Accueil > Articles > Kung Fu Hustle (Crazy Kung Fu)

Rubriques

Articles

Kung Fu Hustle (Crazy Kung Fu)

Kung Fu Hustle (Crazy Kung Fu)

L’avis de Gorkita : Dès sa sortie, le nouveau film du « King of Comedy » Stephen Chow a explosé le box-office en Chine continentale, à Hong-Kong et à Taiwan. Non sans raison ! Après le succès de Shaolin Soccer, Stephen Chow nous livre un nouveau bijou, drôle et spectaculaire, qui donne un respectueux coup de jeune à la « kung fu comedy ».

JPEG - 9.4 ko
Le terrible Gang des Haches !

Kung Fu Hustle se situe dans la Chine des années 40 dominée par les gangs. Sing (Stephen Chow), un bandit minable, déclenche malgré lui une guerre entre le redoutable gang des haches et les habitants du quartier populaire de Pig’s Sty Alley. Quand certains d’entre eux s’avèrent être des maîtres de kung-fu à la retraite, les « haches » engagent des mercenaires pour les combattre. Ils vont jusqu’à libérer « la bête », un tueur psychopathe en quête d’adversaires... Impossible d’en dévoiler plus sans gâcher l’histoire.

JPEG - 20.7 ko
On ne badine pas avec ces deux gangsters...

Le film est un parfait hommage aux « kung-fu comédies » des années 70 et 80. Chow nous régale d’un délicieux cocktail de combats magistralement chorégraphiés par Yuen Woo-Ping et Sammo Hung, et d’une bonne dose de gags hilarants. Le tout savamment dosé. La part belle est faite aux effets spéciaux numériques qui donnent vie à des scènes tout droit sorties d’un Tex Avery, tout en évitant élégamment l’indigestion 3D. Nombre de clins d’œil et références au cinéma HK ou occidental pimentent l’ensemble. On notera le casting truffé d’anciens du cinéma de kung-fu (Wah Yuen, Kwok Kuen Chan, Hsiao Liang) et les caméos du réalisateur Feng Xiao-Gang ou de Yuen Woo-Ping. Servi par une photo et un montage quasi-irréprochables, Kung Fu Hustle rassurera ceux qui craignaient le déclin du cinéma hongkongais.

JPEG - 13.6 ko
Shaolin Soccer 2 ?

Au final, Kung Fu Hustle est une véritable réussite qui redonne ses lettres de noblesse à la « kung-fu comédie ». Respectant tous les codes du genre, le film porte en supplément un beau message inspiré du bouddhisme. Gageons que sa distribution par Sony Pictures garantira la reconnaissance internationale que Stephen Chow mérite... Verdict le 8 juin 2005 sur les écrans français.

La note Gorkita : 9/10

JPEG - 9.5 ko
Qui veut se mesurer à moi ?

L’avis d’Athama : Après le succès planétaire de Shaolin Soccer, le génial comique Stephen Chow est doublement attendu dans Kung Fu Hustle ! Notre acteur de molaito (non-sensique) se devait donc de prendre son temps, et ce fut le cas. Après deux longues années, son dernier bébé, financé par une grande « major » (la Columbia), pulvérise le box-office de HK (faisant beaucoup mieux que Shaolin Soccer qui détenait le record d’entrées), comme Gorkita le dit plus haut, et toute l’Asie le plébiscite !

Les premières images de Kung Fu Hustle montrent rapidement que l’argent investi n’est pas en pure perte. En effet, la qualité de l’image se retrouve à un cran au-dessus du niveau de technicité que l’on connaît à HK. Chaque plan respire un soin particulier. On savait notre comique homme orchestre assez maniaque, il le prouve ouvertement. Cela nous invite d’autant plus à entrer dans son imaginaire. Et son univers fait beaucoup de mal à nos muscles zygomatiques !

JPEG - 15.1 ko
hummm...

Le titre du film en dit long sur son contenu et, comme Stephen Chow est un fan de Bruce Lee, vous imaginez sans peine que son dernier film est dédié à l’art martial chinois et intrinsèquement au Petit Dragon. Enfin.. un art martial chinois régi par les règles du « god of comedy ». Vous passerez votre temps à vous ébahir devant les exploits titanesques des protagonistes maîtres en arts martiaux. Toute une galerie de monstres ! Et cette mine émerveillée sera vite brisée par des fous rires réguliers. Même seul dans votre salon, vous vous entendrez crier « Ooh », « Hahahaha », « Ooh »...

Imaginez un Louis de Funès non sensique et plutôt vulgaire plongé dans une chorégraphie martiale des plus numériques et vous aurez un Kung Fu Hustle. Stephen Chow pousse encore plus loin son incursion dans ces effets spéciaux après Shaolin Soccer. Mais, à l’inverse des autres longs métrages de HK qui se sont mis à la 3D par mode, le Jim Carey asiatique a toujours utilisé les « trucages » pour accompagner ses scènes, et son dernier long métrage ne déroge pas à la règle. Le numérique maîtrisé est donc un prolongement harmonieux de ses tentatives précédentes.

JPEG - 7.9 ko
De la violence...

Il est cependant dommage d’utiliser encore du Woo-Ping pour la chorégraphie. Sammo Hung, qui a commencé le travail, a dû laisser ce rôle au sifu (maître). Nous servir de la soupe de Woo Ping alors qu’il existe tant de chorégraphes de talent à HK et notamment Tony Ching Siu-Tung qui a travaillé sur Shaolin Soccer !!

JPEG - 11.2 ko
Du kung-fu !

Kung Fu Hustle ne sera pas la révolution Shaolin Soccer, mais vous décrochera la mâchoire (en tout cas, j’en ai eu mal), même si l’ensemble reste assez inégal dans les situations comiques, eh oui. De plus, Chow n’hésite pas par moments à frôler le gore. Et pour ça, on peut l’applaudir. Il reçoit de l’argent d’une grande société de production, mais ne délaisse pas pour autant son côté irrévérencieux ni son côté méchant garçon ! D’ailleurs, il traîne ce personnage hideux de film en film : un héros qui, pour se sauver, n’aura aucun scrupule à s’attaquer au plus faible ! Gniark Gniark Gniark !

JPEG - 8.1 ko
Bip Bip !

Espérons que la version française prévue pour juin ne sera pas amputée (j’ai beaucoup de doutes), car il faut le savoir, la version DVD du film est déjà plus longue que celle projetée en salles à HK !

JPEG - 6.3 ko
De l’art...

La note d’Athama : 8/10

P.-S.

FICHE TECHNIQUE :
Réalisateur : Stephen Chow
Pays : Hongkong
Année : 2004
Interprètes : Stephen Chow, Kwok Kuen Chan, Hsiao Liang, Yuen Qiu, Wah Yuen, Leung Siu Lung, Chi Chung Lam, Chiu Chi Ling, Feng Xiao Gang, Xing Yu
Scénaristes : Stephen Chow, Tsang Kan Cheng, Lola Huo, Chan Man Keung
Directeur de la photographie : Poon Hang Sang
Monteur : Angie Lam
Chorégraphes : Sammo Hung, Yuen Woo-Ping
Compositeur : Raymond Wong
Producteurs : Stephen Chow, Jeff Lau, Yanh Bu Ting, Wang Zhong Jung et, bien sûr, la Columbia
Durée : 99 min
Support : DVD en mandarin 5.1, en cantonais 5.1 (version à conseiller), sous-titres anglais, images 2.40, 16 X 9, anamorphosées, PAL zone 3

Article précédent | pret immobilier
Chokher Bali

Article suivant | credit immobilier
Veer-Zaara


Dans la même rubrique

My Name Is Khan
My Name Is Khan
Ong Bak 2
Ong Bak 2
IP MAN
IP MAN
Chocolate
Chocolate
La Momie - La Tombe De L'Empereur Dragon
La Momie - La Tombe De L’Empereur Dragon

Sur le Web : S'informer sur les conditions d'obtention de votre credit immobilier reste la première action à entreprendre avant d'aller consulter un courtier en pret immobilier afin de négocier le meilleur taux en connaissance de cause. Votre bien immobilier constitue l'investissement le plus important de votre vie. En cas de surendettement, plusieurs solutions de rachat de crédit ou de Crédit hypothécaire peuvent être envisagées. Le référencement naturel dans le secteur immobilier ainsi que du prêt immobilier a donné beaucoup d'abus. C'est de bonne guerre, le référencement payant est si prohibitif.

Articles les plus populaires

Shutter
Shutter
Dor
Dor
King Naresuan