Rubriques

Fantastic’Arts 2006

Table ronde avec Hideo Nakata - 2

Table ronde avec Hideo Nakata - 2

Vous nous parliez d’un projet au Japon. Est-ce que ce sera encore une histoire de fantôme ?

Euh... oui, mais cela sera différent cette fois. Le héros sera une sorte de playboy, et le film parlera du thème de l’amour après la mort...


Vous n’avez pas peur de finir par ennuyer le public, surtout maintenant que les films de fantômes asiatiques foisonnent ?

Eh bien, je fais tout pour que ça n’arrive pas ! Mais comme je le disais, mon prochain film sera complètement différent de tout ce que j’ai fait auparavant, et ce, malgré un thème à priori archi-rebattu...

Quel autre genre aimeriez-vous aborder ?

J’aimerais réaliser un drame familial à part entière, car de toute manière, mes films dits fantastiques abordent toujours ce thème.

De quoi avez-vous peur dans la vie réelle ?

Hum... Eh bien, vous savez, j’aime beaucoup marcher, grimper dans la montagne, mais j’ai toujours peur de me faire mordre par un animal, comme un serpent ou je ne sais quoi... Ah... Et j’ai aussi une peur bleue des cerfs... (Tiens, on comprend mieux une scène de Ring 2 tout à coup !... :0D)


De la même manière, quels films vous ont le plus effrayé ?

Hum... (Il réfléchit un moment)... Ce ne sont pas vraiment des films en entier, mais plutôt certains moments.

Il y a d’abord The Haunting (La Maison du Diable de Robert Wise, 1963), en particulier une scène nous montrant le professeur du film aux prises avec un piège caché dans la fameuse maison.

Et puis, j’aime beaucoup Massacre à la tronçonneuse, le film original. Je pense que Tobe Hooper est un maître en précision dans sa façon de choisir le bon moment pour effrayer l’assistance.

Quel est votre premier souvenir de terreur sur un écran ?

Je ne sais plus trop. Ce devait être un kaiju eiga (film de monstre japonais, dont le grand classique demeure Godzilla) ou une série TV... Enfant, j’ai vu pas mal de films où les humains affrontaient des monstres ou des extraterrestres, ou même les deux... (Comme sans doute beaucoup de petits Japonais...)


L’Asie est-elle actuellement le meilleur endroit pour la production de films d’horreur ?

Non, je ne pense pas. On produit de bons films d’horreur un peu partout dans le monde. Mais c’est vrai qu’au Japon, par exemple, nous avons une spécificité propre : il peut y avoir de mauvais comme de bons fantômes chez nous. (Cela nous rappelle l’entretien que nous avons eu l’été dernier à Neuchâtel avec Kyoshi Kurosawa, lequel nous tenait un discours à peu près similaire sur le fait qu’au Japon, contrairement aux USA surtout, un revenant puisse être présent dans un film tout en étant complètement passif et en n’agressant personne...)

Plus généralement, que pensez-vous de la violence au cinéma ?

Par de nombreux aspects, je pense que la représentation de la violence sur un écran peut revêtir une certaine forme de beauté.

Pourquoi y a-t-il moins de sexe dans les films asiatiques ?

(Rires) Oh !... Eh bien, en fait, c’est une question très intéressante...

C’est vrai que, dans les films japonais, c’est mieux de suggérer... (Comment ça, pas tous, Wolfy ? T’as des titres, petit canaillou ?... :0D)

Mais, il y a quand même beaucoup d’érotisme dans le cinéma nippon, qui passe avant tout par des symboliques fortes, et notamment dans mes films...

JPEG - 13.3 ko
Hideo Nakata reste en contact avec son entourage...



Fantastikasia : Pour finir, si vous deviez remercier un seul metteur en scène, asiatique ou non, qui serait-ce et pourquoi ?

Ce serait sans nul doute Max Ophuls, pour son film Lettre d’une inconnue (Letter from an Unknown Woman, USA, 1948). C’est mon film préféré, et il a littéralement changé ma vie !


Propos recueillis le 27 janvier 2006 lors du 13ème Festival du Film Fantastique de Gérardmer.

Nous tenons ici à remercier Céline Petit du Bureau de presse du festival, qui a organisé cette entrevue.


Article précédent | pret immobilier
Table ronde avec Hideo Nakata - 1



Dans la même rubrique

Table ronde avec Hideo Nakata - 2
Table ronde avec Hideo Nakata - 2
Table ronde avec Hideo Nakata - 1
Table ronde avec Hideo Nakata - 1

Sur le Web : S'informer sur les conditions d'obtention de votre credit immobilier reste la première action à entreprendre avant d'aller consulter un courtier en pret immobilier afin de négocier le meilleur taux en connaissance de cause. Votre bien immobilier constitue l'investissement le plus important de votre vie. En cas de surendettement, plusieurs solutions de rachat de crédit ou de Crédit hypothécaire peuvent être envisagées. Le référencement naturel dans le secteur immobilier ainsi que du prêt immobilier a donné beaucoup d'abus. C'est de bonne guerre, le référencement payant est si prohibitif.

Articles les plus populaires

Shutter
Shutter
Dor
Dor
King Naresuan