Accueil > Articles > Furyo (Merry Christmas, Mr. Lawrence)

Rubriques

Articles

Furyo (Merry Christmas, Mr. Lawrence)

Furyo (Merry Christmas, Mr. Lawrence)

Furyo : nom donné aux prisonniers de guerre par les Japonais. Voici une des plus grandes œuvres du cinéma asiatique. Une histoire poignante, interprétée par des acteurs à la hauteur de l’histoire imaginée par Sir Laurens Van Der Post, histoire qui aurait très bien pu se réaliser pendant la guerre...



Île de Java, 1942. Un camp de prisonniers de guerre comme les autres. Le responsable du camp, le sergent Hara (Takeshi Kitano) fait régner une discipline de fer, aidé par le seul officier anglais qui parle le japonais, le major Lawrence (Tom Conti). Celui-ci, au cours des années, est devenu presque aussi asiatique que ses geôliers. Le supérieur du sergent Hara est le colonel Yonoï (Ryuichi Sakamoto). Celui-ci est membre d’une commission d’enquête qui se penche sur le cas du major Jack Celliers (David Bowie). Ce dernier s’est rendu aux autorités japonaises après avoir fait énormément de dégâts avec son bataillon maintenant décimé. En le voyant, Yonoï est tout de suite troublé par sa beauté. Il va jusqu’à lui faire éviter la peine capitale en le faisant transférer dans son camp de prisonniers.


JPEG - 16.2 ko
le camp de prisonniers militaires




Le chef des prisonniers, le capitaine Hicksley (Jack Thompson), qui ne veut pas donner la liste des responsables de l’armement britannique, risque d’être remplacé dans sa tâche par Celliers. Un incident conduit cependant Lawrence et Celliers aux arrêts. Un aide de camp tente alors d’assassiner Celliers pour protéger le colonel Yonoï, tout le monde s’étant aperçu de l’attirance de ce dernier pour Celliers. Pour faire un exemple, tous les soldats et prisonniers du camp, y compris les blessés, sont convoqués. Le chef refusant encore une fois de dévoiler la liste des soldats responsables de l’armement, Yonoï décide de le décapiter devant l’assemblée. Seul un homme se dresse contre lui, Celliers, qui sort des rangs et s’interpose entre le chef et le colonel...


JPEG - 12.3 ko
Le major Celliers arrive.




Un film fort, d’un réalisme étonnant et superbement accompagné par la musique écrite spécialement par Ryuichi Sakamoto, qui joue également le rôle du colonel Yonoï et que tout le monde connaît maintenant. On y découvre un choc culturel entre l’Orient et l’Occident, tel qu’il n’avait encore jamais été montré. Le flegme britannique face aux atrocités que les Japonais peuvent commettre de par leur culture. Un pays qui se croit supérieur et intouchable face à une nation qui sait de quoi elle est capable, mais n’en fait pas l’étalage. Un film qui allie savamment plusieurs genres pour donner un chef-d’œuvre, signé par l’un des plus grands maîtres de l’époque, Nagisa Oshima, ici au meilleur de sa forme.


JPEG - 14.8 ko



Le film date déjà de vingt ans, mais c’est encore la plus grande référence du genre. Lors de sa sortie, l’histoire a choqué. Les meurs ayant évolué, il est « diffusable » sur les chaînes de télévision, mais n’en n’inspire pas moins frissons (les Japonais tous prêts à se faire hara-kiri) et émotion (Celliers se remémorant ses moments de lâcheté vis-à-vis de son jeune frère, Celliers bravant tous les interdits qui le conduiront à sa destruction, en même temps que celle du colonel Yonoï). À voir pour ceux qui ne le connaissent pas, et à revoir, revoir, revoir... pour les autres.



L’édition DVD ne comporte pas de bonus, mais en revanche, elle est très bien réalisée, avec notamment un menu animé, une version française remasterisée (mais en mono) et une version originale en Dolby Digital et DTS. Les deux versions sont donc de très bonne facture, avec des sous-titres visibles et lisibles.

P.-S.

Réalisateur : Nagisa Oshima

Pays : Japon, Grande-Bretagne

Année : 1983

Interprètes : David Bowie, Ryuchi Sakamoto, Takeshi Kitano,Tom Conti, Jack Thomson

Scénaristes : Nagisa Oshima, Paul Mayersberg

Directeur de la photographie : Toichiro Narushima

Monteur : Tomoyo Oshima

Compositeur : Ryuichi Sakamoto

Producteur : Jeremy Thomas

Durée : 118 min

Support : Deux DVD Aventi Distribution (jumelé avec Après la pluie), en anglais Dolby Digital et DTS Arkamis 5.1, français Dolby Digital mono 2.0, sous-titres français, écran anamorphique 1.85 compatible 4/3, PAL zone 2

Article précédent | pret immobilier
Tehzeeb

Article suivant | credit immobilier
Les cendres du temps


Dans la même rubrique

My Name Is Khan
My Name Is Khan
Ong Bak 2
Ong Bak 2
IP MAN
IP MAN
Chocolate
Chocolate
La Momie - La Tombe De L'Empereur Dragon
La Momie - La Tombe De L’Empereur Dragon

Sur le Web : S'informer sur les conditions d'obtention de votre credit immobilier reste la première action à entreprendre avant d'aller consulter un courtier en pret immobilier afin de négocier le meilleur taux en connaissance de cause. Votre bien immobilier constitue l'investissement le plus important de votre vie. En cas de surendettement, plusieurs solutions de rachat de crédit ou de Crédit hypothécaire peuvent être envisagées. Le référencement naturel dans le secteur immobilier ainsi que du prêt immobilier a donné beaucoup d'abus. C'est de bonne guerre, le référencement payant est si prohibitif.

Articles les plus populaires

Shutter
Shutter
Dor
Dor
King Naresuan