Rubriques

Fantastic’Arts 2004

Double Vision

Double Vision

Présenté en avant-première pendant le festival de Gérardmer, ce film de Taiwan s’offre le luxe d’une superstar américaine dans le premier rôle, David Morse (La ligne verte, Cœurs perdus en Atlantide, Dancer in the Dark...). Morse campe un agent du FBI, Kevin Richter, spécialisé dans les « serial killers », qui vient en aide à la police de Taipei pour élucider des meurtres bizarres (un homme est retrouvé noyé dans son bureau du 17e étage, une femme est morte brûlée, mais sans aucune brûlure apparente...). Pour Huang Huo-Tu (Tony Leung Kai-Fai), le détective chargé de l’enquête, il s’agit de l’œuvre d’un esprit maléfique, mais pour l’agent américain, c’est l’œuvre d’un tueur en série. Ils devront faire équipe pour comprendre ces crimes atroces qui les plongeront au plus profond d’une horreur indescriptible...


JPEG - 8.2 ko
des crimes rituels



Un film fantastique où les visions tueuses nous troublent en se mélangeant à la réalité, nous déconcertent par moment, mais nous laissent quand même comprendre le fil de l’histoire. Le plus intéressant reste néanmoins la confrontation entre le rationalisme occidental (l’agent du FBI ne croit pas aux esprits) et les croyances ancestrales orientales (pour les Taiwanais, il s’agit tout simplement d’esprits vengeurs). Autre aspect visé par l’auteur, l’immortalité recherchée par de nombreux peuples à travers le monde. Les Chinois semblent être très au courant de ce qu’il faut faire pour l’atteindre, notamment le passage par les différents enfers (enfer de la langue coupée, enfer de l’éviscération, enfer de la brûlure...). Un film très occulte par moment, qui présente une reconstitution exceptionnelle d’un temple taoïste à l’intérieur d’un immeuble.


JPEG - 15.7 ko
des victimes d’hallucinations mortelles...



Une partie du film se penche aussi sur les problèmes du couple. Kevin Richter a du mal à comprendre la vie et les coutumes d’une famille à Taiwan. Tout cela est prétexte à expliquer au public occidental ce qu’il en est réellement, car c’est vrai que très peu d’entre nous en ont conscience. Une initiation à une culture méconnue...



La musique n’offre rien d’exceptionnel, mais elle reste de bonne facture. Les images visionnaires des meurtres ainsi que les morphings nous faisant passer de la réalité à la fiction constituent les points forts. La fin nous laisse un peu perplexe en ne nous faisant comprendre qu’une seule chose : quand les morts pleurent, tout est possible...


JPEG - 19.1 ko
des descentes de police musclées...



À noter que, pour une fois (est-ce dû au fait qu’une vedette américaine joue dedans ?), le film bénéficie d’un très bon doublage français. Pour tous les anti-version originale (et Dieu sait qu’ils sont nombreux !), précipitez-vous vite sur ce DVD qui vient tout juste de sortir en France et vous acquerrez peut-être le goût des films asiatiques dans leur langue d’origine.


JPEG - 13.6 ko
un film qui fait voir double...





L’avis de Medecine Man : Excellent polar fantastique, ce film nécessite vraiment une double vision pour être apprécié à sa juste valeur. Les clichés du « buddy movie » y sont détournés avec élégance et culot, et l’intrigue est passionnante de bout en bout. Tony Leung est impeccable dans ce rôle torturé, et les scènes d’action ou d’effets spéciaux sont parsemées dans le film avec la science exacte d’un metteur en scène qui sait économiser ses moyens tout en servant son histoire. Malgré une conclusion en « fausse fin » un peu casse-couilles, Double Vision retient l’attention du spectateur sur des sujets pourtant archi-rabâchés (les « serial killers », la quête de l’immortalité...) grâce au sérieux de son traitement et à l’intelligence de son scénario.

P.-S.

Titre original : SHUANG TONG

Réal., monteur : Kuo-Fu Chen

Pays : Taiwan, USA

Année : 2002

Scénariste : Chao-Pin Su

Directeur de la photographie : Arthur Wong

Compositeur : Hsiang-Chu Tang

Prod. : Kuo-Fu Chen et Chih-Ming Huang

Support : DVD9 16/9 compatible 4/3, en anglais et en mandarin, aussi en français et allemand, sous-titres français, anglais, allemands, arabes et turcs, Dolby Digital 5.1, seulement une bande-annonce en v.o.s.t.



Note de Medecine Man : 8,5/10

Article précédent | pret immobilier
Tamala 2010

Article suivant | credit immobilier
Black Mask 2 : La cité des masques


Dans la même rubrique

Sakura Wars et Resurrection of the Little Match Girl
Sakura Wars et Resurrection of the Little Match Girl
Black Mask 2 : La cité des masques
Black Mask 2 : La cité des masques
Double Vision
Double Vision
Tamala 2010
Tamala 2010
Horus, prince du soleil
Horus, prince du soleil

Sur le Web : S'informer sur les conditions d'obtention de votre credit immobilier reste la première action à entreprendre avant d'aller consulter un courtier en pret immobilier afin de négocier le meilleur taux en connaissance de cause. Votre bien immobilier constitue l'investissement le plus important de votre vie. En cas de surendettement, plusieurs solutions de rachat de crédit ou de Crédit hypothécaire peuvent être envisagées. Le référencement naturel dans le secteur immobilier ainsi que du prêt immobilier a donné beaucoup d'abus. C'est de bonne guerre, le référencement payant est si prohibitif.

Articles les plus populaires

Shutter
Shutter
Dor
Dor
King Naresuan