Accueil > Dossier Cinéma Asiatique > Zatoichi à Paris > Takeski Zatoichi Kitano : interview d’un Ronin

Rubriques

Zatoichi à Paris

Takeski Zatoichi Kitano : interview d’un Ronin

Si quelques derniers inconscients doutaient encore de la reconnaissance dont jouit désormais Takeshi Kitano en Europe, notamment en France, il leur suffisait d’être à Paris les 13 et 14 octobre derniers pour s’en convaincre définitivement. En effet, la venue de Takeshi Kitano dans la capitale pour la promotion de son tout nouveau film a suscité une effervescence certaine auprès des fans et des journalistes. Et pour cause... Ce n’est pas tous les jours que cette légende vivante, n’ayons pas peur des mots, prend la peine de quitter son Japon natal pour se déplacer jusqu’ici. Comme vous vous en doutez, la rédaction de Fantastikasia, forte de ses accréditations, ne s’est pas fait prier pour l’approcher en chair et en os !


À la suite de la projection privée de la matinée, donnée dans la salle du restaurant Planet Hollywood sur les Champs-Elysées, et préalablement à l’avant-première publique le soir-même à l’UGC Cité Ciné Bercy, une conférence de presse était organisée à 15 h ce lundi 13 octobre au prestigieux hôtel Bristol, rue du Faubourg Saint-Honoré, non loin de la Place Vendôme. Parmi la poignée d’heureux privilégiés, aux toutes premières loges (ça a du bon d’arriver bien en avance !), vos deux envoyés spéciaux, appliqués, consciencieux, pas mal impressionnés (il ne faut pas le cacher !), mais surtout trépignant d’impatience de voir débarquer Zatoichi en personne !



Habillé d’un élégant costume noir (la classe naturelle des yakusas ?) et avec quelques minutes de retard (le minimum syndical !), Takeshi Kitano arrive finalement dans la salle aménagée pour l’occasion et s’installe face à la trentaine de journalistes et de cameramen. Croyez-moi, il se dégage incontestablement quelque chose de fort et d’imposant, comme une aura, de ce petit bonhomme à l’allure pourtant si discrète. Assise à sa gauche sur l’estrade (l’imposante table nappée de blanc renforce l’impression de piédestal... Comme si Kitano-san en avait encore besoin ?!), se trouve Valérie Dhiver, l’interprète attitrée du réalisateur en France pour cet évènement. Le temps de régler le volume des micros, et un Kitano apparemment « zen », ni ostensiblement enthousiaste (mais avez-vous déjà vu un Japonais ostensiblement enthousiaste ?) ni l’air particulièrement impatient ou agacé, un Kitano rôdé à l’exercice, professionnel en somme, va pouvoir répondre une petite heure durant à toutes les questions. Camescope, appareils photo, blocs-notes, stylos, press-book... Suraj et moi-même sommes fin prêts pour ne pas en perdre une seule miette !

Avant de vous laisser savourer l’entretien, retranscrit dans son intégralité, je me dois de vous prévenir que la barrière linguistique, obstacle prévisible s’il en est, nous a forcément « gâché » le plaisir : le yo-yo permanent français-japonais-français s’avérant très vite particulièrement frustrant. C’est qu’on aurait tant voulu pouvoir être capable d’apprécier Kitano dans le texte ! À défaut, voici ses réponses telles qu’elles ont été formulées par Valérie Dhiver, à qui il faut reconnaître une traduction très « pro » : vraisemblablement ces le cinéaste et l’interprète entretiennent une aimable connivence, et Valérie Dhiver sait relayer fidèlement l’intelligence, la sensibilité et l’humour de Kitano.

Texte : Kicket (Julien Tribet)
Images : Suraj (Souresh Cornet)
Remerciements à Raphaël DiCicco ( prêt de la caméra et encodage mpg) et Philippe Tournier ( prêt appareil photo)

Article précédent | pret immobilier
Int.Takeski Zatoichi Kitano : dans le tranchant du sujet

Article suivant | credit immobilier
Int.Takeski Zatoichi Kitano : Kitano et les femmes...


Dans la même rubrique

Int.Takeski Zatoichi Kitano : Kitano et les femmes...
Int.Takeski Zatoichi Kitano : Kitano et les femmes...
Takeski Zatoichi Kitano : interview d'un Ronin
Takeski Zatoichi Kitano : interview d’un Ronin
Int.Takeski Zatoichi Kitano : dans le tranchant du sujet
Int.Takeski Zatoichi Kitano : dans le tranchant du sujet
Int.Takeski Zatoichi Kitano : un homme venu de nulle part
Int.Takeski Zatoichi Kitano : un homme venu de nulle part
Zatoichi - le film
Zatoichi - le film

Sur le Web : S'informer sur les conditions d'obtention de votre credit immobilier reste la première action à entreprendre avant d'aller consulter un courtier en pret immobilier afin de négocier le meilleur taux en connaissance de cause. Votre bien immobilier constitue l'investissement le plus important de votre vie. En cas de surendettement, plusieurs solutions de rachat de crédit ou de Crédit hypothécaire peuvent être envisagées. Le référencement naturel dans le secteur immobilier ainsi que du prêt immobilier a donné beaucoup d'abus. C'est de bonne guerre, le référencement payant est si prohibitif.

Articles les plus populaires

Shutter
Shutter
Dor
Dor
King Naresuan