Fantastic’Arts 2004

Cette rubrique contient 12 Articles

Sakura Wars et Resurrection of the Little Match Girl

Sakura Wars et Resurrection of the Little Match Girl

Sakura Wars Il y a beaucoup de plaisir condensé dans ce manga réservé quand même aux purs otakus - belles nymphettes, passages chantés, méchas faisant les funambules en rollers, univers steam-punk mélange de Jules Verne et de Robotech, etc. On ressent quand même que le contexte si dense a été développé sur maints supports précédents (jeux vidéo, O.A.V., série (...)

Black Mask 2 : La cité des masques

Black Mask 2 : La cité des masques

Tsui Hark, un ex-génie bon à interner, s’est lâché dans ce métrage sous acide, qui part en vrille dès la première bobine. Les attaches de sa camisole de force ont dû péter, et notre Hongkongais préféré se permet donc les pires excentricités non sensiques dans cette séquelle sans Jet Li (le Black Mask original). On y croise pêle-mêle des catcheurs, des éléphants, (...)

Double Vision

Double Vision

Présenté en avant-première pendant le festival de Gérardmer, ce film de Taiwan s’offre le luxe d’une superstar américaine dans le premier rôle, David Morse (La ligne verte, Cœurs perdus en Atlantide, Dancer in the Dark...). Morse campe un agent du FBI, Kevin Richter, spécialisé dans les « serial killers », qui vient en aide à la police de Taipei pour élucider des (...)

Tamala 2010

Tamala 2010

T.O.L. (Trees of Life) est à la base un groupe de deux musiciens qui a eu envie de faire partager sa passion de la musique au travers d’un dessin animé. Un pari pas véritablement gagné à en croire les divers spectateurs qui ont découvert le film lors du festival. Ces spectateurs ont commencé à fuir au bout d’une vingtaine de minutes. Critiques non influencés, (...)

Horus, prince du soleil

Horus, prince du soleil

Ce superbe film datant de 1968 arrive enfin en France, il était temps !! Les enfants de nos contrées occidentales ne connaissent que les productions des grands studios outre-Atlantique, et il est grand temps de leur faire découvrir les dessins animés orientaux ! J’en veux pour preuve la réaction des dizaines d’enfants présents dans la salle lors de la (...)

Wonderful Days

Wonderful Days

Révolutionnaire, puissant, propre, mais classique... trop classique.
C’est vraiment du déjà vu et revu, dans la narration et les personnages tout du moins, car visuellement, c’est sûr, c’est la grosse claque !
La Corée du Sud a voulu prouver qu’elle pouvait faire autre chose que de la sous-traitance pour série télé, en matière d’animation, et sur ce point, (...)

Patlabor WXIII

Patlabor WXIII

Superbe mais ennuyeux, ce troisième opus qui aurait dû s’appeler « pas d’labor », tellement les robots géants sont absents du métrage. On était habitués à n’avoir qu’une scène d’action dans le dernier tiers des deux premiers films, mais l’intrigue s’y déroulait au moins dans le milieu des « labors », alors que là, pas du tout. Et la baston finale est bien loin d’être ce (...)

Gozu

Gozu

Twin Peaks nippon, dérangeant, original, marrant mais trop mou ; il s’agit là d’une réalisation banale pour Miike, c’est-à-dire plus surprenante et osée que la plupart des autres, mais malheureusement pas totalement contrôlée et réfléchie, par manque de temps et de moyens, et par la volonté anarchique de triturer le scénario de départ ou d’improviser tout au long du (...)

The Happiness of the Katakuris (La mélodie du malheur)

The Happiness of the Katakuris (La mélodie du malheur)

Foufou, joyeux, libre, hilarant, tout est dans le titre, puisque c’est de bonheur dont il s’agit et du bonheur à tout prix, quoi qu’il arrive, et pas seulement celui des Katakuris, mais aussi celui du public entraîné avec énergie dans une tourmente colorée et musicale dont il ressortira tout guilleret... Et grande surprise : il s’agit d’un film de Takashi (...)

A Tale of Two Sisters

A Tale of Two Sisters

Cette énième version d’une légende orale coréenne, un 6ième sens de Shayamalan en plus embrouillé et encore plus lent, a suffisamment convaincu le jury « long métrage » pour gagner le Grand prix du festival, bien qu’elle ait fortement déplu à la majorité du public présent (si l’on en croit nos conversations de file d’attente).
Les deux sœurs Su-mi et Su-yeon sont (...)

Rubriques