Accueil > Articles > Line of control

Rubriques

Articles

Line of control

Line of control

Sur la frontière entre l’Azaad Kashmir (le Cachemire libre) tenu par le Pakistan et la partie indienne du Cachemire, des combattants venus du Pakistan mènent une opération éclair à la suite du relâchement de la vigilance des forces indiennes. Ils prennent quelques kilomètres de territoire indien et se perchent sur les montagnes enneigées et escarpées de l’Himalaya. Dans la partie indienne, c’est le branle-bas de combat. De gros moyens sont utilisés : hélicoptères d’assaut, roquettes, mortiers, canons, grenades. Cependant, l’ennemi lutte avec une ténacité exceptionnelle. Les soldats indiens doivent escalader les montagnes pour déloger les agresseurs disséminés et deviennent ainsi des proies faciles pour les envahisseurs. La bataille sera d’une férocité extrême...

Fort de son énorme succès avec Border, autre film de guerre, le producteur réalisateur J.P. Dutta revient en force avec une formidable épopée de quatre heures et plus ! Elle retrace la guerre la plus haut perchée du monde : la bataille de Kargil. Le film a été tourné au Ladakh, l’équipe a dû faire face à des conditions climatiques extrêmes qui ont causé la mort de plusieurs techniciens sur des sites situés à plus de 5 000 m d’altitude.

Ce film de guerre honore de la plus belle façon la mémoire des soldats indiens tués pendant la bataille. Les moyens techniques et le réalisme des scènes d’action sont absolument remarquables. C’est probablement le film bollywoodien le plus fidèle à l’Histoire, celui qui donne la description la plus juste d’une guerre. LOC projette tel un canon, sans aucune pudeur, la réalité brutale de ce conflit telle que l’ont vécue les soldats sur le champ de bataille. Ici, pas de Rambo virils, juste des hommes avec leur peur et leur détresse qui doivent tuer pour survivre. Dutta ne ménage pas nos émotions, on peut entendre le sifflement des balles transperçant les casques, les jambes, les bustes, le bruit des membres arrachés. L’agonie des soldats est quelquefois à la limite du supportable. Certaines scènes choqueront sans doute et feront détourner le regard à plus d’un. Mais toute la violence du film a un sens, elle permet de se rendre enfin compte de l’horreur de la guerre et de respecter plus que jamais les anciens combattants. Le spectateur est emporté dans ce récit guerrier et finit par en faire partie, il fait la guerre, il est effrayé, bouleversé et complètement abasourdi.

Ce film n’est pas seulement une succession de scènes de bataille. Le réalisateur a su déposer les armes au bon moment, pour aborder, comme dans Border, l’Amour : amour de son pays, amour de sa femme (ou fiancée), amour de ses compagnons d’arme. On a ainsi droit pendant une bonne partie du film à des flash-back évoquant tour à tour les origines des différents soldats et de leur famille restée au pays. Cependant, il faut avouer que ces descriptions, un peu longuettes, ont tendance à briser le rythme du film.

Comme tout film indien (qui se veut et doit être musical), Line of Control ne déroge pas à la règle. Si on peut trouver des failles au film, notamment son excès de patriotisme ou sa longueur, il serait difficile de reprocher quoi que ce soit à la bande originale du film. Anu Malik nous livre ici l’une de ses plus belles réussites. La musique est tout simplement sublime, les chansons sont mélodieuses à souhait, les paroles très émouvantes, de quoi satisfaire tous les férus de musique traditionnelle indienne.

Dutta réalise une autre gageure. Il réunit pour LOC un nombre impressionnant d’acteurs de premier plan. A tel point qu’il est difficile de mentionner la performance de chacun d’eux. Ajay Devgan est vraiment dans la peau de son personnage, Saif Ali Khan et Abhisek Bachan s’améliorent de film en film. Ils arrivent à sortir du lot malgré la profusion d’acteurs très célèbres (Sanjay Dutt, Nagarjuna, Akshay Kanna). Du coté des filles, Kareena Kapoor et Esha Deol interprètent leur personnage étonnamment bien (si, si, je vous assure !!!)

Le réalisateur a atteint son but : montrer aux Indiens, habitués à voir des soldats invincibles dans les films hindis, un monde qu’ils ignorent et qu’ils n’auraient jamais pu imaginer. Cette œuvre est magnifiée par des paroles poignantes, de superbes chansons, des scènes de guerre épiques bien que les moyens ne soient pas ceux d’un Spielberg. Et un décor impressionnant. LOC est une véritable démonstration de savoir-faire cinématographique. Avis donc aux fans de Dutta, vous ne serez pas déçus, les autres, passez votre chemin !!!

P.-S.

FICHE TECHNIQUE :
Réalisateur : J.P.Dutta
Pays : Inde
Année : 2003
Interprètes : Sanjay Dutt, Ajay Devgan, Saif Ali Khan, Kareena Kapoor, Esha Déol, Abhishek Bachan, Rani Mukherjee
Scénariste : J.P.Dutta
Directeur de la photographie : Karim Kahtri
Compositeur : Anu Malik
Parolier : Javed Atkhar
Producteur : Bindiya Goswami
Durée : 265 min
Support : DVD Eros sous-titrés anglais

Article précédent | pret immobilier
Kung hei fat choy

Article suivant | credit immobilier
Bangkok Haunted


Dans la même rubrique

My Name Is Khan
My Name Is Khan
Ong Bak 2
Ong Bak 2
IP MAN
IP MAN
Chocolate
Chocolate
La Momie - La Tombe De L'Empereur Dragon
La Momie - La Tombe De L’Empereur Dragon

Sur le Web : S'informer sur les conditions d'obtention de votre credit immobilier reste la première action à entreprendre avant d'aller consulter un courtier en pret immobilier afin de négocier le meilleur taux en connaissance de cause. Votre bien immobilier constitue l'investissement le plus important de votre vie. En cas de surendettement, plusieurs solutions de rachat de crédit ou de Crédit hypothécaire peuvent être envisagées. Le référencement naturel dans le secteur immobilier ainsi que du prêt immobilier a donné beaucoup d'abus. C'est de bonne guerre, le référencement payant est si prohibitif.

Articles les plus populaires

Shutter
Shutter
Dor
Dor
King Naresuan