Accueil > Dossier Cinéma Asiatique > Bilan Inde 2006 > L’année 2006 au Sud de l’Inde

Rubriques

Bilan Inde 2006

L’année 2006 au Sud de l’Inde

L’année 2006 au Sud de l’Inde

L’année 2007 à peine commencée, il est primordial de faire un point sur les faits marquants de l’année 2006 dans le sud de l’Inde, notamment au Tamil Nadu et en Andhra Pradesh.
Voici un petit rappel des films qui ont marqué les industries du Sud de l’Inde, d’où se dégage une tendance commune : les héros masculins ont de beaux jours devant eux, et les films Massala si spécifiquement indiens sont plus que jamais la spécialité du Sud, alors qu’ils sont tombé en désuétude au Nord, où Bollywood s’oriente de plus en plus vers un cinéma de genres sur le modèle Hollywoodien.

Tamoul

JPEG - 64.2 ko
Vettaiyaadu Villaiyaadu (Tamoul)

Les SuperHits

Vetaiyaadu Villaiyaadu
Imsai Arasan 23am Pulikesi

Les Hits

Varalaaru
Pattiyal
Thimiru
Chittirem Pesuthadi

Mitigé : entre flop et semi-succès

Sillunu Oru Kaadhal
Tirupathi
Pudhupettai

Les grandes stars (Rajinikanth, Vijay, Vikram) n’ont pas eu de sorties cette année.
Ajith Kumar a pu réaffirmer son statut de superstar avec Varalaaru, en profitant des flops de ses concurrents comme Surya et en négociant bien ses propres échecs (Tirupathi). Mais c’est Kamal Hassan qui a écrasé la concurrence avec Vetaiyaadu Villaiyaadu, plus gros succès de l’année, qui a battu de nombreux records.
Vishal et Bharat ont réalisé tous deux un hat-trick (avec notamment Sandha Kozhi, Thimiru, Sivapatikaaran pour le premier, et Pattiyal, Em Mahan et le récent Veyyil pour le second). Ils s’affirment tous deux comme de redoutables prétendants pour les stars établies.
Vishal tire particulièrement son épingle du jeu. Le jeune acteur découvert dans Chellamae a continué sur sa lancée cette année et est en train de s’affirmer comme une valeur sûre, puisque jusqu’à présent tous ses films ont été des succès et des divertissements d’action de qualité. De son côté Bharat a été vu dans 5 films cette année (un record pour un jeune acteur) dont 3 ont été des succès, qui plus est à chaque fois dans des genres différents. Il est en train de devenir l’acteur préféré de la classe moyenne (celle qui va le plus au cinéma) notamment avec des films familiaux grand public comme Em Mahan. Dhanush est quant à lui remis dans la course grâce au film Thiruvilayadal Aarambam ou il est en compagnie de Shreya. Sorti à la fin de l’année, le film cartonne et est un Superhit en quelques semaines.

JPEG - 67.7 ko
Varalaaru (Tamoul)

Comme on peut le voir le cinéma tamoul est plus que jamais dominé par les héros masculins, du coup du côté des actrices l’année a été plutôt maigre.
Après avoir dominé 2005 avec Ghajini qui a fait d’elle une star, Asin n’a eu qu’une sortie cette année avec Varalaaru, où elle avait un rôle insignifiant, mais qui a très bien marché. Trisha n’a eu que, Unakku Enakku Something Something, le remake de son film telugu de l’année précédente Nuvvostanante Nenodantana, qui a bien marché également.

Ce sont en fait Jyothika et la jeune Nayantara ont assuré le spectacle avec plusieurs sorties remarquées respectivement Vetaiyaadu Villaiyaadu (en abrégé : VV), Sillunu Oru Khaadal et Vallavan. A noter que Jyothika a dit adieu au cinéma cette année après un mariage surmédiatisé avec l’acteur Surya, et part sur un très gros succès (VV) et un film mitigé : Sok, qui malgré un buzz énorme n’a bien marché que dans les grosses villes et s’est effondré ailleurs.

JPEG - 83.3 ko
Imsai Arasan 23am Pulikesi (Tamoul)

Tendances

Les polars tamouls ont vraiment été LA tendance de 2006. Le succès de VV, Pattiyal et de Pudhupettai ainsi que plusieurs films mineurs qui ont surfé sur la tendance et sont pour la plupart rentrés dans leurs frais. Comme quoi, les histoires sombres et dramatiques plaisent toujours au plus grand nombre. Les masalas traditionnels sont plus que jamais présents et continuent à faire recette quand ils ont un packaging et une promotion à la hauteur, comme le prouve le succès des films avec Ajith et Vishal, qui devient un maître en la matière
A contre courant total, le succès surprise de cette année est le film Imsai Arasan 23am Pulikesi, film au concept original puisqu’il s’agit d’un film historique comique, qui reproduit au détail près les vieux films tamouls de l’age d’or (jusque dans les chansons, faites « à l’ancienne ») mais de manière comique, tout en critiquant la société d’aujourd’hui. Il a rencontré un énorme succès populaire partout dans l’Etat, porté par l’acteur comique Vadivelu.
C’est d’autant plus surprenant que ce concept atypique nous vient de la société de production de Shankar, le réalisateur à succès connu pour ses films d’action sociaux à la recette immuable (Anniyan...) s’est lancé dans la production, en sortant des films de qualité, radicalement à l’opposé de ce qu’il réalise lui-même en tant que réalisateur : après Kaadhal qui a marqué les esprits, cet Imsai Arasan est son plus gros succès. S’il continue sur sa lancée il pourrait bien devenir un studio de production incontournable à Kollywood.

JPEG - 58.1 ko
Pattiyal (Tamoul)

Contrairement à ce qui s’est produit au nord de l’Inde, il n’y a pas eu cette année de remakes de vieux films tamouls, mais cela pourrait avoir lieu dès l’année prochaine. On parle déjà du remake de Billa, le films tamoul de 1980 avec Rajinikant qui était déjà lui-même le remake du Don d’Amithab Bachchan de 1978. Un projet qui pourrait être plus intéressant qu’il n’y parait car Ajith, qui a confirmé cette année avec Varalaaru qu’il avait toujours du flair pour les rôles multiples, et le jeune réalisateur Vishnu Vardan (Pattiyal) qui compte parmi les plus prometteurs de la jeune génération, sont attachés au projet.

Au niveau musical, Harris Jeyaraj a éclipsé la concurrence avec VV qui a battu des records : les chansons Vennila Ve, Partha Mudhal Naale et Manjal Veyil sont parmis les plus diffusées cette année. Yuvan Shankar Raja a composé un nombre important de BO, dont certaines ont connu de bons succès, telles Pattiyal et Thimiru. De même qu’à Bollywood, AR Rahman n’a eu qu’une sortie, en l’occurrence Sok, mais ses chansons ont véritablement marqué l’année et tournent encore sur les ondes longtemps après que le film ai quitté les écrans.

Telugu

JPEG - 50.3 ko
Pokiri (Telugu)

Les Hits

Pokiri
Bommarillu
Stalin
Laxshmi
Vikramarkudu
Sri Ramadasu
Godavari

Le roi des films d’action, Prince Mahesh Babu, a tout connu cette année ; la gloire totale avec le succès historique de Pokiri, mais aussi la débâcle monumentale de Sainikudu sorti 6 mois plus tard. L’année 2006 lui appartient sans aucun doute mais le bémol entache sa suprématie si fraîchement acquise.
La Megastar historique du cinéma telugu Chiranjeevi (l’équivalent de Rajinijkant ou Amithab Bachchan à Bollywood) a fait un retour en force. Son film d’action Stalin, réalisé par le tamoul Murugadoss (Ghajini) a très bien marché, surtout porté par l’inflation du prix des billets lors des premières semaines, puisqu’il est resté beaucoup moins longtemps sur les écrans que d’autres succès de l’année comme Pokiri, qui a dépassé les 200 semaines à l’affiche (un record) ou même Vikramarkudu qui a pourtant moins rapporté.

JPEG - 56.9 ko
Bommarillu (Telugu)

Tendances

La valeur sure du cinéma telugu est donc plus que jamais le film d’action : Pokiri, Stalin, Laxshmi et donc Vikramarkudu, sont ceux qui ont dominé l’année. Ce dernier est de SS Rajamouli, le Shankar telugu, qui ajoute un succès de plus à sa longue liste, et permet par la même occasion à l’expressif acteur Ravi Teja d’atteindre des sommets inégalés.
Mais à côté de toute cette agitation, les bonnes surprises sont venues de films plus intime à commencer par celui véritablement stupéfiant de la romance Bommarillu, avec Siddarth et Genelia qui a fait fondre tout les cœurs et les records, en battant à l’étranger les records de recettes détenus jusque là par des films de Bollywood (une première).

JPEG - 60.9 ko
Sri Radamasu (Telugu)

De son côté la superstar Nagarjuna a ressuscité un genre un peu oublié partout ailleurs en Inde mais qui subsiste côté telugu : le film dévotionnel. Sa fresque sur le Saint hindou Sri Ramadasu, de 3h et 12 chansons, filmé intégralement en décors naturels et costumes traditionnels, a rencontré un gros succès notamment dans les villages, les petites villes et les grandes salles populaires de manière générale. Il a aussi permit à l’actrice tamoule Sneha qui y joue sa femme de faire un retour remarqué cette année avec aussi son beau rôle dans le polar tamoul Pudhupettai (qui est d’ailleurs sorti doublé en telugu sous le titre Dhoolpet)
Godavari, est le seul film d’auteur à figurer dans ce classement. Le nouveau film du réalisateur de Anand, avec toujours sa muse Kamalini Mukherjee (vue aussi côté tamoul dans VV) a dépassé le succès de son prédécesseur et s’attirant un large public avide d’histoires sentimentales et de concepts originaux (en l’occurrence une croisière sur le fleuve Godavari, et un chien en 3D...)

JPEG - 62.8 ko
Stalin (Telugu)

Côté actrices, Ileana est la nouvelle star du cinéma telugu. Avec Pokiri où elle a crevé l’écran, mais aussi Devadasu et le récent Rakhi, elle a séduit tout le monde et les producteurs (voire plus) à ses pieds.
Trisha qui dominait les écrans l’an dernier est toujours là mais un peu en retrait, elle a connu le meilleur avec Stalin, et comme Mahesh Babu, le pire avec Sainikudu.

Article précédent | pret immobilier
L’année 2006 à Bollywood



Dans la même rubrique

L'année 2006 au Sud de l'Inde
L’année 2006 au Sud de l’Inde
L'année 2006 à Bollywood
L’année 2006 à Bollywood

Sur le Web : S'informer sur les conditions d'obtention de votre credit immobilier reste la première action à entreprendre avant d'aller consulter un courtier en pret immobilier afin de négocier le meilleur taux en connaissance de cause. Votre bien immobilier constitue l'investissement le plus important de votre vie. En cas de surendettement, plusieurs solutions de rachat de crédit ou de Crédit hypothécaire peuvent être envisagées. Le référencement naturel dans le secteur immobilier ainsi que du prêt immobilier a donné beaucoup d'abus. C'est de bonne guerre, le référencement payant est si prohibitif.

Articles les plus populaires

Shutter
Shutter
Dor
Dor
King Naresuan