Accueil > Dossier Cinéma Asiatique > Jhoom Barabar Jhoom : Tournage à Paris > Tournage de Jhoom Barabar Jhoom à paris - Dimanche

Rubriques

Jhoom Barabar Jhoom : Tournage à Paris

Tournage de Jhoom Barabar Jhoom à paris - Dimanche

Tournage de Jhoom Barabar Jhoom à paris - Dimanche

Le lendemain vers 9h, lorsque je me réveille, la journée d’hier a quand même pour moi un sacré goût de rêve éveillé !
J’avais prévu un dimanche bien rempli mais je ne peux résister, je lâche mes projets et décide de me rendre à nouveau sur le tournage. Le temps de prévenir tout le monde, et d’aller acheter des chocolats pour l’équipe (pour les remercier de nous avoir gentiment offert à boire toute la soirée la veille), me voila en fin de matinée Place de la Concorde. L’équipe nous avait dit que le tournage d’aujourd’hui était à La Concorde, dans un des jardins autour de la place. J’avais bien sûr pensé immédiatement aux Tuileries mais en fait, si les loges et la logistique du tournage sont bien disséminées tout autour, c’est carrément sur le rond-point de La Concorde qu’a lieu le tournage ! Lorsque j’arrive devant les personnes de la sécurité, qui montent la garde aux abords du plateau, je crains de ne pas pouvoir aller plus loin, mais j’aperçois Ali au loin qui vient me chercher pour me faire rentrer sur le tournage. Il me confie à Aarti car il est comme hier très occupé par la gestion du plateau. Je salue les gens que j’ai déjà rencontrés et mes chocolats ont beaucoup de succès !

JPEG - 73.1 ko
Au pied de l’Obelisque de la Concorde

Abhishek Bachchan est là, même costume qu’hier, il roule des mécaniques, chahute avec l’équipe et semble un peu hautain : bon la vérité c’est que j’écris ça parce qu’à plusieurs reprises Bachchan Junior passe ou s’assoit à quelques centimètres de moi SANS JAMAIS AVOIR L’AIR DE ME CALCULER ! De mon coté je n’ose pas lui parler : la situation pourrait paraître assez frustrante, mais j’ai vite pris le parti d’en rire, car pour moi l’essentiel est simplement de le voir en chair et en os ! Lara est là également, emmitouflée dans une polaire bleu, car le vent souffle sur la place exposée aux « courants d’air ».
Les différentes séquences du jour sont tournées sur la place de la Concorde mais sous différents angles : en effet tous les arrières plans qu’offre la place sont exploités, que ce soit les fontaines, l’obélisque, la Madeleine, l’Hotel George V, les Champs Elysées et bien sûr la Tour Eiffel ! Comme hier, même s’il y a pas mal de temps d’attente avant la réalisation de chaque prise de vue, je suis épatée par l’efficacité avec laquelle tout ce déroule. Les danseurs pour la plupart amenés de Londres par la production sont prêts dès la première répétition, les stars, après quelques mises au point avec le couple de danseurs indiens qui les double, se donnent à fond pour un résultat très sympathique, l’équipe à la camera règle sa prise de vue en 2 ou 3 essais... et tout roule ! Dès qu’une prise de vue est terminée, tout le matériel est déplacé et réinstallé quelques mètres plus loin en un temps record, pour que le tournage ne connaisse pas de temps mort. Des techniciens indiens et français collaborent d’ailleurs à la bonne marche de tout cela.

JPEG - 63.2 ko
Tout à gauche, Soniya observe...

Aarti m’offre un café au stand de ravitaillement et m’emmène dans l’endroit le plus stratégique du plateau : les écrans de contrôle. On peut y voir en vidéo ce qui est réellement tourné lors de chaque séquence. En effet de loin les scènes tournées peuvent paraître assez banales mais sur l’écran, on s’aperçoit que la caméra donne du mouvement à la scène, que l’angle de la prise de vue met les acteurs en valeur, et que la manière dont la lumière est captée ajoute beaucoup de charme à l’ensemble.
Entre temps Neelum m’a rejoint sur le plateau, ainsi que certains membres du site et finalement Vidhan, qui observent tous le tournage de loin : certains se débrouillent quand même super bien puisque que des autographes du couple de stars sont obtenus ! La pluie commençant à tomber, le tournage s’interrompt pour la pause déjeuner et l’équipe de Fantastikasia cours se réfugier dans un café proche pour reprendre des forces.

JPEG - 87.1 ko
On prend ses marques...

De retour sur le plateau vers 15h, l’équipe du film se remet en place et l’enchaînement des séquences reprend son rythme de croisière : nous sommes épargnés par la pluie mais le vent assez fort manque d’emporter les tentes du plateau plusieurs fois. Les danseurs patientent tranquillement autour de l’obélisque, plaisantant, répétant leurs pas de danse ou en inventant de nouveaux, le tout dans une ambiance très bon enfant : avec l’équipe du film, ils disposent d’un buffet avec thé, café, des tas de gâteaux, des sandwich du Mac Do du coin et des fruits... mais on voit bien que ce sont des danseurs, car seuls quelques fruits disparaissent de la table !
Beaucoup de gens commencent à entourer La Concorde, des fans de Bollywood ou de simples curieux. Le staff du plateau essaie de faire circuler la foule en fonction de l’angle choisi par la caméra, ce qui nous donne l’occasion d’entendre certaines phrases assez surréalistes en anglais, et qui déclenchent l’hilarité sur le plateau : « Est ce que le mariage chinois pourrait sortir du champ s’il vous plaît ???!!!! »

JPEG - 84.5 ko
...et on danse

Une jolie scène de danse, au mouvement de caméra assez élaboré, est notamment tournée à ce moment-là : cette séquence commence avec Lara Dutta qui se déhanche devant une fontaine, près d’un de nos typiques réverbères parisiens, le soleil brillant derrière elle. Elle avance alors en dansant sur le rythme de la musique, la camera la suit, le plan s’élargit et Abhishek apparaît dans le cadre pour terminer la séquence à deux. C’est assez complexe à tourner et la chorégraphe est exigeante avec ses acteurs. L’une des premières prises est très réussie, comme par enchantement : avec Vihdan, nous sommes assis derrière les écrans de contrôle et le résultat nous parait enthousiasmant. Abhishek Bachchan vient s’asseoir devant nous plusieurs fois pour discuter avec le réalisateur, sans se soucier de notre présence. La chorégraphe veut tourner une nouvelle fois la même séquence avec Lara et Abhishek, mais une coupure de courant paralyse un moment le plateau : on sent alors un stress certain, parce que le soleil fait à nouveau une percée à travers les nuages, et que l’avoir derrière Lara pendant la séquence donne beaucoup d’allure au plan.
Le courant revenu, une seconde prise satisfaisante est tournée et Lara vient voir le résultat sur les écrans de contrôle. On la sent fatiguée, elle nous aperçoit assis, Vidhan et moi, dans « la régie » où elle veut également s’asseoir, regarde le staff du plateau, et l’on nous fait comprendre immédiatement qu’il nous faut quitter notre place stratégique : Vidhan et moi nous nous exécutons illico, non sans regret, car avant cet épisode elle avait l’air plutôt sympathique Lara !

La journée de tournage sera beaucoup plus longue que la veille : c’est vers 19h30 que le tournage est terminé sous les « hourras » des danseurs. Moi qui n’ai pas fait grand-chose d’autre que regarder, je suis exténuée ! Abhishek repart vers les loges, Lara aussi, avec son petit ami débarqué sur le plateau dans l’après-midi (désolé messieurs !). C’est assez marrant de voir à quelle vitesse le plateau se vide et le matériel se démonte : en une demi-heure presque tout le matériel a disparu et personne ne pourrait dire qu’un film se tournait, une heure avant, sur ces lieux. Ma voisine Sofia me rejoint alors. Avec l’équipe du film, (mais finalement sans les stars), elle va dîner au Buddha Bar.
Je suis épuisée par ma journée et décide d’aller dire au revoir à Aarti et Shaad Ali, qui nous donnent l’autorisation d’utiliser les photos prises pendant ces deux jours. Ali me promet une interview par email quand son film « Delhi Boom »* sortira en France : j’espère que si les circonstances le permettent, cette interview aura lieu ! Sophia me racontera plus tard que tout le monde était sur son 31 pour aller au Buddha Bar et que la soirée était très sympathique. Quant à moi je suis rentrée tranquillement chez moi, la tête remplie de belles images, pour me connecter bien sûr sur Fantastikasia, et voir que la journée de certains à la Concorde avait également été bien remplie !

JPEG - 48.9 ko
Abhishek cerné par les fans (Photo : Claire Daubas)

Après la Bollywood Week, voila encore un beau moment qu’offre le cinéma indien à ses fans français intrépides et motivés, en espérant que cette communauté compte bientôt de nombreux adeptes ici ! Je ne sais pas si je les reverrai un jour, ne serait-ce qu’avant la fin du tournage, mais dans tous les cas Shava Mademoiselle Aarti et Messieurs Ali et Shaad pour votre travail formidable et votre gentillesse pendant ce week-end ! Et puis, of course, je remercie personnellement mon amie Sophia, sans qui tout cela n’aurait même pas été imaginable !

* Le site du prochain film d’Ali Zafar, où cette fois il officie en tant qu’acteur : http://www.delhiboom.com/

Article précédent | pret immobilier
Tournage de Jhoom Barabar Jhoom à paris - Samedi

Article suivant | credit immobilier
Tournage de Jhoom Barabar Jhoom à paris - Lundi


Dans la même rubrique

Tournage de Jhoom Barabar Jhoom à paris - Mardi, Mercredi... Fin
Tournage de Jhoom Barabar Jhoom à paris - Mardi, Mercredi... Fin
Tournage de Jhoom Barabar Jhoom à paris - Lundi
Tournage de Jhoom Barabar Jhoom à paris - Lundi
Tournage de Jhoom Barabar Jhoom à paris - Dimanche
Tournage de Jhoom Barabar Jhoom à paris - Dimanche
Tournage de Jhoom Barabar Jhoom à paris - Samedi
Tournage de Jhoom Barabar Jhoom à paris - Samedi

Sur le Web : S'informer sur les conditions d'obtention de votre credit immobilier reste la première action à entreprendre avant d'aller consulter un courtier en pret immobilier afin de négocier le meilleur taux en connaissance de cause. Votre bien immobilier constitue l'investissement le plus important de votre vie. En cas de surendettement, plusieurs solutions de rachat de crédit ou de Crédit hypothécaire peuvent être envisagées. Le référencement naturel dans le secteur immobilier ainsi que du prêt immobilier a donné beaucoup d'abus. C'est de bonne guerre, le référencement payant est si prohibitif.

Articles les plus populaires

Shutter
Shutter
Dor
Dor
King Naresuan