Rubriques

Fantastic’Arts 2004

Horus, prince du soleil

Horus, prince du soleil

Ce superbe film datant de 1968 arrive enfin en France, il était temps !! Les enfants de nos contrées occidentales ne connaissent que les productions des grands studios outre-Atlantique, et il est grand temps de leur faire découvrir les dessins animés orientaux ! J’en veux pour preuve la réaction des dizaines d’enfants présents dans la salle lors de la projection du film en avant-première au cours du dernier festival du film fantastique de Gérardmer. Il est rare de voir des bambins s’éclater autant devant un dessin animé. Certes, certains passages peuvent paraître assez durs (Horus combattant des loups notamment), mais cela ne les empêchait pas de crier : « attention, Horus, derrière toi ! », tout comme dans un spectacle de Guignol. Ce genre de réaction, qui vient du meilleur public que l’on peut avoir, prouve donc la haute valeur de la réalisation.


Horus est un petit enfant qui vit à une époque où les loups attaquent encore l’homme quand ce dernier se promène en forêt. Un jour, il rencontre un géant de pierre qui a une épine plantée dans son épaule. En la lui retirant, Horus s’aperçoit qu’il s’agit en fait de l’épée du soleil, mais qu’il lui faut la forger avant de pouvoir l’utiliser. Le père du jeune garçon, qui se meurt, lui demande de parcourir le monde à la recherche de ses origines. Au cours de sa quête, Horus rencontre différents monstres, tels le brochet qui empêche les poissons de remonter la rivière vers le village de ses aïeux, un loup argenté, ainsi qu’un sorcier maléfique qui lui propose de régner sur le monde. Il fait aussi connaissance avec une jeune fille mystérieuse qui semble être aussi solitaire que lui...

Voilà donc le point de départ de ce petit chef-d’œuvre. Il faut savoir que l’histoire est tirée d’une pièce de théâtre de Kazuo Fukazawa, elle-même étant une adaptation d’une légende ancestrale, comme la plupart des productions asiatiques... Il est vrai que les réalisateurs trouvent souvent leur inspiration dans les histoires transmises de génération en génération.

Le petit Horus vit une grande aventure qui est tour à tour émouvante, triste, effrayante et, en fin de compte, merveilleuse pour les petits comme pour les grands. À moins qu’elle n’intéresse que les plus jeunes d’entre nous, ce qui signifierait que je n’ai pas grandi (ce qui est aussi possible !).


À l’animation, on remarque un jeune dessinateur qui n’est autre que le grand Hayao Miyazaki, qui deviendra célèbre par la suite par de grandes œuvres comme Mon voisin Totoro, Laputa, le château dans le ciel, Porco Rosso et bien d’autres encore. Le maître n’en était à l’époque qu’à ses débuts, mais il était déjà bien prometteur. C’est d’ailleurs en travaillant sur Horus, prince du soleil qu’il a appris le b.a.-ba du cinéma et principalement de l’animation, comme il le dit lui-même. Je pense que c’est grâce à ses dernières œuvres que les responsables de Toei ont décidé de relancer ce petit bijou sur les marchés cinématographiques. À la qualité des dessins, on s’aperçoit qu’il s’agit d’un film qui ne date pas d’hier, mais si l’on s’intéresse à l’animation en elle-même, on peut voir que tout est finement travaillé pour un film qui a déjà 36 ans !!

À noter que, prochainement, c’est Le serpent blanc, chef-d’œuvre de Taiji Yabushita datant de 1958, qui fera son apparition sur nos écrans et qui risque fort d’être tout aussi captivant qu’Horus, même s’il est encore plus vieux !


Horus, prince du soleil est un conte pour enfants à découvrir absolument, ce genre d’histoire n’étant malheureusement pas courante sur nos écrans ! Et même s’il date de 1968, le film est de très bonne qualité et il émerveillera toute la famille...

P.-S.

Réal. : Isao Takahata
Pays : Japon
Année : 1968
Scénariste : Kazuo Fukazawa
Directeur de l’animation : Yasuo Otsuka
Animateur principal, conception et décors : Hayao Miyazaki
Monteur : Yutaka Chikura
Compositeur : Yoshio Mamiya
Responsable des effets sonores : Noriyoshi Ohira
Prod. : Masajiro Seki, Satoru Ainoda, Toru Hara, Tasuku Saito
Durée : 1 h 22

Note des enfants : 10/10

Article précédent | pret immobilier
Wonderful Days

Article suivant | credit immobilier
Tamala 2010


Dans la même rubrique

Sakura Wars et Resurrection of the Little Match Girl
Sakura Wars et Resurrection of the Little Match Girl
Black Mask 2 : La cité des masques
Black Mask 2 : La cité des masques
Double Vision
Double Vision
Tamala 2010
Tamala 2010
Horus, prince du soleil
Horus, prince du soleil

Sur le Web : S'informer sur les conditions d'obtention de votre credit immobilier reste la première action à entreprendre avant d'aller consulter un courtier en pret immobilier afin de négocier le meilleur taux en connaissance de cause. Votre bien immobilier constitue l'investissement le plus important de votre vie. En cas de surendettement, plusieurs solutions de rachat de crédit ou de Crédit hypothécaire peuvent être envisagées. Le référencement naturel dans le secteur immobilier ainsi que du prêt immobilier a donné beaucoup d'abus. C'est de bonne guerre, le référencement payant est si prohibitif.

Articles les plus populaires

Shutter
Shutter
Dor
Dor
King Naresuan