Accueil > Articles > Le Temps révolu

Rubriques

Articles

Le Temps révolu

Le Temps révolu

L’émotion est au rendez-vous dans Le temps révolu, magnifique film de Ho Quang Minh. Elle commence d’ailleurs à la première seconde du film, avec le chant traditionnel et aigu qui nous plonge directement et profondément au cœur du Vietnam.

La guerre du Vietnam vue par les paysans vietnamiens, voilà ce que le réalisateur a voulu nous montrer dans son œuvre. Mais on est loin des militaires ou même des Viet-congs en action sur les champs de bataille, comme on a l’habitude de voir pour ce thème maintes fois traité ces dernières années, notamment dans des productions américaines. Ici, c’est l’histoire du peuple qui est racontée, au jour le jour, et à travers trois personnages principaux : Saï, un jeune homme introverti dont le film retrace la vie, de sa tendre enfance à un âge avancé, sa femme Tuyet, une paysanne analphabète interprétée par Ho Phuong Dung (récompensée par un prix à Singapour pour son interprétation), et la jeune et belle Huong, une lycéenne issue d’un milieu bourgeois, qui est toutefois rebelle.


Le jeune Saï, âgé de douze ans, est marié de force avec Tuyet qui a déjà une vingtaine d’années. Il portera cette union non voulue comme un fardeau tout au long de sa vie, en refusant d’aimer sa femme, malgré les injonctions de son entourage, et vivra un amour réciproque mais impossible vers ses dix-huit ans avec Huong, une de ses camarades de classe. Ce personnage principal, loin d’être un héros parfait, nous fait partager ses craintes et ses doutes, ses frustrations et ses rêves, tout au long du film. Il est tour à tour attachant, touchant, ou au contraire énervant, voire antipathique, à certains moments. Les deux personnages féminins, quant à eux, rendent le film exceptionnellement humain par leurs réactions subtiles et profondes, empreintes d’une grande sensibilité, ainsi que par leurs joies et leurs tristesses.

La grande qualité du Temps révolu réside dans son réalisme. Dans cette fiction, on suit avec beaucoup de plaisir et d’intérêt la vie quotidienne des paysans vietnamiens à cette époque, que ce soit dans les relations familiales, où on ressent une grande complicité et un fort lien entre les différents membres qui composent la famille, ou encore dans le travail agricole. On découvre en effet les soucis d’ordres sociaux des paysans pendant la guerre, les difficultés financières qu’ils ont, leurs angoisses et leurs obligations.


Le film met aussi en évidence les différentes classes sociales représentées par divers personnages. Il y a ainsi les lettrés modestes, qui deviennent les dirigeants révolutionnaires du Viet-Minh à l’échelle locale. Ceux-ci sont interprétés dans le film par Saï et sa famille. On assiste d’ailleurs à des réunions politiques et propagandistes, que l’on voit à travers le regard des paysans et qui ne sont pas dénuées d’humour ! Ces paysans pauvres et qui n’ont pas eu accès à une éducation décente, comme Tuyet, essaient par ailleurs tant bien que mal de s’en sortir. Enfin, la jeune Huong incarne la bourgeoisie vietnamienne, que la crise et la guerre ne semblent pas atteindre, bien qu’elle soit dans la ligne de mire des révolutionnaires du Parti.

Tous ces milieux sociaux sont donc mis en relation à travers les personnages, et il en ressort une histoire qui oscille entre tradition et modernité, nouvelles et anciennes mœurs, courage et désespoir, joie et peine. Un peu comme le sourire mêlé de larmes de l’héroïne à la dernière minute du film, qui m’a ému et m’a laissé un souvenir doux-amer gravé pour longtemps dans ma mémoire.


En bref, Le temps révolu est un film qui mérite largement le prix Emile Guimet 2005 du festival de Vesoul, qu’il a reçu cette année. Ce troisième volet de la trilogie réalisée par Ho Quang Minh durant cette dernière décennie enrichit sans conteste le cinéma vietnamien contemporain. Il ne reste plus qu’à espérer qu’il soit distribué en France prochainement afin que nous puissions tous nous régaler dans les salles obscures !

P.-S.

FICHE TECHNIQUE :
Réalisateur : Ho Quang Minh
Pays : Vietnam
Année : 2004
Interprètes : Ho Phuong Dung, Ngô The Quân, Nguyen Van Minh, Nguyen Thi Huyen
Scénariste : Ho Quang Minh
Directeur de la photographie : Tran Hung
Monteur : Fabrice Salinié
Décorateur : Nguyen Nguyen Vu
Compositeur : Dang Huu Phuc
Ingénieurs du son : Hoang Anh, Didier Lozahic
Producteur : Solimane Productions
Durée : 109 min

Article précédent | pret immobilier
Black

Article suivant | credit immobilier
Page 3


Dans la même rubrique

My Name Is Khan
My Name Is Khan
Ong Bak 2
Ong Bak 2
IP MAN
IP MAN
Chocolate
Chocolate
La Momie - La Tombe De L'Empereur Dragon
La Momie - La Tombe De L’Empereur Dragon

Sur le Web : S'informer sur les conditions d'obtention de votre credit immobilier reste la première action à entreprendre avant d'aller consulter un courtier en pret immobilier afin de négocier le meilleur taux en connaissance de cause. Votre bien immobilier constitue l'investissement le plus important de votre vie. En cas de surendettement, plusieurs solutions de rachat de crédit ou de Crédit hypothécaire peuvent être envisagées. Le référencement naturel dans le secteur immobilier ainsi que du prêt immobilier a donné beaucoup d'abus. C'est de bonne guerre, le référencement payant est si prohibitif.

Articles les plus populaires

Shutter
Shutter
Dor
Dor
King Naresuan