Accueil > Articles > Furyo ou Merry Christmas, Mr. Lawrence

Rubriques

Articles

Furyo ou Merry Christmas, Mr. Lawrence

Furyo ou Merry Christmas, Mr. Lawrence

Nagisa Oshima commence en 1981 l’adaptation de « A Bar of Shadow » de Laurens Van Der Post. Ce dernier a été prisonnier de guerre dans un camp japonais pendant quatre années. Nagisa Oshima choisit des acteurs atypiques pour son adaptation. Il prend David Bowie pour le rôle principal, en le voyant jouer Elephant Man à Broadway, et Ryuichi Sakamoto, membre du Yellow Magic Orchestra (et auteur de la bande son du Dernier Empereur de Bertolucci). David Bowie n’a pas souhaité collaborer à la trame sonore de Sakamoto pour se concentrer sur son rôle. C’est donc l’excellent David Sylvian qui prête sa voix au chef-d’œuvre du compositeur japonais.

L’intrigue débute par l’exécution d’un soldat coréen accusé d’acte homosexuel avec un soldat néerlandais, ce qui souligne les principes qui régissent le camp, à savoir la punition, l’humiliation, la mort.

C’est alors que le capitaine Yonoi, assailli par la beauté d’un nouveau prisonnier condamné à la peine capitale, évite à ce dernier son funeste destin et lui permet de rester dans le camp.

Tom Conti (qui vient du théâtre) interprète le lieutenant-colonel John Lawrence. Le rôle du sergent Gengo Hara, le Japonais lambda, est confié à Takeshi, nom sous lequel Takeshi Kitano a commencé sa carrière de comique au Japon. On note la subtilité de son jeu d’acteur, imprévisible à l’envi. En effet, on ne sait jamais au fond s’il fraternise sincèrement avec Lawrence (scène où, ivre, il libère Lawrence et Celliers pour Noël). Lawrence, qui sert d’interprète entre les prisonniers britanniques et les geôliers nippons, essaie, lui, de comprendre son ennemi et de transcender l’hostilité réductrice de la guerre par une humanité et une tolérance qui se veulent universelles.

Tout comme Yonoi, Hara est prisonnier des codes de conduite orientaux : honneur, amour de la patrie, sens du devoir accompli et dénégation des sentiments, considérés comme un aveu de faiblesse. Yonoi, tiraillé entre le code Bushido (régissant la conduite des samouraïs) et son attirance sexuelle pour Celliers, beauté froide insoumise, ne rend que plus complexe cette lutte intérieure dans ce camp, à l’atmosphère glauque et étouffante. La tension entre les personnages est d’ailleurs palpable, et la scène où Celliers, par pure défiance et aussi par amour, vient agripper et embrasser Yonoi est d’anthologie. Ils symbolisent tous deux l’être humain et ses fragilités inavouées.

Ce sont des personnages torturés qui nous sont brossés avec en toile de fond la confrontation de deux civilisations. Mais, détail d’importance, Oshima ne prend pas parti et laisse au spectateur la latitude de forger lui-même son point de vue. La position d’Oshima est peut-être décelable au sein de la réplique de Lawrence, lorsque ce dernier conclut : « Vous êtes victimes d’hommes qui croient avoir raison, tout comme autrefois, vous et le capitaine Yonoi étiez convaincus d’avoir raison. En vérité, bien sûr, personne n’a raison. »


Lire aussi l’article de Wolverine : Furyo.

Furyo révéla au public international Takeshi Kitano, acteur et réalisateur, ainsi que Ryuichi Sakamoto, acteur et compositeur de la bande originale.

P.-S.

FICHE TECHNIQUE :
Titre original : Senjou no Merii Kurisumasu
Réalisation : Nagisa Oshima
Pays : Japon, Grand-Bretagne
Année : 1983
Interprétation : David Bowie, Ryuichi Sakamoto, Tom Conti, Takeshi Kitano, Jack Thompson, Johnny Okura, Alistair Browning
Scénario : Nagisa Oshima, Paul Mayersberg, d’après la nouvelle extraite de The Seed and the Sower de Sir Laurens Van Der Post
Image : Toichiro Narushima
Montage : Tomoyo Oshima
Musique : Ryuichi Sakamoto
Production : Jeremy Thomas
Durée : 118 min
Support : DVD Opening « Collector », en anglais DTS et Dolby digital 5.1, en français stéréo, sous-titres français, image 1.85 - 16/9 compatible 4/3, suppléments (documentaires, bande annonce, personnages)

Article précédent | pret immobilier
The President’s Last Bang

Article suivant | credit immobilier
Om Shanti Om


Dans la même rubrique

My Name Is Khan
My Name Is Khan
Ong Bak 2
Ong Bak 2
IP MAN
IP MAN
Chocolate
Chocolate
La Momie - La Tombe De L'Empereur Dragon
La Momie - La Tombe De L’Empereur Dragon

Sur le Web : S'informer sur les conditions d'obtention de votre credit immobilier reste la première action à entreprendre avant d'aller consulter un courtier en pret immobilier afin de négocier le meilleur taux en connaissance de cause. Votre bien immobilier constitue l'investissement le plus important de votre vie. En cas de surendettement, plusieurs solutions de rachat de crédit ou de Crédit hypothécaire peuvent être envisagées. Le référencement naturel dans le secteur immobilier ainsi que du prêt immobilier a donné beaucoup d'abus. C'est de bonne guerre, le référencement payant est si prohibitif.

Articles les plus populaires

Shutter
Shutter
Dor
Dor
King Naresuan