Accueil > Articles > Koi Mil Gaya

Rubriques

Articles

Koi Mil Gaya

Koi Mil Gaya

Sanjay Mehra (Rakesh Roshan) est un savant qui a consacré sa vie à prouver l’existence des extraterrestres. Il invente dans ce but un ordinateur capable d’envoyer des messages dans l’espace. Il en envoie sans cesse, espérant recevoir un jour une réponse. Les attentes de Sanjay se voient comblées lorsqu’une nuit il aperçoit un vaisseau spatial dans le ciel. Mais alors qu’il part prévenir ses collègues, le savant et son épouse Sonia (Rekha), enceinte, ont un accident de voiture où Sanjay perd la vie. Quelque mois après, Sonia donne naissance à un garçon, Rohit (Hritik Roshan). Celui-ci grandit en bonne santé, mais devient un adulte mentalement dérangé qui a l’esprit d’un gamin de onze ans et subit les railleries de tous. Un jour, alors qu’il fouille dans les affaires de son défunt père, Rohit découvre l’ordinateur. En suivant les instructions affichées sur l’écran, lui et son amie Nisha (Preity Zinta) lancent sans s’en douter des messages dans l’espace. Des événements sensationnels se produisent alors : la ville entière est paralysée par une panne de courant avant qu’un vaisseau spatial apparaisse...


Koi Mil Gaya marque un tournant dans l’histoire de Bollywood. Les frères Roshan ont introduit un genre nouveau, jamais vu dans un film indien : la science-fiction. S’aventurer dans ce domaine même en usant de certaines cartes typiquement bollywoodiennes (histoire d’amour, importance de la mère, passages chantés-dansés) pour assurer ses arrières, était un pari très risqué, les Indiens n’étant pas friands d’effets spéciaux. Pari réussi. Le film a cartonné en Inde, où le public - petits (surtout) et grands - a été émerveillé par cette œuvre cinématographique.

Koi Mil Gaya est aussi le premier film indien comprenant des effets spéciaux de qualité hollywoodienne. Ils ont d’ailleurs été créés par les américains Marc Kolbe et Craig Mumma du studio Los Angeles Taclking (Godzilla, Independence Day) et par l’Australien James Colmer du studio Bimini (The Lost World) pour Jadoo l’extraterrestre.

Les références et sources d’inspiration du film sont innombrables, les plus évidents étant E.T. et Forest Gump, mais on y retrouve aussi des clins d’œil à Superman, La Guerre des étoiles, la Fièvre du samedi soir ou encore Rencontre du troisième type.

Bien sûr, on est très loin du niveau des super-productions américaines mais connaissant les moyens avec lesquels le réalisateur a travaillé (6 millions de dollars), on ne peut que lui tirer notre chapeau, le résultat est loin d’être négligeable malgré un script bancal.

En effet, le gros point faible du film est sans aucun doute son scénario très « Disney » à la fois touchant et naïf (en clair on aime ou on n’aime pas). Le film ne se limite pas à une simple histoire d’amour entre Rohit et Nisha. Dans la première partie, le réalisateur nous gratifie d’une étude -certes rapide- sur l’ostracisme dont sont victimes en Inde les individus souffrant d’ « imperfection » physique et/ou mentale. Pour donner à ses personnages la crédibilité nécessaire, Rakesh Roshan les décrit avec honnêteté. Rohit est affligé d’un handicap qui, en dépit de ses bonnes intentions, lui interdit de satisfaire des besoins sociaux et affectifs parfaitement normaux. Quant à Jadoo, son seul défaut est d’être étranger à l’espèce humaine. Ce qui unit ces deux êtres est autant le résultat d’une sincère amitié que du « racisme » dont ils sont victimes. Malheureusement après cette première moitié émouvante et drôle, le film s’enlise quelque peu dans la seconde partie où on retrouve le schéma d’un bollywood classique, prévisible et surtout irritant. Rohit grâce à Jadoo devient le super-héros bollywoodien : intelligent, musclé et super danseur, donc beaucoup moins intéressant pour le spectateur euh ... masculin. Nisha tombe bien évidement amoureuse de lui , bien sûr Rohit, grâce à ses super-pouvoirs, sauve Jadoo et le tout se termine par un happy end d’une niaiserie rare.

Mais fort heureusement, Koi Mil Gaya possède aussi de nombreux points forts qui font vite oublier ses faiblesses. Tout d’abord la performance de Hrithik Roshan est remarquable. Dans son vêtement d’écolier avec son gilet bleu ou dans son jean et son tee-shirt rouge sur sa trottinette, on oublie vite que c’est bien un adulte que nous avons devant nous. Preity Zinta, devenue la star féminine numéro un de Bollywood, joue tout en finesse. Et enfin la cerise sur le gâteau : Jadoo est un extraterrestre attachant. Même s’il a quelques défauts techniques, il m’a conquis.

Comme tout film indien qui se respecte, Koi Mil Gaya a aussi sa part de passages chantés et dansés. La musique est belle, les chansons sont mélodieuses et surtout faciles à retenir, la chanson « Jadoo » même les tout-petits ont appris à la fredonner. Le travail de caméra de Ravi K. Chandran est également formidable, on a droit à de magnifiques photos et à des paysages canadiens splendides lors des chansons « Koi mil gaya », « En panchhyon ». La mise en scène des chorégraphies de « Idhar chala » et « It’s magic » est impeccable, soutenue par le talent de danseur de Hritik.


Rakesh Roshan a réussi son pari : intéresser les indiens à la science fiction. Son film est un gentil divertissement sans prétention qui devrait ravir les petits ainsi que les adultes qui ont gardé leur âme d’enfant.

P.-S.

FICHE TECHNIQUE :
Réalisateur-producteur Rakesh Roshan
Pays : Inde
Année : 2003
Interprètes : Hrithik Roshan, Preity Zinta, Rakesh Roshan, Rekha, Prem Chopra, Rajat Bedi, Johnny Lever, Mukesh Rishi
Scénariste : Rakesh Roshan, Robin Bhatt
Directeur de la photographie : Ravi K. Chandran
Directeur artistique : Sharmitta Roy
Compositeur : Rajesh Roshan
Parolier : Ibrahim Ashk
Durée : 171
Support : Dvd Eros Movie sous titrés anglais

Article précédent | pret immobilier
Master of Zen

Article suivant | credit immobilier
Main Hoon Na


Dans la même rubrique

My Name Is Khan
My Name Is Khan
Ong Bak 2
Ong Bak 2
IP MAN
IP MAN
Chocolate
Chocolate
La Momie - La Tombe De L'Empereur Dragon
La Momie - La Tombe De L’Empereur Dragon

Sur le Web : S'informer sur les conditions d'obtention de votre credit immobilier reste la première action à entreprendre avant d'aller consulter un courtier en pret immobilier afin de négocier le meilleur taux en connaissance de cause. Votre bien immobilier constitue l'investissement le plus important de votre vie. En cas de surendettement, plusieurs solutions de rachat de crédit ou de Crédit hypothécaire peuvent être envisagées. Le référencement naturel dans le secteur immobilier ainsi que du prêt immobilier a donné beaucoup d'abus. C'est de bonne guerre, le référencement payant est si prohibitif.

Articles les plus populaires

Shutter
Shutter
Dor
Dor
King Naresuan