Rubriques

Bollywood Week 2006

Dimanche : le rythme ne faiblit pas

Dimanche : le rythme ne faiblit pas

Après l’extase partagée par tous samedi, le Grand Rex continua de vibrer lors de la projection de films sans doute « moins cultes » que samedi, mais qui ravirent tout de même les fans.

La journée commença sur les chapeaux de roues par la projection de Kal Ho Naa Ho. Même les plus épuisés sortirent de leur torpeur dès 9h30 et saluèrent par une ovation l’apparition de la silhouette de Shah Rukh sur le bateau longeant les côtes new-yorkaises. Il fut allégrement sifflé, ainsi que Saif Ali Khan (qui a visiblement un bon fan club ici) et, bien sûr, Preity toujours aussi appréciée du public. Celui-ci manifesta sa joie en criant et en fredonnant les chansons connues telles que Pretty Woman, It’s time to disco ou Maahi Ve. La salle était déjà parfaitement échauffée, avec des gens debout dans les allées. Il faut dire que l’humour du film dans sa première partie a achevé de réveiller les plus endormis. L’atmosphère fut tout autre à la fin, les gorges se serrèrent, les reniflements se multiplièrent et les mouchoirs jaillirent des poches remplaçant dans les mains des fans émus les samosas achetés au traiteur indien installé dans le hall. Bref, une nouvelle matinée chargée d’émotions...

Après une courte pause et quelques chansons, le public s’installa pour assister à la projection du film de Yash Chopra, Dil To Pagal Hai. Les chansons et les chorégraphies à foison firent de nombreux heureux, et même si le film est sans doute moins émouvant que celui du matin, le public fut ravi de le voir sur un écran aussi gigantesque. Spectacle total garanti. Évidemment, le plaisir de retrouver Madhuri fut l’attraction principale, et Shah Rukh prouva une fois de plus si nécessaire qu’au niveau de l’applaudimètre il ne souffrait aucun rival au Grand Rex.

JPEG - 42.6 ko
Derniers réglages en coulisses

Vers 18h, la série de spectacles qui avait illuminée la salle la veille se poursuivit avec la présentation de nouveaux artistes. Aparna fut la reine de la soirée avec plusieurs chansons interprétées magnifiquement, dont un duo avec Ramesh sur le légendaire titre de Dilwale Dulhania Le Jayenge, Tujhe Dekha to yeh jana sanam, repris en choeur par une bonne partie de l’audience. Un spectacle de marionnettes sur fond de musique traditionnelle indienne ravit les plus jeunes, et les troupes de danseurs dynamisèrent la salle. La nombreuse troupe cosmopolite de Indian Ocean clôtura le « show » en envahissant la scène dans un déluge de couleurs et de musique. Comme samedi, le karaoké animé avec entrain par Esteban fut l’attraction qui réunit le plus de monde autour de la scène. Les chansons choisies à l’applaudimètre, Say Shava Shava de La Famille Indienne et Maahi Ve de Kal Ho Na Ho, furent les grands vainqueurs, popularisées auprès du public par les DVD largement distribués en France.

JPEG - 52.1 ko
La régie : le karoké venait de là !

Après avoir repris leurs places, les spectateurs admirèrent les talents de violonniste de Shah Rukh dans le film Mohabbatein d’Aditya Chopra. Après le plébiscite annoncé de Shah Rukh, Aishwarya et Amitabh furent les autres attractions du film. Même si l’engouement fut sans comparaison avec le délire de la veille pour Dilwale Dilhunia Le Jayenge, le public vibra pour les magnifiques chansons que l’équipe Fantastikasia reprit en choeur ainsi que pour la beauté de la mise en image des scènes musicales. Le Grand Rex était ce soir-là pratiquement plein, et beaucoup ressortirent en reniflant et en se frottant les yeux.

Après 00h30, quelques 300 inconditionnels d’action et de John Abraham ou d’Abhishek Bachchan se délectèrent des cascades du « Fast and furious » de Bombay, Dhoom. Le film rassembla plus de monde que Bhoot projeté la veille à la même heure, preuve peut-être de la popularité grandissante des deux acteurs - dont la seule apparition était applaudie presque à l’égal de SRK dans les bandes annonces diffusées avant les films.

JPEG - 63.9 ko
L’affluence, toujours

Au final, une journée bien remplie et un public toujours ravi, bien que fatigué - après un samedi de folie, les mains étaient douloureuses d’avoir applaudi avec trop d’ardeur, et les gorges éraillées d’avoir crié plus que de coutume.

Photos : Charlou, Suraj_974


Article précédent | pret immobilier
Samedi : La folie s’empare du Rex

Article suivant | credit immobilier
Lundi : finir en beauté


Dans la même rubrique

Interview de Ramesh
Interview de Ramesh
Interview d'Aparna
Interview d’Aparna
Interview de Yash Chopra
Interview de Yash Chopra
Interview Esteban
Interview Esteban
Lundi : finir en beauté
Lundi : finir en beauté

Sur le Web : S'informer sur les conditions d'obtention de votre credit immobilier reste la première action à entreprendre avant d'aller consulter un courtier en pret immobilier afin de négocier le meilleur taux en connaissance de cause. Votre bien immobilier constitue l'investissement le plus important de votre vie. En cas de surendettement, plusieurs solutions de rachat de crédit ou de Crédit hypothécaire peuvent être envisagées. Le référencement naturel dans le secteur immobilier ainsi que du prêt immobilier a donné beaucoup d'abus. C'est de bonne guerre, le référencement payant est si prohibitif.

Articles les plus populaires

Shutter
Shutter
Dor
Dor
King Naresuan