Rubriques

12e Festival international du film asiatique de Vesoul

Entretien avec Zhang Lu, cinéaste taiwanais

Entretien avec Zhang Lu, cinéaste taiwanais

Zhang Lu est né en 1962 à Taiwan. Il se consacre à l’écriture et signe quelques romans dès 1986 avant de se diriger vers le cinéma. En 2001, il réalise un court-métrage qui sera diffusé dans de nombreux festivals. C’est en 2003 qu’il tourne son premier long métrage, Tang Poetry. Il est venu à Vesoul présenter son deuxième film, Grain in Ear. J’ai eu la possibilité de l’interviewer en compagnie de Marie Pauline du site Les Cinevores.

Quel intérêt portez-vous à ce festival ?

Je vois beaucoup de films (rires). En fait, il n’y a pas grand-chose d’autre à faire. L’essentiel, c’est le cinéma.

Pourquoi choisir les classes pauvres comme sujet de film ?

Je connais beaucoup de gens pauvres. Mes sentiments pour les riches sont les mêmes, mais que faire comme sujet si l’on parle des classes aisées ?? (Rires)

En fait, c’est une façon de dénoncer la pauvreté ?

Oui, c’est une des facettes du film. C’est ma façon à moi d’aider cette population.

Dans Grain in Ear, on s’aperçoit que les Sino-coréens sont regardés comme des « extra-terrestres » (fou rire général). Est-ce comme cela dans la réalité ?

En fait, ils sont rares simplement du fait de la surpopulation chinoise. Ils sont nombreux, mais pas assez par rapport à la population locale. À cette table, c’est pareil : il n’y a qu’un seul Chinois, et l’on peut se demander d’où il vient (fou rire).

Parlez-nous de la construction du travail sur l’image.

J’ai voulu faire une histoire simple, filmée de manière simple. Cela me donne mal à la tête quand il y a trop de plans qui bougent dans un film. Le plan fixe est idéal. J’ai filmé des moments d’une grande banalité, car ce sont des événements courants. Une scène comme la mort de l’enfant aurait été mieux tournée par d’autres réalisateurs. Le public comprend parfaitement ce qui s’est passé, et donc, c’est inutile de montrer cette scène. C’est comme la peinture chinoise qui suggère plus qu’elle ne montre...

D’après votre film, l’adultère est très mal perçu en Chine. Qu’en est-il réellement ?

L’adultère est très mal vu en Chine. Les hommes préféreront plus facilement avouer avoir vu une prostituée plutôt que d’avoir des sentiments pour une autre femme.

Et justement, qu’en est-il de la dénonciation de celles-ci, comme on le voit dans le film ?

La prostitution est illégale en Chine, il y a donc beaucoup de dénonciations comme on peut le voir. De plus, c’est très sévèrement puni : entre 1 à 2 ans de prison et une forte amende.

Et en cas de dénonciation abusive, comment prouver son innocence ?

Il n’y a en fait aucun moyen de défense. C’est toujours un problème de classes sociales... On croit plus facilement les riches que les pauvres...

Et les vendeurs à la sauvette ?

Il est extrêmement difficile d’avoir une autorisation pour vendre...



Êtes-vous plutôt optimiste ou pessimiste dans la vie ?

Je suis optimiste. Il existe des problèmes de pauvreté partout dans le monde, et le cinéma est une manière de le montrer. À Cannes, après avoir vu mon film, un Français m’a dit qu’il serait heureux de pouvoir revoir ses parents. Ce film veut donner de l’espoir aux gens, les encourager à persévérer.

Et justement, vous l’avez montré dans beaucoup de pays ?

C’est la deuxième diffusion en France. Il a été montré également en Italie, en Grèce, en Corée et aux États-Unis.

Quel en fut l’accueil ?

Les réactions sont assez diverses. Une spectatrice m’a même remercié à Cannes. C’est un film qui plaît plutôt aux filles (rires).

Et en Chine ?

Pas encore, mais je garde espoir d’une sortie un jour. Je pense que, quand il sera diffusé en Corée, il y aura quelqu’un qui le filmera dans une salle de cinéma pour le faire connaître de l’autre côté de la frontière...

Et une sortie officielle en France ?

Nous sommes en pourparlers avec un distributeur pour une sortie cette année. :-D

Quels sont vos projets ? Quel genre de film ?

Je voudrais refaire un film, mais je n’ai pas encore de style précis. Pour le moment, nous avons des problèmes d’argent, il faut déjà rentabiliser celui-ci. Quand on a tourné Grain in Ear, nous n’avions aucun scénario. On tournait au jour le jour, et les acteurs devaient deviner leur interprétation. Ce fut très difficile au début de s’habituer à ça. Je voudrais avoir un bon scénario avant d’attaquer le prochain.

À propos de tournage, que vient faire la scène de déshabillage ???

(Rires) Pareil que pour les autres scènes. J’ai dit à l’actrice principale : je veux voir son corps, et elle a déshabillé l’acteur complètement. Il était un peu furieux et surpris, mais il a joué le jeu.

Et pourquoi n’avoir déshabillé que l’homme ?

L’héroïne avait déjà tellement de malheurs que je n’ai pas voulu la descendre plus encore. C’est une certaine sorte d’humilité.

Un grand merci à mademoiselle Wafa Ghermani, étudiante de son état, qui a dû traduire nos questions pas toujours évidentes. Un grand merci également à Marie Pauline du site Les Cinevores qui a participé à cette interview commune.

Article précédent | pret immobilier
Regard sur le cinéma ouzbek



Dans la même rubrique

Entretien avec Zhang Lu, cinéaste taiwanais
Entretien avec Zhang Lu, cinéaste taiwanais
Regard sur le cinéma ouzbek
Regard sur le cinéma ouzbek
Conférence de presse Hou Hsiao-hsien - 2
Conférence de presse Hou Hsiao-hsien - 2
Conférence de presse Hou Hsiao-hsien - 1
Conférence de presse Hou Hsiao-hsien - 1

Sur le Web : S'informer sur les conditions d'obtention de votre credit immobilier reste la première action à entreprendre avant d'aller consulter un courtier en pret immobilier afin de négocier le meilleur taux en connaissance de cause. Votre bien immobilier constitue l'investissement le plus important de votre vie. En cas de surendettement, plusieurs solutions de rachat de crédit ou de Crédit hypothécaire peuvent être envisagées. Le référencement naturel dans le secteur immobilier ainsi que du prêt immobilier a donné beaucoup d'abus. C'est de bonne guerre, le référencement payant est si prohibitif.

Articles les plus populaires

Shutter
Shutter
Dor
Dor
King Naresuan