Accueil > Festivals ou Rétrospectives du Cinéma Asiatique > Centre Pompidou : vous avez dit "Bollywood !" > Interview Manisha Koirala et Vivek Oberoi - 19/3/2004 - Chap. (...)

Rubriques

Centre Pompidou : vous avez dit "Bollywood !"

Interview Manisha Koirala et Vivek Oberoi - 19/3/2004 - Chap. VI

Interview Manisha Koirala et Vivek Oberoi - 19/3/2004 - Chap. VI

Eulika : Vous connaissez le cinéma français ? Des réalisateurs, des acteurs ?

Manisha : Je ne connais pas les noms, je suis très mauvaise pour retenir les noms. Je regarde les films, mais je ne me souviens plus des noms.

Vivek : Son réalisateur préféré au niveau international est Pedro Almodovar.

JPEG - 28.4 ko
photo : Kendall

Manisha : Même son nom, je l’oublie tout le temps ! Il y a toujours quelqu’un pour me le rappeler ! (rires) Alors... J’ai aimé l’actrice dans Amélie (Poulain). Je la trouve très belle, et c’est une très bonne actrice.

Vivek : Aucune actrice française ne peut battre Juliette Binoche...

(rires)

Suraj : Seriez-vous intéressés à travailler avec des réalisateurs européens ou français ?

Manisha : Oui, j’adorerais parce que j’aime le style. Oui, vraiment.

Eulika : Et vous seriez intéressés à travailler à Hollywood ?

Manisha : Hollywood, c’est O. K. Mais je ne suis pas une grande fan. Il s’y fait de très grands films. Très glamour. Mais en tant qu’actrice, ça ne m’apporterait pas grand-chose. Ce n’est pas très excitant de travailler à Hollywood.

Suraj : Vous pensez qu’il y a plus de substance dans les films européens ?

Manisha : Là n’est pas la question.

Vivek : Les films européens sont beaucoup moins « pop corny »... Il y a plus de stimulation.

Eulika : Alors vous seriez plus partants pour tourner en Europe qu’aux États-Unis ?

Vivek : Ouais...

Manisha : Moi, oui.

Vivek : tu sais, ça dépend... Par exemple, si tu me demandes « aimerais-tu faire Mission Impossible ? », là, O.K., comme ci, comme ça. Mais si tu me demandes « aimerais-tu faire Traffic ? » Là, OUI. Tu vois ce que je veux dire ? « Aimerais-tu faire des films avec Almodovar ? » OUI. « Aimerais-tu faire des films avec Kieslowski ? » OUI... Aimerais-tu faire des films avec Luc Besson ? » Même Luc Besson, je l’aime bien ! Je le trouve professionnel, c’est sympa. Jean Reno est...

Manisha : Il est très bien...

Vivek : Très bien ! Très bien, intéressant.

Suraj : (pas convaincu, à propos de Luc Besson) Mouais...

Eulika : Avez-vous rencontré certains d’entre eux ?

Vivek : Non. Mais je vais probablement voir Juliette Binoche, ce soir, pour dîner ! N’est-ce pas ?

(rires) Et là Vivek entonne la chanson des Dire Straits « Roméo & Juliette »

Manisha : C’est fini ?

Vivek : Sophie, où est-ce qu’on va manger ?

Eulika : Mac Donald’s !

(rires)

Vivek : Tu as promis que tu m’emmènerais dans un endroit très romantique pour manger... Toi et moi...

(rires)

Nous leur offrons les DVD Sur mes lèvres, de Jacques Audiard, et Les Demoiselles de Rochefort, de Jacques Demy.

Eulika : Nous voulions vous offrir ces DVD au nom de notre site Web.

Vivek : (de contentement) aaaahhhhh !

Suraj : Ce sont des films français.

Eulika : Oui... Et ils sont sous-titrés en anglais.

Manisha : Aaahhh... (toujours de contentement) C’est intéressant !

Suraj : (à propos des Demoiselles de Rochefort) Celui-ci est une comédie musicale, des années 70. C’est avec Catherine Deneuve.

Nadine : Catherine Deneuve et sa soeur. C’est très intéressant...

Vivek : (taquinant Manisha et chantonnant) J’ai celui qui est intéressant, j’ai celui qui est intéressant !

(rires)

Suraj : (à propos de Sur mes lèvres) Et celui-ci est un thriller.

Nadine : Nous n’avons pas de tradition de comédies musicales en France. Mais celui-ci a cette tradition. Et toutes ces chansons...

Vivek : Avez-vous vu ce film à Cannes l’an dernier... ? Un film musical ? Avec deux vieux hommes qui parlent de la mort. Les deux aiment la même fille, ils l’aident, prennent soin d’elle... Elle vient d’Afrique du Nord... Elle nettoie les maisons. Et ils tombent amoureux d’elle.

Nadine : Ah oui ! Ce n’est pas de Bertrand Blier ? C’est le film avec Serrault... C’est le film de Bertrand Blier.

Vivek : C’est une très bonne comédie... très bien.

Manisha : Qu’est-ce qui se passe maintenant ? Qu’est ce qu’on fait ?

Vivek : Je ne sais pas. Moi, je sors manger avec Sophie.

(rires)

Manisha : Et le Centre Pompidou ? On y va ? À quelle heure ?

Nadine : Oui... à 11 h 50. Mais avant, il y a ce photographe italien.

(Le photographe attendait effectivement la fin de notre interview pour prendre Manisha en photo)

Manisha : Alors on prend les photos maintenant ?

Nadine : Oui, allez-y.

Et là, Suraj déballe ses DVD pour avoir des dédicaces ! Mais Manisha s’est déjà enfuie...
Bombay, Roja, Saathiya, Company...

Vivek : Pourquoi y a-t-il deux couvertures différentes ?

Suraj : Je ne sais pas, mais celui-ci est le mien et celui-là, le sien (il désigne Eulika).

Vivek : Ah, ce doit être un pirate... Je suis si fier de ce monde !

Suraj : Vous pouvez les signer ?

Vivek se met à chanter à Eulika la chanson de Saathiya, mais Eulika est en train de parler à son collègue Suraj de manière tellement professionnelle qu’elle ne l’entend pas ! :p

Vivek : Je chante pour toi, et tu ne me regardes même pas !

Eulika : Oups... ! Tu peux me chanter Main har ek pal ka shair hoon ?

Vivek : Oui, bien sûr !... Ce n’est pas ma chanson, mais je vais la chanter !

(rires)

Vivek : C’est une belle fille, je dois le faire !

Il entonne « Main har ek pal ka shair hoon »... Manisha est morte de rire !

Vivek : (à Manisha) tu sais ce que je faisais aux États-Unis ? Je chantais toutes les chansons indiennes. Et je les traduisais. Et la traduction était tout ce que j’avais envie que ce soit !





JPEG - 29.6 ko
photo : Kendall

Euh... Manisha est déjà partie... (rires)

Article précédent | pret immobilier
Interview Manisha Koirala et Vivek Oberoi - 19/3/2004 - Chap. V

Article suivant | credit immobilier
Interview Manisha Koirala et Vivek Oberoi - 19/3/2004 - Chap. final


Dans la même rubrique

Awaara
Awaara
Sujata
Sujata
Satya
Satya
Chandni Bar
Chandni Bar
Andaz
Andaz

Sur le Web : S'informer sur les conditions d'obtention de votre credit immobilier reste la première action à entreprendre avant d'aller consulter un courtier en pret immobilier afin de négocier le meilleur taux en connaissance de cause. Votre bien immobilier constitue l'investissement le plus important de votre vie. En cas de surendettement, plusieurs solutions de rachat de crédit ou de Crédit hypothécaire peuvent être envisagées. Le référencement naturel dans le secteur immobilier ainsi que du prêt immobilier a donné beaucoup d'abus. C'est de bonne guerre, le référencement payant est si prohibitif.

Articles les plus populaires

Shutter
Shutter
Dor
Dor
King Naresuan