L’Été Indien au Musée Guimet

Cette rubrique contient 7 Articles

Bhumika - Le Rôle

Bhumika - Le Rôle

L’avis de Ganesh : Dans les années quarante, après une enfance malheureuse au cours de laquelle elle a appris à chanter, Usha part à Mumbai où elle trouve un rôle au cinéma. Elle rencontre le succès, épouse l’amant de sa mère qui l’exploite, et connaît plusieurs aventures avant de se décider à prendre son avenir en main.
Shyam Benegal est l’un des pionniers de la (...)

Pakeezah

Pakeezah

Nargis, une courtisane, répudiée par la famille de son mari Shahab-ud-din, meurt après avoir accouché de sa fille Sahibjaan dans un cimetière. Dix-sept ans plus tard, le destin voudra que le neveu de Shahab-ud-din, Salim, tombe amoureux de Sahibjaan...
La magie de ce film réside à la fois en son histoire hors écran et en ses inoubliables chansons. Pakeezah est (...)

Uttara (ou Les lutteurs)

Uttara (ou Les lutteurs)

De nos jours, dans un petit village reculé du Bengale, Balaram (Shankar Chakraborty) et Nimai (Tapas Pal) exercent le métier de garde-barrière dans une petite gare où les trains, s’ils finissent par passer ... ne s’arrêtent que très rarement. Aussi, dès qu’ils ont du temps libre (ce qui arrive souvent !), Balaram et Nimai s’adonnent à leur passion commune : la (...)

Int. Martine Armand : Avenir du cinéma d’auteur indien part. III...

Int. Martine Armand : Avenir du cinéma d'auteur indien part. III...

Fantastikasia : Un occidental a des a priori sur le cinéma asiatique, qu’il trouve par exemple plus lent... Pensez-vous qu’il puisse les dépasser ?
La lenteur est une question de sensibilité, pas seulement une question de culture...cela reste subjectif. Je pense que ce qui importe c’est de s’ancrer dans les réalités de sa culture. C’est cela d’ailleurs qui (...)

Martine Armand, spécialiste des cinémas de l’Inde Part. II

Martine Armand, spécialiste des cinémas de l'Inde Part. II

Fantastikasia : Comment avez-vous connu le cinéma indien ?
Cela fait presque vingt ans que je fais l’aller - retour entre la France et l’Inde. Même si je n’ai pas d’origines indiennes, l’Inde est fortement ancrée en moi. J’ai découvert les films indiens assez tard du fait du manque de distribution. Il fallait habiter à Paris ou avoir une cinémathèque près de (...)

Interview Martine Armand, programmatrice de l’Été Indien au musée Guimet part. I

Interview Martine Armand, programmatrice de l'Été Indien au musée Guimet part. I

Fantastikasia : D’où vous est venue l’idée du festival « L’Été indien » ?
Martine Armand : L’idée m’est venue d’abord parce qu’il y a un auditorium dans le Musée Guimet d’environ trois cents places, qui a été rénové récemment, avec une très bonne acoustique. J’y avais déjà vu des spectacles de musique, de danse - notamment de danse indienne - et des films asiatiques (...)

Une programmation d’auteur

Une programmation d'auteur

« Du 6 octobre au 19 novembre 2004,
la météo de l’auditaurium est programmée : ce sera l’Été indien.
Films d’auteur ou chefs d’oeuvre du cinéma populaire, concerts, danses, marionnettes et conférences, l’Inde vous révélera ses multiples visages et ses plus beaux atours, en prélude à l’expostion "Lumière de soie" (brocarts d’or de soie de la donation Krisna (...)

Rubriques