Rubriques

FanTasia 2003 : 7e édition du festival du film fantastique d’action et d’horreur de Montréal

The Eye

The Eye

Partout, les critiques de cinéma asiatique sont dithyrambiques sur ce deuxième film des frères Pang. FanTasia vient à point nommé satisfaire la curiosité du spectateur averti. À l’entame, on voit tout de suite la patte graphique des Pang. En effet, la séquence pré-générique et le générique lui-même fourmillent de trouvailles visuelles qui flattent l’œil et pour cause, l’héroïne principale est aveugle. Tout le travail des deux réalisateurs va donc dans le sens manquant de Mun. Le handicap de celle-ci est prétexte à des jeux sur l’image. Et les deux frères semblent s’éclater comme des fous.

Mais Mun ne reste pas aveugle pour longtemps. Une greffe de cornées va lui permettre de voir notre monde visible. Malheureusement pour la jeune femme, ses nouveaux yeux vont aussi lui ouvrir les portes d’un monde totalement insoupçonné et effrayant. On bascule rapidement dans un Sixième sens. Et nous pourrions pester et clamer que c’est une honte de piller ainsi le chef-d’œuvre de Shyamalan. Pourtant les frères Pang vont injecter suffisamment de qualité et d’originalité pour ne pas fournir un sous-produit du film du réalisateur indien. Ils sont aidés dans leur tâche par l’actrice Angelica Lee qui livre une prestation remarquable. Miss Lee n’est pas un canon de beauté, mais son charisme dévore carrément l’écran... Elle est capable de nous transmettre énormément d’émotion, la plus importante étant la peur.

Cette peur nous la sentons pénétrer en nous jusqu’à former une petite terreur. Et c’est le moment idéal pour nous asséner des scènes chocs. L’effet fonctionne. Mon voisin tressaille comme si la mort lui agrippait le bras. Pour ma part, ma peur n’est pas tant suscitée par ce que je vois à l’écran que par ce spectateur qui risque de claquer sous l’effet d’une crise cardiaque.


Mun, avec ses nouveaux yeux, dégage un charme fou...



Ce film est une petite réussite, mais ne peut effacer l’effet Sixième sens dont il s’est inspiré. Et c’est là le problème. On a toujours en tête l’original qui nous semble mieux fait et plus cohérent. On passe donc un moment d’émotion qui ne sera pas inoubliable. Les frères Pang construisent ici un train alors que le TGV existe.

P.-S.

FICHE TECHNIQUE :
Réal. Oxide Pang Chun & Danny Pang
Pays : Thaïlande, Hongkong
Année : 2002
Scénaristes : Jo Jo Huet-chun Hui, Danny Pang, Oxide Pang
Interprètes : Angelica Lee, Lawrence Chou, Chutcha Rujinanon, Yut Lai So, Candy Lo, Pierre Png, Yin Ping Ko, Edmund Chen, Benjamin Yuen, Wilson Yip
V.O.S.T.A - Durée : 99 min
Product. : Peter Ho-Sun Chan, Lawrence Cheng
Distrib. : Palm Tree Pictures
Applaudimètre FanTasia : 7/10
Lire aussi la critique détaillée de Medecine Man ici .
Le film sort le 27 août 2003 en France.

Article précédent | pret immobilier
The Eye

Article suivant | credit immobilier
Godzilla x Megaguirus et Godzilla : Giant Monsters All-Out Attack


Dans la même rubrique

The Man in White et Graveyard of Honor
The Man in White et Graveyard of Honor
Graveyard of Honor
Graveyard of Honor
Goldorak : ce n'est qu'un au revoir
Goldorak : ce n’est qu’un au revoir
Suicide Club
Suicide Club
Intimate Confessions of a Chinese Courtesan
Intimate Confessions of a Chinese Courtesan

Sur le Web : S'informer sur les conditions d'obtention de votre credit immobilier reste la première action à entreprendre avant d'aller consulter un courtier en pret immobilier afin de négocier le meilleur taux en connaissance de cause. Votre bien immobilier constitue l'investissement le plus important de votre vie. En cas de surendettement, plusieurs solutions de rachat de crédit ou de Crédit hypothécaire peuvent être envisagées. Le référencement naturel dans le secteur immobilier ainsi que du prêt immobilier a donné beaucoup d'abus. C'est de bonne guerre, le référencement payant est si prohibitif.

Articles les plus populaires

Shutter
Shutter
Dor
Dor
King Naresuan