Voyage

Comment rejoindre les USA depuis l’ASIE et en passant par le Pacifique ?

Splendide par son étalement et sa couleur bleue, l’océan pacifique s’étend à perte de vue et sépare les continents asiatique et américain. Ces deux masses terrestres sont distantes de 3 km à leur point le plus proche (les iles Diomède entre la Sibérie et l’Alaska).

En quittant l’Asie pour les États-Unis, traverser le Pacifique avec son magnifique paysage donne des sensations inoubliables. En outre, nombreuses sont les compagnies et agences de voyages qui préfèrent ce trajet qui se révèle assez court, comparativement à d’autres. Alors, en quittant un jour les aéroports ou les ports de l’un ou l’autre de ces pays d’Asie en direction des États-Unis, l’océan Pacifique est le trajet idéal à prendre.

D’où partir en Asie ?

L’Asie est un vaste continent de 44 millions de km2 bordé par plusieurs mers et océans, dont le pacifique. Celui-ci borde essentiellement sa côte orientale et baigne des pays comme le Japon, l’ile de Taiwan, les Philippines ou encore la Russie.

Très peuplé, ce continent est le point de départ de nombreux voyages vers les États-Unis. Il peut s’agir de voyage de tourisme, d’affaires, pour les études, ou carrément une émigration. Les principaux pays de départ sont :
  • Chine ;
  • Japon ;
  • Corée du Sud ;
  • Taiwan.

En outre, des pays comme ceux de l’Asie du Sud-Est et du Sud ont également de nombreux candidats pour les USA.

Les principaux moyens de transport

En quittant l’Asie pour les États-Unis, plusieurs modes de transport sont à votre disposition : d’abord l’Avion, puis le bateau.

L’avion joue un grand rôle dans le transport passager vers les États unis. En effet, c’est de loin le moyen de transport le plus utilisé. La plupart des vols par le Pacifique relient les nombreux pays de l’Asie aux villes de la côte ouest des États-Unis.

Le bateau, quant à lui, est plus utilisé pour le fret, et il est le principal moyen pour relier les grands ports Est asiatiques à ceux des États-Unis. Néanmoins, il existe des croisières pour touristes qui permettent de relier les deux façades. Celles-ci couvrent généralement une longue distance, et le trajet peut prendre des mois.

Prendre l’avion…

Si vous devez quitter l’Asie, de nombreuses compagnies sont à votre disposition… En effet, vous pouvez opter pour les compagnies américaines. Elles sont connues pour leur fiabilité et leur nombre record de passagers transportés. D’autres compagnies telles que celles chinoises, japonaises ou coréennes relient également par le Pacifique l’Asie et les États-Unis. Voici un top 10 des compagnies capables de vous proposer des vols directs entre les métropoles asiatiques et les États-Unis en passant par le Pacifique.
  • United Airlines ;
  • Delta Air Lines ;
  • American Airlines ;
  • Southwest Airlines ;
  • Singapore Airlines ;
  • Cathay Pacific ;
  • Air China ;
  • US Airways ;
  • Korean Air Lines ;
  • Japan Airlines.
Cette liste est non exhaustive, et au départ des aéroports ci-dessous, vous pouvez trouver également d’autres compagnies aériennes prenant par le Pacifique :
  • Aéroport de Beijing Capita ;
  • Aéroport de Shanghai Hongqiao ;
  • Aéroport de Séoul Incheon ;
  • Aéroport international de Hong Kong ;
  • Aéroport de Singapour Changi ;
  • Aéroport de Taipei ;
  • Aéroport de New Tokyo Narita ;
  • Aéroport de Nagoya Chubu Centrair.
La plupart des vols passant par le Pacifique en quittant l’Asie desservent la côte ouest des États-Unis. Avec une durée moyenne de vol d’environ 10 heures, voici les principaux aéroports qui vous accueillent :
  • Aéroport international San Francisco en Californie ;
  • Aéroport international Los Angeles en Californie ;
  • Aéroport international King County (Seattle) à Washington ;
  • Aéroport international Seattle-Tacoma à Washington.

Voyager en bateau…

Si prendre l’avion donne l’avantage de contempler un immense paysage marin depuis le ciel, une croisière sur le Pacifique au départ des nombreux ports des côtes asiatiques permet de visiter d’autres régions du monde et d’observer depuis le pont d’un navire, ce qui se révèle être le plus vaste océan de la planète.

À cet effet, de nombreuses croisières au départ de Hong Kong, Shanghai, Bali ou de Manille peuvent vous permettre de rejoindre dans le calme et la lenteur les ports de Seattle et de Los Angeles aux États-Unis.

Et si vous voulez être seul ou à deux avec votre compagne, vous pouvez également opter pour un voyage en cargo qui peut se révéler quelquefois plus cher qu’une croisière.

Voyager aux États-Unis depuis l’Asie : que vous faut-il ?

Voyager aux pays de l’oncle Sam en quittant l’Asie comme partout ailleurs nécessite un visa. Néanmoins, certains pays de ce continent bénéficient d’une ESTA (Electronic System for Travel Authorization), une procédure qui dispense leurs ressortissants de visa d’entrée aux États-Unis.

37 pays dans le monde sont concernés par cette procédure, dont 5 pays d’Asie à savoir :
  • Brunei ;
  • Taiwan ;
  • Japon ;
  • Corée du Sud ;
  • Singapour.

Condition élémentaire pour être éligible à une ESTA

Excepté le fait d’être ressortissant de l’un des pays suscités, il faut également remplir les conditions suivantes :
  • Être en possession d’un passeport dont la validité couvre la période de séjour aux États-Unis ;
  • Vouloir effectuer un séjour de moins de 90 jours sur le territoire américain ;
  • Recevoir l’approbation de l’administration américaine ;
  • Ne pas avoir d’antécédents avec les services de sécurité des États-Unis ou ne pas avoir été victime d’une mesure de refoulement.

Comment obtenir une ESTA au départ de ces pays ?

Que vous soyez en Corée du Sud, au Japon, à Singapour, à Taiwan ou à Brunei, la demande ESTA s’obtient sur un site officiel appartenant au Département de la Sécurité intérieure des États-Unis. Il s’agit d’un formulaire en ligne qui exige de vous des informations qui ont rapport avec :
  • Le nom, la date de naissance et l’État civil figurant sur votre passeport ;
  • Les données concernant votre vol (adresse sur place, numéro de vol) ;
  • Votre situation sanitaire et judiciaire.

Ces informations seront analysées par les autorités américaines. À cet effet, le formulaire doit être lu et rempli avec beaucoup d’attention.

Vous pouvez autrement passer par une agence de voyage pour qu’ils effectuent les démarches à faire place. Vous pouvez notamment faire une demande d’autorisation ESTA ici.
Quant à l’acceptation de votre demande, vous l’obtenez au plus dans les 72 heures qui suivent l’opération. Mais, dans la plupart des cas, elle est immédiate.

Le rejet de l’ESTA

Une ESTA peut être rejetée dans le cas où le formulaire serait mal rempli. Dans ce cas, il faudrait réessayer, cette fois-ci avec plus d’attention. Si le rejet persiste, il est alors conseillé de contacter l’ambassade ou le service consulaire des États-Unis. Cette démarche se sanctionne généralement par l’obligation pour les demandeurs d’obtenir un Visa. Cependant, rassurez-vous, car les rejets d’obtention d’ESTA sont rares, à peine 1 % sur le nombre de demandes formulées dans le monde.

L’ESTA : combien coute-t-il ?

L’ESTA s’obtient au prix de 14 dollars US. Les frais d’étude de dossiers s’élèvent à 4 dollars non remboursables en cas de rejet, et le reste est destiné à la promotion du tourisme aux États-Unis. Ce dernier frais n’est payable qu’une fois votre demande validée.

Imprimer votre formulaire ESTA

Cela peut s’avérer utile au cas où des problèmes techniques surviendraient lors de votre embarquement. Néanmoins, lors du contrôle, l’ESTA est vérifiable par les agents sur présentation de votre passeport.

Bon à savoir…

En quittant l’Asie pour les États-Unis, votre passeport doit être valide, et votre séjour ne doit guère excéder 90 jours. Aussi, est-il important pour des séjours prolongés de passer par d’autres démarches administratives, notamment l’obtention d’un visa.

Alors, bon voyage !

Show More

Emmanuel

Fan de la culture asiatique, j'ai passé 4 ans de ma vie en Asie, dont 2 ans en Chine. A travers ses articles, je relate mes expériences et souhaite partager la culture asiatique aux lecteurs !

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close