Rubriques

FanTasia 2006

Strange Circus

Strange Circus

Sono Sion récidive ! Après son Suicide Club qui a provoqué des remous, il rameute de nouveau la foule pour son dernier film et, de surcroît, vient en personne nous le présenter.

Cirque : théâtre circulaire où ont lieu des spectacles d’acrobates, de chevaux, de clowns, etc. ; agitation désordonnée, tumultueuse ; attitude outrancière. Que voilà un bien drôle de cirque, en effet... Plutôt un cabaret dans un parc d’attraction, où on lance à la cantonade « qui veut mourir ce soir ? » C’est alors qu’on entre dans la danse.

JPEG - 16.4 ko
Qui veut mourir ce soir ?

Ce n’est pas toutefois une partie de plaisir. Nous sommes plongés dans une situation familiale sordide. Violente. Une adolescente victime d’une mère dominatrice et d’un père incestueux. La réalité se mêle au rêve. Puis passe à un autre volet qui paraît tout aussi inventé, onirique, ne serait-ce que par le décor. Où l’on retrouve la mère, cette fois romancière qui écrit les événements de la première partie. Ces derniers étaient-ils inventés ou sont-ils réellement survenus ? On se laisse entraîner dans cette « réalité » qui nous révèle des secrets. Le rythme se précipite à la toute fin où le jeu entre le vrai et le faux nous embrouille. Et se termine dans un bain de sang à la tronçonneuse (pour ceux que ça intéresse). Qu’est-ce qui est vrai entre rêve et réalité ?

La démonstration est peut-être un peu longue, et l’on perd intérêt un moment. On se demande où cela va nous mener - si cela doit nous mener quelque part ! Heureusement, des touches d’humour, du moins, des situations qui nous paraissent drôles à nous, Occidentaux, égayent le tout. Sans compter l’actrice principale, Masumi Miyazaki, tout simplement superbe alors qu’elle se présente tour à tour femme et enfant, bourreau et victime, séductrice, imploratrice, mystérieuse... Pas étonnant que le jury de FanTasia 2006 lui ait décerné le Prix d’interprétation.

JPEG - 19.2 ko
une romancière et ses fidèles assistants

L’ensemble est enrobé par un thème à l’accordéon, plutôt « cirquestre » d’ailleurs, comme un élément hypnotiseur qui nous transporte dans le rêve, mais qui point aussi dans la réalité. Et qui nous accompagne jusqu’après la sortie.

On peut dire que le film parle de la souffrance. La souffrance et la façon de traiter le mal, ce qui peut entraîner un flou entre le vrai et le faux, réalité et rêve, en raison de ce qui est réprimé. « Quand je rêve, c’est vrai ». Sono Sion voulait faire un film sur trois ou quatre rêves, sans que l’on sache lequel est vrai. Aussi un film sur ce qui est sombre, sur ce qui existe, mais que les gens répriment. L’inceste est l’une de ces zones obscures, mais cela aurait pu être autre chose. À noter que le saignement de nez de la fillette est révélateur de sévices sexuels (ce qui me rappelle le protagoniste de la rigolote animation Yasuji no Pornorama - Yacchimae !! de 1971, qui saignait du nez par frustration sexuelle !). Quant au cirque, il naît de la vision d’un nain et du fait que les gens qui souffrent s’inventent un monde.

JPEG - 15.8 ko
un nouveau venu trouble et troublant

Bref, un objet étrange, en effet, que ce Strange Circus. Certains goûteront de long en large la démesure de la malsanité. D’autres regarderont sans désintérêt, mais sans enthousiasme non plus, d’un œil qui ne parvient pas à arrêter son appréciation.

Et par rapport au public, Sono Sion n’a pas d’attente particulière. Il n’y a pas de « bonne » ou de « mauvaise » façon de réagir à un film. Le réalisateur est évidemment content que les gens apprécient. Eh bien, il a dû être doublement heureux du prix du Meilleur film et de celui de Meilleure actrice, même s’il s’agit là du choix du jury FanTasia 2006 et non de celui du public. Apparemment, il est détesté au Japon. On l’aurait même qualifié de plus mauvais réalisateur !

JPEG - 15 ko
On en veut encore au réalisateur !


JPEG - 18.7 ko
En se méprenant sur des applaudissements qui ont fusé, Sono Sion avait soudainement conclu la session...


JPEG - 16.6 ko
... en nous invitant toutefois à poursuivre autour d’un verre !




P.-S.

FICHE TECHNIQUE :
Réalisation, scénario, musique : Sion Sono
Pays : Japon
Année : 2005
Interprétation : Masumi Miyazaki, Fujiko, Hiroshi Oguchi, Issei Ishida, Mai Takahashi
Image : Yuichiro Otsuka
Montage : Junichi Ito
Production : Toshiaki Nakazawa, Koji Hoshino
Durée : 109 min

Meilleur film - prix du jury longs métrages au festival FanTasia 2006
Meilleure actrice - prix du jury longs métrages au festival FanTasia 2006

Article précédent | pret immobilier
Synesthesia (alias Gimme Heaven)

Article suivant | credit immobilier
Necromancer


Dans la même rubrique

Necromancer
Necromancer
Strange Circus
Strange Circus
Synesthesia (alias Gimme Heaven)
Synesthesia (alias Gimme Heaven)
Re-cycle
Re-cycle
Citizen Dog
Citizen Dog

Sur le Web : S'informer sur les conditions d'obtention de votre credit immobilier reste la première action à entreprendre avant d'aller consulter un courtier en pret immobilier afin de négocier le meilleur taux en connaissance de cause. Votre bien immobilier constitue l'investissement le plus important de votre vie. En cas de surendettement, plusieurs solutions de rachat de crédit ou de Crédit hypothécaire peuvent être envisagées. Le référencement naturel dans le secteur immobilier ainsi que du prêt immobilier a donné beaucoup d'abus. C'est de bonne guerre, le référencement payant est si prohibitif.

Articles les plus populaires

Shutter
Shutter
Dor
Dor
King Naresuan