Rubriques

Fantastic’Arts 2005

The Eye 2

The Eye 2

L’avis de Wolverine : « The Pang brothers are back !!!! » Et voilà donc la suite du film qui a fait leur succès. Cette fois-ci, nous plongeons dans l’histoire d’une jeune fille, interprétée par Shu Qi (Stormriders, Le Transporteur...), qui se retrouve enceinte et se fait « plaquer » par son petit ami. Nous allons donc suivre cette grossesse assez particulière qui ne sera pas sans tourments fantômesques. Comme dans le premier volet, la jeune fille est la seule à voir d’étranges personnages, sans pour autant savoir qui ils sont. Progressivement, elle sombrera dans une folie autodestructrice qu’elle devra essayer de dominer avant de comprendre l’effroyable vérité...

JPEG - 11.8 ko
Suicide raté


Une suite bien intéressante, mais qui n’a absolument rien à voir avec son prédécesseur. Pas de greffe d’œil qui pourrait faire comprendre le titre, ce qui voudrait signifier que les frères Pang voulaient seulement nous parler de vision en donnant un tel titre au film...
Heureusement, le jeu des acteurs, le scénario diabolique et la mise en scène sont là pour nous faire passer un agréable moment. En résumé, Danny et Oxide nous attirent dans les salles obscures en nous alléchant avec un titre qui ne peut que nous donner envie (pour ceux qui ont vu le premier), mais ils nous livrent un autre film, totalement différent, ce qui a pour avantage d’éviter la monotonie des suites à répétition comme on en voit malheureusement trop souvent. À voir de toute urgence par tous les fans de fantômes, mais attention à la fin qui devient gore, peut-être pour compenser les scènes d’humour...

La note de Wolverine : 7/10

JPEG - 10.1 ko
Elle voit des fantômes partout !


L’avis de Mercano boy : Les frères Pang récidivent après le très bon The Eye (2002) avec un second opus qui n’a absolument rien à voir avec le premier.
Une jeune femme éconduite par son fiancé (l’actrice taïwanaise Shu Qi, vue dans Stormriders et Le Transporteur) tente de se suicider et se retrouve à l’hôpital. À sa sortie, elle apprend qu’elle attend un bébé avant de se mettre à avoir de bien sombres visions...
Cela vous rappelle quelque chose ? Rassurez-vous, c’est normal, car The Eye 2 se retrouve immédiatement en concurrence avec toute la flopée de films de fantômes asiatiques (la version US de The Grudge et consorts) qui affluent sur nos écrans en ce moment.
Bon, soyons clairs, le défaut majeur du film (et c’est plutôt un comble) est qu’il peine véritablement à effrayer le spectateur. Pourtant, si les scènes dites de « terreur » abondent comme dans le premier, elles sont ici (très) rarement efficaces, et l’on sursaute finalement peu, la faute à une mise en scène qui joue sur des effets trop « tape à l’œil »...

JPEG - 9.1 ko
Suicide encore raté ?


De plus, si l’interprétation de Shu Qi en femme enceinte, tour à tour à l’agonie ou en proie à l’hystérie, est plutôt bonne, elle ne suffit malheureusement pas à compenser la banalité de l’intrigue, qui s’appuie sur les thèmes de la réincarnation et de l’illustre karma indien...
Toutefois, pour les fans purs et durs du genre, on peut apprécier la vision du métrage sans trop de déplaisir. L’énorme reproche que j’adresse aux réalisateurs est quand même l’« arnaque » du titre, puisque ce dernier existe uniquement pour des raisons mercantiles, histoire de produire une franchise « The Eye » en surfant sur le succès du premier épisode, alors que le point de départ de cette « suite » n’a plus aucun point d’accroche avec l’histoire originelle (à savoir le fameux « eye »...).
En attendant la deuxième « séquelle », intitulée The Eye 10 (censée nous conter dix manières de mourir différentes !), évidemment déjà tournée...

La note de Mercano Boy : 5/10

JPEG - 14.7 ko
Ambiance tendue


L’avis d’Umungus : « Suite » de The Eye qui n’en est pas une, un titre comme The Eye 2 devait certainement être plus vendeur que The Nose ou The Finger, voire The Finger in the Nose ! En effet, dans The Eye 2, on ne retrouve aucun des acteurs du premier volet, ni même un lien quelconque entre les deux, d’ailleurs le sujet est aussi différent. Par contre, les frères Pang sont toujours à la réalisation.
Dans le premier opus, c’est suite à une transplantation de cornée que l’héroïne était en mesure de voir le fantôme des personnes qui allaient mourir. Ici, c’est après une tentative de suicide ratée que Joey Cheng voit des fantômes qui auront pour but de se réincarner. The Eye 2 est donc une variation sur le thème de la mort et des esprits, une espèce de The Eye à l’envers.

JPEG - 10.1 ko
Renaissance inversée


Le résultat est plaisant sans pour autant demeurer dans les mémoires collectives comme un très bon film. Il en reste tout de même quelques scènes intéressantes comme le re-suicide et la réincarnation par intromission d’esprit en pleine salle d’accouchement. Par contre, je me demande encore pourquoi l’héroïne semble tellement ravie que la femme du mari dont elle était la maîtresse se réincarne dans son bébé, d’autant plus qu’elle était la raison de son suicide... Elle devrait plutôt avoir peur ou alors le personnage de la femme trompée frise le ridicule !
En définitive, on se pose la question suivante : que vont nous réserver les Pang Brothers pour leur troisième œil ?

La note d’Umungus : 5/10

P.-S.

FICHE TECHNIQUE :
Réalisateurs : Oxide et Danny Pang
Pays : Hong Kong
Année : 2004
Interprètes : Shu Qi, Eugenia Yuan, Jesdaporn Pholdee, Philip Kwok
Scénariste : Jojo Yuet-Chuen Hui
Directeur de la photographie : Decha Srimanta
Compositeur : Payont Term Sit
Producteurs : Jojo Yuet-Chuen Hui, Lawrence Cheng, Peter Ho-Sun Chan
Distributeur : Wild Side Films
Durée : 94 min

Article précédent | pret immobilier
De l’avenir du fantastique asiatique

Article suivant | credit immobilier
Ab-normal Beauty


Dans la même rubrique

One Missed Call
One Missed Call
Save the Green Planet
Save the Green Planet
Bunshinsaba
Bunshinsaba
Arahan jangpung daejakjeo
Arahan jangpung daejakjeo
Ab-normal Beauty
Ab-normal Beauty

Sur le Web : S'informer sur les conditions d'obtention de votre credit immobilier reste la première action à entreprendre avant d'aller consulter un courtier en pret immobilier afin de négocier le meilleur taux en connaissance de cause. Votre bien immobilier constitue l'investissement le plus important de votre vie. En cas de surendettement, plusieurs solutions de rachat de crédit ou de Crédit hypothécaire peuvent être envisagées. Le référencement naturel dans le secteur immobilier ainsi que du prêt immobilier a donné beaucoup d'abus. C'est de bonne guerre, le référencement payant est si prohibitif.

Articles les plus populaires

Shutter
Shutter
Dor
Dor
King Naresuan