Accueil > Articles > Naruto The Movie - Dai Katsugeki

Rubriques

Articles

Naruto The Movie - Dai Katsugeki

Naruto The Movie - Dai Katsugeki

L’avis d’Athama : Je pensais ne plus être pris de passion pour un dessin animé japonais. On grandit tous un jour, et les priorités de la vie cachent le côté imaginaire de la jeunesse. Il demeure que Naruto a changé la donne. Des rédacteurs de Fantastikasia.net n’arrêtaient pas de nous « bourrer le crâne » avec Naruto et d’afficher les « avatars » d’un petit blondinet tête à baffes. Plus ils me serinaient avec ça et plus cela m’énervait. L’envie ne venait vraiment pas. Et puis, un collègue de travail me dit qu’il a découvert le dessin animé japonais grâce à Naruto. Alors si tant de gens s’enflamment pour ce dessin animé japonais, je me dois au moins de découvrir de quoi il retourne. Le contact avec Naruto fut un choc comme un coup de foudre. Je vois rapidement pour quelles raisons j’ai pu succomber au ninja farfelu qu’est Naruto. L’auteur a su mêler dans une même série les exploits martiaux de Dragon Ball et le mélodrame des Chevaliers du Zodiaque. Il rajoute quelques ingrédients qui en font une oeuvre unique comme l’avaient été ses deux illustres prédécesseurs.

JPEG - 25.6 ko
Des décors et costumes à la chinoise

On ne forge pas un nouveau mythe sans aller puiser dans l’existant. Tout comme Son Gokou (Dragon Ball) tire son esprit de Sou’en Wou Kong, le Saint égal du ciel, Naruto emprunte ses origines aux mythes ancestraux du Japon, mais surtout, de la Chine. C’est ce dernier critère qui est le plus important. Malgré l’exploitation de toute la culture japonaise des ninjas, on s’aperçoit que tout l’univers de Naruto pille amoureusement l’heroic fantasy chinoise. Notre auteur a sûrement été fasciné par le wu xia pian. Si vous observez attentivement, vous verrez dans le graphisme beaucoup de références à la Chine ancienne. Costume, calligraphie, décors, pensées, art martial, etc. Évidemment, chacun d’entre vous pensent qu’au Japon nous avons les mêmes thèmes. Néanmoins, observez bien. Vous verrez qu’au moins la moitié des références est chinoise... En dehors des « ramens » (nouilles japonaises) que notre ami Naruto se tape à longueur de journée. D’ailleurs, à cause de ce petit garnement, j’ai voulu tester les ramens et je dois dire que je m’en achète une flopée chaque semaine ! Cela me change des nouilles thaïes ! Pour revenir à ce mélange parfait entre Chinois et Japonais (qui a dit qu’ils ne vont pas ensemble ?), et en regardant le monde imaginaire de Naruto (terres redessinées), j’aurais tendance à dire que ce monde représente Okinawa mais en plus grand. L’une des autres forces du dessin animé Naruto se trouve dans la musique de fond. Celle-ci, sans égaler la sublime musique des chevaliers du Zodiaque s’en approche superbement dans la qualité.

JPEG - 23 ko
Silence, on tourne !

Venons-en au premier long métrage de Naruto qui a tout dévasté au box-office japonais en août dernier. Si vous êtes fan depuis longtemps du dessin animé, vous aurez un arrière goût de déjà vu dans une conception beaucoup plus soigneuse tant par le graphisme que par la réalisation. Vous redécouvrirez tout ce qui fait la force de Naruto, c’est-à-dire les valeurs de son personnage : son courage exemplaire, son optimisme légendaire, sa solitude désarmante et son fabuleux destin, mais avant tout, sa vision de la Voie du Ninja. Rien n’est oublié, excepté peut-être qu’il a l’air un peu plus intelligent que dans la série. En effet, Naruto reste avant tout un gamin très puissant avec seulement deux de QI, qui arrive à se surpasser quand il le faut. Cette qualité qui crée la surprise à chaque fois (il faut voir comment Naruto nous fait hérisser nos poils de plaisir à chacune de ses trouvailles incroyables) est un peu occultée dans le film. Ce qui diminue probablement sa force d’attraction.

Le film n’oublie pas néanmoins de détailler les personnages secondaires comme nous pouvons déjà le constater dans la série. Ce qui rend souvent inoubliable chaque personnage de Naruto.

JPEG - 14.8 ko
Le seul moment de répit pour Naruto

C’est probablement par le manque de surprise dans le scénario que les fans purs et durs peuvent être déçus. Eh oui, comme on peut l’imaginer, l’auteur ne peut tuer aucun personnage central de la série sans faire du tort à sa progression. Vous l’avez compris, Naruto la série est une longue saga où tout se tient, et il est difficile d’en détacher un morceau. Ce manque de liberté d’action s’avère un frein majeur. Pourtant, si nous passons outre cette liberté et que nous regardons ce film avec un oeil neuf, nous pouvons prendre un certain plaisir et une émotion véritable dans beaucoup de scènes. L’ensemble reste de très bonne tenue, que cela soit du côté de Kakashi (le maître de Naruto) ou du personnage central féminin évoquée ci-dessous (dans l’avis de Maïdhili). On aurait aimé que les deux compagnons de Naruto, le beau ténébreux Sasuke ou la midinette Sakura Chan, aient un peu leur mot à dire. Ils se contentent ici de faire de la « figuration ».

JPEG - 9.7 ko
En situation difficile

Naruto le film est à conseiller avant tout à ceux qui ne connaissent pas la série. Ils pourront toujours redécouvrir les personnages par la suite grâce aux nombreux épisodes. Pour les autres, essayez de vous détendre et n’espérez pas un chef-d’oeuvre digne des émotions que la saga a suscitées en vous.

La note d’Athama : 7/10

L’avis de Maidhili : Après avoir découvert le manga, suivi de près par la série animée, l’annonce de la sortie « cinéma » m’a conquise. Je me souviens encore de la bande annonce et des résonances mélodiques qui l’accompagnaient (merci, Athama !). Pour une fois que je voyais une bande annonce les yeux ouverts ! Impatiente comme de coutume, je me réfugiais donc sur mon accoudoir, évitant de sombrer dans un endormissement intempestif... Mais non ! Je plaisante !

JPEG - 17.6 ko
Sensei Kakashi en action

Le film débute sur les chapeaux de roues. On est directement plongé au cœur d’un drame quand, tout à coup, le visage de Naruto se reflète en premier plan, et l’on se demande : « Pourquoi ? Pourquoi Naruto reste-t-il passif ? » Le mystère s’éclaircit par la suite, je ne le dévoilerai pas.

Et l’action continue par une mission de rang A. Pour les non initiés, il s’agit de LA mission. La mission la plus périlleuse, la plus dangereuse. Il y en a quelques-unes dans la série.

On est donc absorbé dans la mise en pratique, dans l’aléa des combats, l’usage des méthodes ninjas secrètes. Il ne s’agit plus des entraînements et des cours que suivent les élèves de l’Académie. Fini l’apprentissage des techniques de combats, des stratégies que l’on observe.

Les acteurs principaux personnifient bien entendu le célèbre trio, Naruto, Sakura et le ténébreux Sasuke. Ils sont dirigés par leur maître d’œuvre, Kakashi Sensei. Contrairement à la série, le film ne développe pas les personnages, mais on en apprend assez pour une première approche. Les diverses techniques qu’ils emploient nous sont découvertes, et le film suit sa logique.

JPEG - 8.3 ko
L’ennemi n’a pas peur

Effectivement, je ne vous ai pas précisé la trame de la mission. L’intrigue se révèle par l’entrée fracassante d’une actrice, prénommée Fujikaze Yuki, pourchassée par une cavalerie. La jeune femme est le personnage central de la mission, car celle-ci consiste à faire garde du corps, « body-guard » ! Les ninjas de Kohona (c’est leur village natal) sont engagés pour la protéger. Au premier abord, cela semble assez « aisé », cependant les affaires se corsent. En effet, Yuki détient un secret qui éclatera au grand jour en engendrant de sérieuses poursuites et des combats haletants.

En résumé, Naruto apparaît comme un film divertissant, doté de dessins flamboyants ; le graphisme et la musique captivante, entraînante, sont les atouts majeurs de ce long-métrage sur fond de chroniques légendaires.

JPEG - 21.8 ko
Le drame pour un pays

La note de Maïdhili : 7,5/10

P.-S.

FICHE TECHNIQUE
Titre original : Naruto The Movie - Dai Katsugeki ! Yuki Hime Shinobu Houjou Datte Bayo !!
Titre traduit : Naruto Le Film - Survolté ! Les Chroniques ninja de la princesse des neiges !!
Histoire et personnages : Sumisawa Katsuyuki
Dessin : Hirofumi Suzuki, Tetsuya Nishio
Réalisation : Hayato Date
Musique : 634 Project et Toshiro Masuda
Production musicale : TV Tokyo Music
Production : Studio Pierrot, TV Tokyo
Pays : Japon
Année : 2004
Genre : Aventures Arts martiaux
Durée : 82 min, déjà disponible en DVD en import.

Article précédent | pret immobilier
Aayutha Ezhutu

Article suivant | credit immobilier
Dhool


Dans la même rubrique

My Name Is Khan
My Name Is Khan
Ong Bak 2
Ong Bak 2
IP MAN
IP MAN
Chocolate
Chocolate
La Momie - La Tombe De L'Empereur Dragon
La Momie - La Tombe De L’Empereur Dragon

Sur le Web : S'informer sur les conditions d'obtention de votre credit immobilier reste la première action à entreprendre avant d'aller consulter un courtier en pret immobilier afin de négocier le meilleur taux en connaissance de cause. Votre bien immobilier constitue l'investissement le plus important de votre vie. En cas de surendettement, plusieurs solutions de rachat de crédit ou de Crédit hypothécaire peuvent être envisagées. Le référencement naturel dans le secteur immobilier ainsi que du prêt immobilier a donné beaucoup d'abus. C'est de bonne guerre, le référencement payant est si prohibitif.

Articles les plus populaires

Shutter
Shutter
Dor
Dor
King Naresuan