Accueil > Dossier Cinéma Asiatique > DVD Cinéma indien disponibles en France > Le Meilleur de Bollywood - Printemps 2007

Rubriques

DVD Cinéma indien disponibles en France

Le Meilleur de Bollywood - Printemps 2007

Le Meilleur de Bollywood - Printemps 2007

Nouveaux DVD édités en France : « Le meilleur de Bollywood »...3ème partie

Depuis le 6 mars 2007, les amateurs de Bollywood peuvent élargir leur collection en se rendant chez tout bon distributeur de DVD : Bodega édite ou réédite les DVD de quatre titres : la grande nouveauté est Black. L’autre innovation est le doublage de La Famille indienne en français. Les deux autres : Kuch Kuch Hota Hai et New York Masala, étaient déjà dans les bacs.
Ils sont tous réunis pour une offre promotionnelle : en achetant un de ces DVD, vous pouvez recevoir un DVD des autres titres de la collection, moyennant 5 € (offre valable jusqu’au 21 décembre 2007).

Au-delà de l’aspect promotionnel, nous en profitons pour partager avec vous le contenu des DVD... et de leur bonus !

Le grand atout de cette collection « Le Meilleur de Bollywood », c’est toujours de proposer des sous-titres en français d’une qualité irréprochable, de sous-titrer également les chansons, ce qui permet de découvrir encore quelques subtilités même quand on a vu le film dix fois dans les éditions habituelles. Et même les bonus sont sous-titrés, ce qui constitue une sympathique plus-value par rapport aux DVD indiens où les interviews et autres scènes coupées conservent leurs secrets pour les non hindiphones.

*********************************************************

Tarifs et Fiche technique des DVD

Tarif du DVD : 19,90 €.
Version originale avec sous-titres en français.

Son dolby digital 5.1 / DTS 5.1

Format 2.35 respecté - Format en principe 16/9 compatible 4/3, mais sur mon écran le 16/9 déforme, en 14/9 c’est correct.

L’image n’est pas fabuleuse, trop contrastée dans La Famille indienne et Kuch Kuch Hota Hai. Elle est de meilleure qualité pour Black et New York Masala.
Les DVD s’annoncent « remasterisés », on se demande à partir de quoi. En tout cas, n’en attendez pas une qualité d’image meilleure que celle que vous aviez sur les versions précédentes éditées en France ou sur les versions originales indiennes.

***************************************************

Les films et leurs bonus :

Black :
Une petite fille aveugle, sourde et muette, est tirée du noir par un vieux monsieur ; après une période d’apprentissage difficile, ils s’engagent ensemble dans un combat : obtenir un diplôme universitaire. Ce film de Sanjay Leela Bhansali (réalisateur de Devdas) a remporté de nombreuses récompenses. S’il n’est pas un « vrai Bollywood », il n’en est pas moins un excellent film avec une image superbe et surtout des performances d’acteurs extraordinaires, habités par leur rôle, qui nous emportent dans leur lutte et nous sidèrent par leur force vitale et leur dignité.

L’article complet sur Fanta : ici

Les bonus :
- Making of - 21 minutes : des témoignages intéressants des acteurs sur le tournage du film, avec des extraits et quelques scènes de tournage courtes mais instructives, qui montrent bien l’engagement des acteurs et de toute l’équipe dans cette œuvre.

- Les couleurs de Black : une journaliste (Bhavna Somaiya) interviewe Sanjay Leela Bhansali, Amitabh Bachchan et Rani Mukherjee. Complémentaire au Making of, cet entretien est vraiment intéressant, il nous laisse entrevoir la personnalité de Bhansali, son exigence absolue, son refus de la langue de bois mais aussi l’immense respect réciproque qui existe entre les acteurs et lui. Amitabh Bachchan est royal.

Je trouve souvent ce type de montage plutôt ennuyeux, mais ceux de Black, le making-of comme l’interview, sortent du lot et sont à la hauteur du film.

New York Masala (Kal Ho Na Ho) :
Shah Rukh Khan, Saif Ali Khan, Preity Zinta et Jaya Bachchan réunis dans une jolie histoire d’ange gardien située à New York. Une première partie franchement drôle où Saif Ali Khan révèle son potentiel comique, et une deuxième partie plus dramatique, émotion garantie. On apprécie le côté novateur de la mise en scène de Nikhil Advani dont c’est le premier film, tout en restant dans le classicisme typique à Yash Raj Films.

L’article complet sur Fanta : ici

Les bonus :
Le moins qu’on puisse dire c’est qu’ils « valent le coup » ! C’est la totale, avec même des bonus que je n’avais pas sur mon DVD original indien.

- Le making of de 23 minutes : là, pas de surprise, nous avons les habituels interviews du réalisateur, du producteur et des acteurs, entrecoupés d’extraits de film et de quelques fractions de tournage, rien de révolutionnaire, mais au-moins c’est sous-titré.

- Dans les coulisses de « it’s time to disco » : là est la principale innovation : nous avons droit à plus de 20 minutes de tournage de la chanson. Un vrai making-of cette fois ! Comme si on était sur le tournage, dans la boite de nuit. Mais sans les barrières, sans les vigiles qui vous font reculer et avec les acteurs de face au lieu de les voir vous tourner ostensiblement le dos (toute référence au tournage de « Jhoom Barabar Jhoom » étant purement fortuite). Franchement, voir répéter Shah Rukh Khan, Saif Ali Khan et Preity Zinta avec Farah Khan, c’est quand même autre chose. Même si SRK a l’air particulièrement rouillé, et même si Preity oublie totalement de sourire. Entre vous et moi : ils n’ont pas l’air de s’éclater davantage que nous au bureau... A voir un dimanche soir pour réaliser quelle chance on a d’aller bosser demain...

- Scénes coupées - 35’ : pour les autres films, on se dit souvent que le réalisateur a bien fait de les couper. Mais là, on regrette vraiment qu’il ne les ait pas laissées, car elles sont pleine d’humour et donnent de la consistance à la communauté indienne qu’on ne voit pas beaucoup dans le film : dans le scénario original, Naina va chaque semaine faire la lecture du journal dans un club pour personnes âgées d’origines indienne et pakistanaise. Et il s’y passe plein de choses... Avec notamment une autre version de la scène « à la Cyrano de Bergerac » où Aman lit le journal de Rohit, que personnellement je préfère à celle de la gare.
De plus, les scènes coupées sont intégrées dans un petit montage qui permet de les situer dans l’histoire, c’est vraiment bien fait.

- Karaokés : vous êtes nostalgique parce qu’il n’y a pas de Bollywood week cette année ? rien ne vous empêche maintenant de la créer vous-même avec vos amis et de chanter à cœur joie sur Kal Ho Naa Ho, It’s time to Disco, Mahi Ve et Preity Woman. (Comment ça c’est pas pareil ?!)

Le DVD comprend un accès par chapitre et par chanson.

La Famille indienne (Kabhi Kushi Kabhi Gham) :
La grande saga familiale de Karan Johar, l’un des films les plus plébiscités de ces dix dernières années, le seul à réunir une telle brochette de stars : Amitabh et Jaya Bachchan, Shah Rukh Khan et Kajol, Hrithik Roshan et Kareena Kapoor. Avec une première partie indienne où naît l’amour entre Rahul (SRK) et Anjali (Kajol), où naît le drame car le père de Rahul (Amitabh Bachchan) refuse ce mariage. Et une seconde partie londonienne où Hrithik et Kareena feront leur possible pour rassembler leur famille. « It’s all about loving your parents » dit Karan Johar, c’est avant une tout une histoire d’amour et de famille. Les scènes de danse, pour certaines classiques, pour d’autres très actuelles, sont toutes des must !

L’article complet sur Fanta : ici

La version française est toujours un peu difficile à admettre quand on connaît la version hindie et qu’on s’est habitué à la voix des acteurs. Les points positifs : la qualité de la traduction et de la synchronisation, les voix d’Amitabh et de Jaya Bachchan, de Rani Mukherjee, plus banale mais qui lui sied bien, de Hrithik et de Kareena. En revanche j’ai trouvé la voix de Shah Rukh Khan carrément désagréable. Quant à celle de Kajol, elle n’a aucune personnalité, elle est maniérée et sonne souvent faux dans la première partie du film, ce qui donne l’impression que l’actrice joue mal, un comble ! Les premières scènes où elle apparaît sont insupportables, je me demande vraiment comment j’aurais réagi si j’avais vu le film en français la première fois... Son personnage plus posé dans la deuxième partie du film correspond mieux à la voix française qu’on arrive presque à oublier, sauf dans la scène où elle parle à sa voisine anglaise, en principe en hindi, or le dialogue a été traduit ce qui est absurde.
Restons positif, la version doublée permet d’élargir le public aux allergiques aux sous-titres.
Les autres continueront à regarder la version sous-titrée.

Le DVD comprend un accès par chapitre, mais en version sous-titrée uniquement, et un accès par chanson (non sous-titrées dans la version française, dommage).

Les bonus : plutôt minimalistes...
- Introduction de Karan Johar entrecoupée d’extraits du film et de quelques fragments de tournage.
- Bandes annonces.

Et les scènes coupées ??? J’ai beaucoup aimé celles de mon DVD original indien, et j’avais hâte de les retrouver, avec des sous-titres cette fois : RIEN !!! C’est franchement dommage.

En revanche, si vous achetez deux de ces quatre DVD chez Virgin, et dans la mesure des stocks disponibles, demandez à la caisse le portfolio de La famille indienne, où figurent les paroles en hindi et en français de toutes les chansons du film.

Kuch Kuch Hota Hai
Rahul (Shah Rukh Khan) et Anjali (Kajol) sont les meilleurs amis du monde à l’université. Rahul tombe amoureux de Tina (Rani Mukherjee) qui meurt en donnant naissance à leur fille, elle aussi prénommée Anjali. Dix ans plus tard, Rahul et son amie Anjali se retrouvent...
Ce film est l’une des plus jolies comédies romantiques (avec Dilwale Dulhaniya Le Jayenge) de Bollywood, avec ce mélange d’humour et d’émotion dont le cinéma hindi a le secret, porté merveilleusement par le couple magique SRK & Kajol. On peut être irrité dans la première moitié du film par le côté « je me la joue grave dans mon sweat GAP », mais la deuxième moitié mérite amplement de dépasser cet léger agacement.

Le DVD propose un accès direct aux chansons.

L’article complet sur Fanta : ici

Les bonus :

- Making of - 22 minutes : le traditionnel montage d’interview des stars et d’extraits du film. Certains points intéressants sur le tournage, comme par exemple la scène de la chanson « Koi mil gaya » où l’on croit à un montage et qui a été en fait tournée d’une seule pièce.

- Conversation entre Karan Johar, Kajol et Shah Rukh Khan - 20 minutes : cet entretien préfigure en quelque sorte « Koffee with Karan », ils sont bien mignons tous les trois (et si jeunes !), ne disent rien de renversant mais c’est amusant de voir par exemple combien leurs scènes préférées ne sont pas forcément les nôtres.

- Scènes coupées : Karan Johar a bien fait de les couper. Le plus intéressant est encore la façon dont il les introduit.

- Kaal promo : bandes annonce et clip : d’abord il n’y a même pas le clip avec Shah Rukh Khan (qui de toutes façons n’était pas terrible), ensuite j’espère que cela n’annonce pas une sortie en DVD en France de ce film raté ! (voir article).

***Petit message à l’adresse de Bodega : l’année 2006 a créé un engouement, ce serait dommage de voir le nouveau public se détourner de Bollywood parce qu’on ne lui propose pas de vraies nouvelles sorties avec de vrais bons nouveaux films.***

Article précédent | pret immobilier
Le meilleur de Bollywood - Automne 2006



Dans la même rubrique

Le Meilleur de Bollywood - Printemps 2007
Le Meilleur de Bollywood - Printemps 2007
Le meilleur de Bollywood - Automne 2006
Le meilleur de Bollywood - Automne 2006

Sur le Web : S'informer sur les conditions d'obtention de votre credit immobilier reste la première action à entreprendre avant d'aller consulter un courtier en pret immobilier afin de négocier le meilleur taux en connaissance de cause. Votre bien immobilier constitue l'investissement le plus important de votre vie. En cas de surendettement, plusieurs solutions de rachat de crédit ou de Crédit hypothécaire peuvent être envisagées. Le référencement naturel dans le secteur immobilier ainsi que du prêt immobilier a donné beaucoup d'abus. C'est de bonne guerre, le référencement payant est si prohibitif.

Articles les plus populaires

Shutter
Shutter
Dor
Dor
King Naresuan