technique de séduction « venant de l’intérieur » ne manque pas d’originalité, et on se délecte à suivre la jeune fille à l’imagination fertile dans toutes ses aventures ! Tony Leung finira pourtant par se rendre compte de sa chance, et je vous laisse découvrir le fin mot de l’histoire !

Ces histoires sont très rafraîchissantes, pleines de sensibilité et d’humour, où les personnages sont filmés avec un naturel saisissant et où la tristesse du début (premier chagrin d’amour, déprime de jeunesse...) est peu à peu remplacée par une bonne humeur et un espoir communicatifs.

Dernier point hautement positif :la bande originale de Chungking Express, avec le lancinant morceau California Dreaming (Mamas and the papas) qui nous hante longtemps après le visionnage et les performances de Faye Wong en tant que chanteuse, qui contribuent grandement à la légèreté du film.

Note : 9/10

L’avis d’Athama :
ChungKing Express est un film qui doit être regardé à un moment particulier de votre vie, tout particulièrement si vous avez autour de 25 ans. L’amour, thème central des films de Wong Kar Wai, et plus particulièrement de celui-ci, s’affiche souvent avec une musique judicieusement choisie. Une musique qui fait à elle seule le film. Le réalisateur vient généralement sur le plateau avec zéro ligne de script au grand dam de ses acteurs, particulièrement de son acteur fétiche, Tony Leung. ChungKing Express reste incontournable dans la filmographie de ce réalisateur atypique. Même si ce long métrage n’a eu pas les honneurs de la presse comme l’a connu In The Mood For Love, il n’en demeure pas moins que ceux qui l’ont vu en sont marqués à vie. Le style Wong Kar Wai s’insinue dans leur chair, dans leur coeur, dans leur esprit. Même sans avoir de scénario préétabli, le réalisateur possède en lui la somme de toutes nos sensations et parvient à nous la retranscrire doucement... et, imperceptiblement, ses personnages nous rendent captif de leur monde « désespéré », rempli d’amour déçu au son d’une mélodie entraînante. Fort sans forcer, Présent indélébile...

Note : 8/10

P.-S.

FICHE TECHNIQUE :
Réalisateur, scénariste : Wong Kar Wai
Pays : Hongkong
Année : 1995
Interprètes : Takeshi Kaneshiro, Brigitte Lin, Tony Leung, Faye Wong, Valerie Chow
Directeurs de la photographie : Lai Wai Keung, Christopher Doyle
Directeur artistique : William Chang Suk-ping, Qiu Weiming
Monteurs : William Chang Suk-ping, Kai Kit-wai, Kwong Chi-leung
Compositeurs : Frankie Chan, Roel A. Garcia
Producteur : Chan Ye-Chang
Durée : 103 minutes

Prix du meilleur film de l’année au Hongkong Film Awards

Article précédent | pret immobilier
Kama Sutra, a Tale of Love

Article suivant | credit immobilier
Musa - Princesse du désert


Dans la même rubrique

My Name Is Khan
My Name Is Khan
Ong Bak 2
Ong Bak 2
IP MAN
IP MAN
Chocolate
Chocolate
La Momie - La Tombe De L'Empereur Dragon
La Momie - La Tombe De L’Empereur Dragon

Sur le Web : S'informer sur les conditions d'obtention de votre credit immobilier reste la première action à entreprendre avant d'aller consulter un courtier en pret immobilier afin de négocier le meilleur taux en connaissance de cause. Votre bien immobilier constitue l'investissement le plus important de votre vie. En cas de surendettement, plusieurs solutions de rachat de crédit ou de Crédit hypothécaire peuvent être envisagées. Le référencement naturel dans le secteur immobilier ainsi que du prêt immobilier a donné beaucoup d'abus. C'est de bonne guerre, le référencement payant est si prohibitif.

Articles les plus populaires

Shutter
Shutter
Dor
Dor
King Naresuan