Rubriques

Festival international de films de genre Fantasia - 2005

Silmido

Silmido

Les Coréens sont friands de films historiques, en particulier de ceux qui traitent des rapports Nord/Sud. Silmido s’est donc vu catapulter au premier rang du box-office en 2004, puisqu’il s’agit d’une histoire vraie et d’un film qui veut rendre hommage à ses protagonistes dont le rôle a bien failli ne jamais être connu.

Silmido est une île où, en 1968, sont réunis des hommes condamnés à mort ou à une lourde peine, et à qui on offre la chance de s’en sortir, en devenant des « héros de la nation ». On voit que ce ne sont pas d’affreux « psychopathes », mais des hommes que la vie a maltraités et qui se sont retrouvés en mauvaise posture. L’objectif consiste à les soumettre à un entraînement très, très intense pour qu’ils s’infiltrent en Corée du Nord et tuent « le Généralissime » Kim Il-Sung.

Nous sommes donc aux prises avec beaucoup de personnages, mais au lieu de nous perdre à suivre l’histoire de plusieurs, le scénario a la bonne idée de se centrer sur un. L’entrée en matière s’avère d’ailleurs plutôt percutante. Une bande armée du Nord s’attaque à la maison présidentielle du Sud, à grand renfort de musique véritablement réglée à la note près sur les plans. La tentative d’assassinat échoue. Et voilà qu’un criminel se voit offrir une sorte de rédemption en participant au commando « riposte ». Or, comme notre homme voue justement une haine à la Corée du Nord qui lui a pris son père et détruit sa vie, il accepte. Une fois sur Silmido, il suffit alors de quelques répliques pour comprendre à quels genres d’hommes on a affaire.


Nous découvrons donc les principaux « volontaires » et les militaires qui les surveillent au fil d’un entraînement sans pitié, rythmé de façon grandiloquente (et pourquoi pas Vangelis et Chariots of Fire, tant qu’à y être). C’est ce qui est un peu dommage dans les films coréens, cette musique que ne renierait pas Hollywood, mais qui ne correspond pas nécessairement à ce que l’on cherche en regardant un film asiatique. Par contre, on réussit très bien à nous intéresser aux personnages qui se lient ou s’affrontent, et à nous embarquer dans leur « aventure ». Si bien que, lorsque la fameuse mission est avortée en raison des changements dans les relations Nord/Sud, nous sommes d’autant plus pris par ce qui va advenir de ces hommes. J’ai bien constaté en tout cas que je n’étais pas la seule captivée par le drame, puisqu’au moment où l’un des personnages subit son sort - mérité ou non - des spectateurs ont applaudi. Une réaction plutôt dure, très dure même, mais qui montre bien l’engagement du public dans l’histoire. Parce que, justement, on nous a fait vivre avec ses hommes. Sans doute l’intensité dramatique confine-t-elle au mélodrame, mais là où Hollywood peut irriter, l’Asie en général frappe fort dans sa capacité à nous toucher. Et Silmido rend bien justice à ces hommes de l’unité 684 dont l’existence n’a été révélée qu’en 1999.

Les Coréens se sont passionnés pour ce pan d’histoire au point d’être pour la première fois plus de dix millions à assister à une de leur production. Silmido a remporté plusieurs prix, le Grand Prix Baeksang, les Prix du meilleur film, du meilleur scénario et du meilleur second rôle masculin pour Jeong Jae-yeong lors des Blue Dragon Film Awards ainsi que les Prix du jury, du meilleur second rôle masculin pour Heo Jun-ho, de la meilleure production et du meilleur scénario adapté d’une oeuvre existante lors des Grand Bell Awards.

Cette spécificité coréenne n’empêche en rien d’apprécier le film qui réunit plusieurs bons acteurs connus, comme Sol Kyung-Gu (Peppermint Candy, Public Enemy, Oasis) et Anh Sung-Ki (Musa, Arahan).



P.-S.

FICHE TECHNIQUE :
Réalisateur : Kang Woo-Seok
Pays : Corée du Sud
Année : 2003
Interprètes : Anh Sung-Ki, Sol Kyung-Gu, Heo Jun-Ho, Jeong Jae-Yeong, Kang Shin-Il, Kang Seong-Jin, Im Won-Hee
Scénariste : Kim Hee-Jae, d’après Baek Dong-Ho
Directeur de la photographie : Kim Seong-Bok
Monteur : Ko Im-Pyo
Compositeur : Han Jae-Kwon
Producteurs : Jonathan Kim, Thomas Leong
Durée : 135 min

Article précédent | pret immobilier
Love Battlefield

Article suivant | credit immobilier
P


Dans la même rubrique

Zee Oui
Zee Oui
P
P
Silmido
Silmido
Love Battlefield
Love Battlefield
Survive Style 5+
Survive Style 5+

Sur le Web : S'informer sur les conditions d'obtention de votre credit immobilier reste la première action à entreprendre avant d'aller consulter un courtier en pret immobilier afin de négocier le meilleur taux en connaissance de cause. Votre bien immobilier constitue l'investissement le plus important de votre vie. En cas de surendettement, plusieurs solutions de rachat de crédit ou de Crédit hypothécaire peuvent être envisagées. Le référencement naturel dans le secteur immobilier ainsi que du prêt immobilier a donné beaucoup d'abus. C'est de bonne guerre, le référencement payant est si prohibitif.

Articles les plus populaires

Shutter
Shutter
Dor
Dor
King Naresuan