Centre Pompidou : vous avez dit "Bollywood !"

Cette rubrique contient 34 Articles

Awaara

Awaara

Le film débute dans un tribunal : Raj (Raj Kapoor) est au banc des accusés pour avoir attenté à la vie du juge (Prithviraj Kapoor), il est défendu par Rita (Nargis), son amie d’enfance, et fille adoptive de ce même juge.
Une histoire de famille ? bien sûr, mais plus encore, une histoire de société, liée à la fois au destin et à une sorte d’expérience (...)

Sujata

Sujata

Le sujet des castes est rarement abordé de front dans le cinéma hindi. Bimal Roy en fait le thème central de Sujata avec beaucoup de sensibilité et de pudeur, évitant les écueils du misérabilisme pour porter le débat sur le plan moral et affectif. L’élégance naturelle et le charisme de Nutan, qui incarne Sujata, contribue largement à la réussite du film.
Dans les (...)

Satya

Satya

Bombay, mégalopole urbaine de tous les excès, symbole pour beaucoup d’Indiens de l’espoir d’une vie meilleure.
Un jour un homme quelconque débarque du train et s’y installe, espérant y gagner sa vie. Cet homme venu de nulle part c’est Satya. Personne ne le connaît encore, mais bientôt il sera craint de tous. A vivre dans les quartiers pauvres, royaume de la (...)

Chandni Bar

Chandni Bar

Chandni Bar représente un cinéma indien contemporain différent, dans la lignée des réalisations de la nouvelle vague des années 80. Second film de Madhur Bhandarkar, il est de loin le plus abouti.
Il nous raconte sur 15 années le destin de Mumtaz (Tabu), jeune musulmane poussée à fuir son village par des émeutes religieuses attisées par des politiciens, pour (...)

Andaz

Andaz

Alors qu’elle fait du cheval, Neeta (Nargis) une jeune fille de bonne famille, fait la connaissance de Dilip (Dilip Kumar), qui lui sauve la vie. Une relation amicale commence à se nouer entre eux, mais ce qui est pour elle une simple amitié se transforme pour Dilip en sentiments plus forts. Cet amour se brise lorsque Rajan (Raj Kapoor), le fiancé de (...)

Shri 420

Shri 420

Shri 420 est un film phare de l’histoire de Bollywood, un de ces films qui ont largement influencé le cinéma commercial indien d’aujourd’hui.
Le titre de ce film pourrait être traduit en français par Monsieur L’escroc.
C’est l’histoire d’un jeune diplômé, interprété par Raj Kapoor en personne, qui, fraîchement arrivé à Bombay, a l’intention de s’enrichir par tous (...)

Nayakan

Nayakan

Le jeune Mani Ratnam, auréolé de son premier succès public, Mouna Ragam (1986), et fervent admirateur de Francis Ford Coppola, décide de rendre hommage au célèbre réalisateur hollywoodien en adaptant son chef-d’œuvre Le Parrain aux milieux mafieux de Bombay.
Tiré d’une histoire vraie, celle de Varadaraja Mudaliar, un ancien parrain qui régna sur les bidonvilles (...)

Interview Manisha Koirala et Vivek Oberoi - 19/3/2004 - Chap. final

Interview Manisha Koirala et Vivek Oberoi - 19/3/2004 - Chap. final

Ce sont les avantages d’être un acteur indien !
Nadine reparle du DVD des Demoiselles de Rochefort.
Vivek : (chantonnant) J’ai le film le plus intéressant, j’ai le film...
Nadine : Vous devez regarder ce film, parce qu’il a été fait dans les années 70... Et tout le monde en France connaît les chansons de ce film. Même les jeunes !
Suraj : Je les connais ! (...)

Interview Manisha Koirala et Vivek Oberoi - 19/3/2004 - Chap. VI

Interview Manisha Koirala et Vivek Oberoi - 19/3/2004 - Chap. VI

Eulika : Vous connaissez le cinéma français ? Des réalisateurs, des acteurs ?
Manisha : Je ne connais pas les noms, je suis très mauvaise pour retenir les noms. Je regarde les films, mais je ne me souviens plus des noms.
Vivek : Son réalisateur préféré au niveau international est Pedro Almodovar.
Manisha : Même son nom, je l’oublie tout le temps ! Il y a (...)

Interview Manisha Koirala et Vivek Oberoi - 19/3/2004 - Chap. V

Interview Manisha Koirala et Vivek Oberoi - 19/3/2004 - Chap. V

Vivek : Le Sud, avec Mani Ratnam, premier jour de tournage : « Demain matin, on tourne à 6 h 30 ! Prêt et maquillé avant d’entrer sur scène ! »
(rires)
« O. K. » Donc, on s’est réveillés vers 3 h 30 - 4 h, on s’est habillés, lavés, maquillés, tout... Les costumes, révisé les dialogues... Et, à 6 h 30, on a commencé à tourner. On a tourné de 6 h 30 jusqu’à 4 h ! (...)

Rubriques