Rubriques

FanTasia 2003 : 7e édition du festival du film fantastique d’action et d’horreur de Montréal

The 36th Chamber of Shaolin

The 36th Chamber of Shaolin

La remise à neuf des films de la Shaw Brothers a de quoi ravir les amateurs de films d’arts martiaux « purs et durs », sans artifices. De quoi découvrir ou redécouvrir des films qui ont fait les beaux jours du cinéma de Hongkong. Le célèbre Liu Chia-Liang (Duel to the Death, Drunken Master) met ici en scène son frère Liu Chia-Hui dans un classique de 1978.

L’histoire ne pêche pas par originalité, bien sûr, puisque nous retrouvons les dirigeants cruels et corrompus qui matent des rebelles ou prétendus tels. Le héros perd ainsi sa famille et se réfugie au temple de Shaolin. Il voit là l’occasion de préparer sa revanche. Car les hommes de loi sont aptes à se battre, contrairement aux hommes du peuple qu’on veut pouvoir contenir.

Tout l’intérêt du film réside évidemment dans l’apprentissage du héros au temple de Shaolin. Nous découvrons avec lui les épreuves qu’il doit traverser et saisissons certainement mieux que dans n’importe quel autre film le tout que le corps et l’esprit doivent former. L’âme n’est pas en reste non plus, bien sûr ! Et c’est la faille du héros parmi les moines, lui pour qui la paix de l’âme passe par la vengeance.



un homme déterminé

Notre homme va cependant plus loin que la simple soif de justice. Il désire ouvrir les connaissances martiales des moines aux communs des mortels pour que ces derniers sachent se défendre à l’avenir. Et là se trouve l’autre bon point de l’histoire qui ne se résume donc pas au récit vengeur habituel.

La fin manque peut-être d’un certain punch, mais, rendus à ce point, nous avons déjà largement profité de ce que le temple de Shaolin pouvait nous donner. Dommage que Gordon Liu ou Liu Chia-Hui, avec sa mine renfrognée, ne soit pas plus immédiatement sympathique pour qu’on adhère davantage à ses péripéties.

P.-S.

FICHE TECHNIQUE :
Réal. : Liu Chia-Liang
Pays : Hongkong
Année : 1978
Scénariste : Ni Kuang
Interprètes : Liu Chia Hui (Gordon Lui), Lo Lieh, Hsiao Hou, Norman Chu
V.O.S.T.A - Durée : 115 min
Product. : Mona Fong, Run Run Shaw
Distrib. : Celestial Pictures
Applaudimètre FanTasia : 8,5/10

Article précédent | pret immobilier
Interview Marc Lamothe, Dircom. de Fantasia : Goldorak Go Fantasia

Article suivant | credit immobilier
Intimate Confessions of a Chinese Courtesan


Dans la même rubrique

The Man in White et Graveyard of Honor
The Man in White et Graveyard of Honor
Graveyard of Honor
Graveyard of Honor
Goldorak : ce n'est qu'un au revoir
Goldorak : ce n’est qu’un au revoir
Suicide Club
Suicide Club
Intimate Confessions of a Chinese Courtesan
Intimate Confessions of a Chinese Courtesan

Sur le Web : S'informer sur les conditions d'obtention de votre credit immobilier reste la première action à entreprendre avant d'aller consulter un courtier en pret immobilier afin de négocier le meilleur taux en connaissance de cause. Votre bien immobilier constitue l'investissement le plus important de votre vie. En cas de surendettement, plusieurs solutions de rachat de crédit ou de Crédit hypothécaire peuvent être envisagées. Le référencement naturel dans le secteur immobilier ainsi que du prêt immobilier a donné beaucoup d'abus. C'est de bonne guerre, le référencement payant est si prohibitif.

Articles les plus populaires

Shutter
Shutter
Dor
Dor
King Naresuan