Accueil > Articles > Joue-la comme Beckham

Rubriques

Articles

Joue-la comme Beckham

Joue-la comme Beckham

Jess, une jeune fille d’origine indienne, vit en Angleterre.

Sa passion, c’est jouer au football avec ses copains, et son idole est le footballeur David Beckham. Plutôt douée, Jess est repérée par une jeune joueuse de l’équipe nationale anglaise, Jules. Mais sa famille veut absolument qu’elle termine ses études et fasse un beau mariage dans le respect des traditions de son pays d’origine. Elle lui intime donc l’ordre d’arrêter de jouer au football. Jess se met plutôt à y jouer, épaulée par l’amitié de Jules. Elle commence à mener une double vie, tiraillée entre ses traditions ancestrales et le football où il lui faut, aussi, affronter les règles de la vie...

La réalisatrice anglo-indienne, Gurinder Chadha, signe ici son troisième long métrage. Elle réalise ici avec brio une subtile alliance de comédie anglaise et de film bollywoodien.

Ne vous fiez surtout pas au synopsis. Ce film ne s’adresse pas exclusivement aux midinettes ni aux amateurs de ballon rond, c’est un film littéralement pour tout public. Il nous montre la vie d’une famille indienne en Angleterre et, surtout, la difficulté d’intégration de la seconde génération.

Tout en traitant de façon réaliste la difficulté d’émancipation de cette deuxième génération, Gurinder Chadha conserve tout au long du film (pour notre plus grande joie) un ton humoristique légèrement décalé. Même si cet humour peu paraître convenu dans certaines scènes, il épouse parfaitement le jeu des acteurs et l’histoire du film. Cet humour omniprésent permet de véhiculer les messages tout en douceur.

Pourtant, à l’analyse, les thèmes qui y sont abordés sont plutôt conventionnels et l’intrigue est sans surprise : le choc des cultures, la 2ème génération, la post-adolescence, l’émancipation de la femme indienne.

Alors pourquoi ai-je autant aimé ce film ?

Il y a des films où il y a une telle alchimie entre tous les éléments que les éventuels petits défauts passent complètement inaperçus.

Les acteurs sont tout simplement excellents. Leur rôle leur sied à merveille ! Le casting est impeccable. Le père de Jess, Anupam Kher, est l’un des personnages les plus attachants du film. Ceci expliquant cela, c’est un acteur très prisé en Inde où il a déjà tourné 270 longs métrages. Joue-la comme Beckham est son premier film en langue anglaise.

La musique entraînante est une savoureuse compilation de musique indienne et anglaise, qui rythme avec plaisir les phases de jeu.

En résumé, ce long métrage est un cocktail très frais contre les idées reçues et une comédie sociale jubilatoire.

Au final, le montage est parfaitement calibré, le film bien rythmé, ce qui fait que l’on ne s’ennuie pas une seule seconde. Donc à voir absolument et plus si affinité.... !

P.-S.

Fiche technique :
Pays : Angleterre
Année : 2002
Interprètes : Parminder K. Nagra, Keira Knightley, Jonathan Rhys Meyers, Anupam Kher, Shaheen Khan
Scénaristes : Gurinder Chadha, Paul Mayeda Berges, Guljit Bindra
Directeur de la photographie : Jong Lin
Directeur artistique : Nick Ellis
Compositeur : Craig Pruess
Producteurs : Gurinder Chadha, Deepak Naya
Durée : 113 min
Support : Sortie en France au cinéma mais est déjà disponible en DVD Icon Entertainment/Warner Home Video, en anglais, grand écran 1:78:1, Dolby numérique 5.1, zone 2

Article précédent | pret immobilier
Zanjeer

Article suivant | credit immobilier
Humraaz


Dans la même rubrique

My Name Is Khan
My Name Is Khan
Ong Bak 2
Ong Bak 2
IP MAN
IP MAN
Chocolate
Chocolate
La Momie - La Tombe De L'Empereur Dragon
La Momie - La Tombe De L’Empereur Dragon

Sur le Web : S'informer sur les conditions d'obtention de votre credit immobilier reste la première action à entreprendre avant d'aller consulter un courtier en pret immobilier afin de négocier le meilleur taux en connaissance de cause. Votre bien immobilier constitue l'investissement le plus important de votre vie. En cas de surendettement, plusieurs solutions de rachat de crédit ou de Crédit hypothécaire peuvent être envisagées. Le référencement naturel dans le secteur immobilier ainsi que du prêt immobilier a donné beaucoup d'abus. C'est de bonne guerre, le référencement payant est si prohibitif.

Articles les plus populaires

Shutter
Shutter
Dor
Dor
King Naresuan