Accueil > Articles > The Legend of the Sacred Stone

Rubriques

Articles

The Legend of the Sacred Stone

The Legend of the Sacred Stone

Vous aimez les wu xia pian, mais il n’en sort pratiquement plus à Hong Kong. Alors que faire ? Déprimer en revoyant en boucle Zu, les guerriers de la montagne magique ?... Non, vous avez une option originale ! Il s’agit d’un équivalent taïwanais des films de sabre de HK, mais entièrement interprété par des marionnettes, et ça s’appelle La légende de la pierre sacrée !

Selon mes recherches, ce film est l’aboutissement d’une douzaine de feuilletons (entre 20 et 40 épisodes chacun !) diffusés par la chaîne de télé Pili. Il combine donc la manipulation traditionnelle de marionnettes avec des effets spéciaux numériques pour faire entrer le film de kung-fu dans une nouvelle ère, celle où tout est vraiment possible... Déjà, les wu xia pian avec des acteurs « live » ont toujours repoussé très loin les limites de l’impossible, rapidité des mouvements, lévitation, combats en apesanteur, super pouvoirs, décors insensés, destructions à grande échelle, etc. La fameuse « suspension d’incrédulité » réclamée au spectateur dans ce genre de film est ici à son apogée. Il faut en effet absolument retrouver son âme d’enfant pour adhérer à ces récits de légendes. Ça va encore plus vite, les embrouilles scénaristiques sont encore plus compliquées, l’humour est encore plus potache, bref, c’est du wu xia pian puissance 2 !


Le seigneur Huen Jen et trois grands guerriers des meilleures écoles de kung-fu ont, par mégarde, libéré de redoutables démons sur le monde en affrontant le puissant sorcier Mo Kui. Ces démons veulent s’emparer de la pierre sacrée qui peut concrétiser n’importe quel vœu, seulement celui qui fait le vœu en meurt. Les démons s’en moquent toutefois, puisque ce sont des morts vivants !

Ce n’est pas le cas de Jian, un machiavélique vieil homme au visage horriblement mutilé qui souhaite retrouver sa beauté d’antan grâce à la pierre (et éventuellement des super pouvoirs pour dominer le monde parce qu’il est machiavélique !). Pour cela, il veut manipuler sa propre fille Ru-Bing afin qu’elle fasse le vœu (mortel, je vous le rappelle)...

JPEG - 35.4 ko
superbes décors miniatures...

C’est sans compter sur les trois vaillants guerriers, plus ou moins épris d’elle, qui vont essayer d’empêcher tous ces vilains d’avoir la fabuleuse pierre. Ils auront cependant fort à faire, car la faculté des démons de prendre temporairement l’apparence de quelqu’un leur jouera bien des tours, jusqu’à les dresser les uns contre les autres...

La mise en scène est donc très rythmée. Les moments de calme possèdent une atmosphère très zen, mais qui ne dure jamais longtemps, car les rebondissements tortueux enchaînent les passages d’action.

Il faut préciser que le travail sur ce métrage dura trois ans (de 1997 à 2000) et qu’il y a donc une minutie incroyable sur tous ses aspects, décors fastueux, costumes magnifiques, effets spéciaux impressionnants et novateurs, etc. Mais c’est surtout la réalisation qui sort grandie de cet énorme temps de tournage. On sent bien que chaque plan audacieux a été pensé, que le rythme du montage est le résultat d’un savant dosage.

JPEG - 25.9 ko
...ou décors naturels en perspective forcée



La photographie est très colorée et utilise avantageusement les extérieurs comme les décors en maquettes. D’ailleurs, parfois les deux sont combinés grâce à des jeux de perspective vraiment fascinants. De l’éclairage aux choix des matériaux, tout concourt à faire du film un constant arc en ciel électrique, un feu d’artifices de couleurs qui renforce la magie de l’histoire.

L’animation des marionnettes est sidérante, basée à priori sur les techniques anciennes de manipulation de bâtons pour les membres et du style « marotte » pour les têtes, elle devient plus sophistiquée lors des batailles (très découpées), laissant supposer l’existence de plusieurs marionnettes pour un même personnage en fonction du type de mouvement souhaité. Même si les visages ont peu de possibilités, leur expressivité passe par les mouvements du corps, et il y a parfois autant d’émotion qu’avec de vrais acteurs.

JPEG - 16.7 ko
du gore juste ce qu’il faut !



La musique est très entraînante et use autant de thèmes épiques que d’une « techno mystique ». Elle fait aussi partie de la réussite de l’ensemble du film.

Pour conclure, je conseille avec enthousiasme cette tentative de renouveau du wu xia pian qui se savoure comme un conte de fée...

P.-S.

FICHE TECHNIQUE :
Réalisateur, scénariste : Chris Huang
Pays : Taiwan
Année : 2000
Responsables des marionnettes : Ding Jen-ching, Yan Zong-ya, Wu Ji-fu
Concepteurs des marionnettes : Ding Jen-ching, Guo He-cheng
Marionnettistes : Lin Kuei-Hsia, Chen Zong-liang, Hsia Cheng-ye
Voix : Vincent Huang
Directeur de la photographie : Tsai Meng-yu
Monteur : Hsiao Ru-guang
Musique : Wu Bai et China Blue
Producteurs : Liu Li-hui, Tsai Chun-yang
Durée : 122 min
Support : DVD Deltamac, en mandarin, sous-titres chinois, son Dolby Digital 5.1, format image 1:66.1, toute zone, suppléments

Article précédent | pret immobilier
Anbe Sivam

Article suivant | credit immobilier
Le Secret des Poignards Volants


Dans la même rubrique

My Name Is Khan
My Name Is Khan
Ong Bak 2
Ong Bak 2
IP MAN
IP MAN
Chocolate
Chocolate
La Momie - La Tombe De L'Empereur Dragon
La Momie - La Tombe De L’Empereur Dragon

Sur le Web : S'informer sur les conditions d'obtention de votre credit immobilier reste la première action à entreprendre avant d'aller consulter un courtier en pret immobilier afin de négocier le meilleur taux en connaissance de cause. Votre bien immobilier constitue l'investissement le plus important de votre vie. En cas de surendettement, plusieurs solutions de rachat de crédit ou de Crédit hypothécaire peuvent être envisagées. Le référencement naturel dans le secteur immobilier ainsi que du prêt immobilier a donné beaucoup d'abus. C'est de bonne guerre, le référencement payant est si prohibitif.

Articles les plus populaires

Shutter
Shutter
Dor
Dor
King Naresuan