Rubriques

Rétrospective Chung Chang-Wha - Forum des images - Paris

Swordsman in the Twilight

Swordsman in the Twilight

Réalisé à peine deux ans avant le départ de Chung Chang-Wha pour Hong-Kong, ce film de sabre nous montre avec évidence pourquoi les frères Shaw ont engagé le réalisateur : nerveux, méchant, sanglant, on y trouve déjà toutes les bases des films de baston que Chung fera la décennie suivante (et dont La Main de fer est le plus célèbre).

Un vengeur solitaire revient dans sa région d’origine pour en découdre avec les usurpateurs qui la gouvernent. On apprend progressivement ses raisons lorsqu’il en fait le récit à un notable qu’il prend en otage...

La reine légitime a été destituée par une intrigante qui se sert d’une bande de brigands pour asseoir son règne dans la terreur. Ces derniers ont réussi autrefois à amener (par ruse) le héros à tuer de ses propres mains sa femme et sa fille... Hanté par cet acte qu’il ne peut se pardonner, et par sa haine, le héros n’a plus que son sabre comme seul allié pour faire justice !

Chung Chang-Wha mélange encore les genres avec ce héros coiffé comme un cow-boy et agissant comme dans un western des années 50, avec son enquête en flash-backs digne d’un film noir, le tout empreint d’une philosophie propre à l’Asie. Il prend le temps de bien dépeindre ses personnages. Chaque scène sert toutefois à faire avancer le récit sans temps mort.


Tourné en noir & blanc, ce film présente une photo assez banale, les clairs-obscurs ne sont pas assez travaillés pour qu’on en retiennent des images fortes. Seuls les costumes permettent de dessiner à l’écran quelques « tableaux » intéressants, car le héros se promène en habits blancs de deuil et ses adversaires sont vêtus de noir comme des ninjas.

Outre son aspect reconstitution historique du règne de Suk Jong, l’intérêt principal de ce film se trouve bien sûr dans ses combats, plus proches (pour les néophytes du cinéma coréen) des duels de samouraïs nippons, tout en économie de gestes, que des voltiges acrobatiques des sabreurs chinois.

Malheureusement, on a depuis tellement vu mieux question chorégraphie que l’on s’ennuie quand même un peu...

Il faut noter quelques effets spéciaux sympathiques pour l’époque, comme le plan de la double décapitation, ou la passe d’arme finale avec son geyser de sang que n’aurait pas renié Baby Cart !

Le jeu des acteurs est un peu caricatural, surtout l’affreux vilain qui en fait des tonnes dans le ricanement ridicule, et avec une musique quelconque, cela n’aide pas à rentrer dans l’histoire.

En conclusion, je dirais que si ce Swordman in the Twilight souffre clairement de son grand âge, il lui reste malgré tout une certaine classe, et un esprit profondément dramatique comme on n’en voit plus.

P.-S.

FICHE TECHNIQUE :
Hwanghoneui Gumgaek
Réalisation : Chung Chang-Wha
Pays : Corée du Sud
Année : 1967
Interprétation : Nam Gung Won, Yoon Jung-hee, Huh Jang-gang
Scénario : Kwak Il-ro
Image : Bae Seong-hak
Montage : Jang Hyeon-su
Musique : Choi Hyeong-rae
Production : Lee Jir-Ryong, Asia Film
Durée : 1 h 25

Article précédent | pret immobilier
Temptress of a Thousand Faces

Article suivant | credit immobilier
Sunset on the Sarbin River


Dans la même rubrique

Sunset on the Sarbin River
Sunset on the Sarbin River
Swordsman in the Twilight
Swordsman in the Twilight
Temptress of a Thousand Faces
Temptress of a Thousand Faces
Chung Chang-Wha, the Man of Action !
Chung Chang-Wha, the Man of Action !

Sur le Web : S'informer sur les conditions d'obtention de votre credit immobilier reste la première action à entreprendre avant d'aller consulter un courtier en pret immobilier afin de négocier le meilleur taux en connaissance de cause. Votre bien immobilier constitue l'investissement le plus important de votre vie. En cas de surendettement, plusieurs solutions de rachat de crédit ou de Crédit hypothécaire peuvent être envisagées. Le référencement naturel dans le secteur immobilier ainsi que du prêt immobilier a donné beaucoup d'abus. C'est de bonne guerre, le référencement payant est si prohibitif.

Articles les plus populaires

Shutter
Shutter
Dor
Dor
King Naresuan