Rubriques

Fantastic’Arts 2006

Table ronde avec Hideo Nakata - 1

Table ronde avec Hideo Nakata - 1

Lors de la 13ème édition du Festival Fantastique de Gérardmer, Fantastikasia.net a pu rencontrer le fameux réalisateur japonais à l’occasion d’une table ronde en compagnie d’une dizaine d’autres médias radio et Web (dont nos amis de DVDAlliance.net, Cinégenre.net et aussi Technikart.com). Ce fut donc une grande chance de pouvoir l’interroger sur son travail de metteur en scène, mais aussi sur son retour cette année à Gérardmer, cette fois-ci en tant que président du Jury longs métrages.

(N.-B. : Nous rendons compte ici de la quasi-intégralité de l’entretien sans spécifier les journalistes respectifs - à l’exception de Fantastikasia. Nous nous excusons auprès de ceux-ci, mais vu la durée accordée pour autant de médias différents (40 min), il nous a été impossible, d’une part, de poser plus de deux ou trois questions chacun et, d’autre part, de faire la connaissance de tous en si peu de temps !... Merci donc de votre compréhension !)

Tout d’abord, quel effet cela vous fait-il de revenir à Gérardmer ?

Je suis très heureux d’être ici de nouveau après être venu présenter Dark Water il y a quelques années (Grand Prix en 2002 - ndlr). De plus, je suis très honoré d’avoir la charge de Président du Jury, j’ai déjà vu quatre des films en compétition et je les trouve tous intéressants... Je pense que le festival est une merveilleuse vitrine pour tous ces métrages et tous ces réalisateurs.

Vous savez, j’ai toujours besoin de voir plus de films...

(Il est vrai que le sieur est réputé pour être un grand cinéphile, au point que, selon des sources totalement officieuses, lors de la dernière édition de l’Etrange Festival aux Halles, dont il était l’invité d’honneur, il était très difficile de pouvoir l’interviewer... car il était toujours dans les salles et tournait en moyenne à 5-6 films par jour ! ... :0D)

Qu’est-ce qui vous plaît tant dans les films d’horreur ?

Je crois profondément qu’il est dans mon destin de faire et de voir des films d’horreur... J’aime faire des choses surnaturelles, mais c’est toujours l’idée de base d’un film qui est à mes yeux la chose la plus importante.



Fantastikasia : Quel est votre sentiment sur le fait qu’avec Ring, en 1998, et même si votre film est une retranscription moderne de figures fantastiques classiques, vous êtes devenu un nouveau modèle à suivre dans la mesure où Ring est devenu une référence majeure pour beaucoup de réalisateurs asiatiques ?

Euh... je ne sais pas si je suis réellement devenu un modèle comme vous le dites...

Fantastikasia : Vous êtes trop modeste pour l’avouer...

Eh bien, si c’est le cas, je pense que c’est plutôt une bonne chose...

Vous savez, j’apprends beaucoup en regardant les films des autres, et c’est vrai que j’aime faire peur tout en divertissant le public. Donc, si mon travail peut être une source d’inspiration pour d’autres metteurs en scène, alors oui, c’est une bonne chose pour moi.

Justement, quelles ont été vos sources d’inspiration pour Ring ?

Il y a eu pas mal de films, mais l’un des principaux demeure Kaidan (Kwaïdan, film à sketchs réalisé en 1964 par Masaki Kobayashi, Prix de la mise en scène à Cannes l’année suivante).

Pourquoi avoir choisi de partir aux États-Unis ?

J’étais intéressé à travailler aux USA pour voir le processus de création d’un film là-bas. C’est assez drôle, car il y a les mêmes idées qu’au Japon, mais ce qui change, c’est bien évidemment le budget qu’on se voit allouer pour la production...


Qu’en est-il de votre remake de The Eye ?

(Évasif) Il y a toujours une possibilité que je le fasse... En tout cas, je suis toujours attaché au projet. Mais je devrais revenir faire un film au Japon cette année, au mois de septembre, si tout va bien.

Que pensez-vous du film original des frères Pang ?

J’aime ce film parce que je trouve l’idée principale très intéressante.

Pourquoi n’avez-vous pas réalisé le remake américain de Dark Water ?

Ça, il faudrait le demander aux producteurs !... J’ai travaillé sur le projet pendant un temps, j’avais même déjà choisi Jennifer Connelly pour le rôle principal !

Que pensez-vous du film de Walter Salles à l’arrivée ?

(Amusé) Voulez-vous une réponse politiquement correcte ?

Rires, puis tous les journalistes en chœur : NON !

Hum... Eh bien, j’ai beaucoup aimé la prestation de Jennifer Connelly ainsi que la photo, qui est très différente de mon film original par ses teintes bleues pour l’aspect urbain. D’une manière générale, je peux dire que c’est surtout l’atmosphère qui émane du métrage que j’ai réellement appréciée et qui se rapproche le plus de mon travail.

Ce qui m’a gêné, par contre, c’est qu’à aucun moment dans le film on ne présente clairement le spectre comme dans le Dark Water original. Cela m’est apparu totalement inconcevable.


La table ronde se poursuit...



Article suivant | credit immobilier
Table ronde avec Hideo Nakata - 2


Dans la même rubrique

Table ronde avec Hideo Nakata - 2
Table ronde avec Hideo Nakata - 2
Table ronde avec Hideo Nakata - 1
Table ronde avec Hideo Nakata - 1

Sur le Web : S'informer sur les conditions d'obtention de votre credit immobilier reste la première action à entreprendre avant d'aller consulter un courtier en pret immobilier afin de négocier le meilleur taux en connaissance de cause. Votre bien immobilier constitue l'investissement le plus important de votre vie. En cas de surendettement, plusieurs solutions de rachat de crédit ou de Crédit hypothécaire peuvent être envisagées. Le référencement naturel dans le secteur immobilier ainsi que du prêt immobilier a donné beaucoup d'abus. C'est de bonne guerre, le référencement payant est si prohibitif.

Articles les plus populaires

Shutter
Shutter
Dor
Dor
King Naresuan