Rubriques

Rétrospective Hongkong : Les Shaw Brothers à l’assaut de Paris - UGC Les Halles

Duel of Fists

Duel of Fists

L’avis de Maïdhili : Duel of Fists est l’un des premiers films de la Shaw Brothers. Ce film de Chang Cheh met en scène le fameux duo David Chiang - Li Tung que l’on retrouvera plus tard dans La Rage du Tigre.

David Chiang (Fan Ke) incarne ici le fils d’un maître des arts martiaux chinois qui dirige une école. Ingénieur de Hong-Kong, il demeure néanmoins un authentique adepte des arts martiaux qui va promettre à son père de retrouver son demi-frère, Ti Lung (Wen-lie), devenu professionnel de la boxe thaïe ou muay thaï !

On découvre de nombreuses scènes en extérieur, notamment à Bangkok au moment de la fête annuelle du Song Kran qui permet aux Thaïlandais de s’asperger d’eau toute la journée... ce qui va rafraîchir l’atmosphère et l’humeur brûlante des boxeurs ! David Chiang arrive à Bangkok en touriste et nous donne ainsi un petit tour d’horizon !

JPEG - 8.1 ko
Ballade à Bangkok en bonne compagnie : D


Ces décors réalistes d’une grande beauté n’empêchent pas de passer en lieux clos pour les combats de boxe thaïe, dans la salle des sports. Ti Lung nous fait de nombreuses démonstrations de son talent ! Enchaînements rituels au son de la musique pour se préparer à la rixe et diverses manches qui jalonnent la partie de boxe en elle-même !

Les combats de boxe thaïe ne se déroulent pas dans un milieu des plus intègres. La corruption est fortement liée aux paris, et d’énormes sommes sont en jeu. L’on dévoile la facette sombre de certains professionnels et caïds auxquels devront faire face nos deux héros, tout cela avec un panache et une classe inimitables ! Moi je dis : vive David Chiang et Ti Lung ! ! (En plus, ce sont des « bogosses » ! : D)

JPEG - 13.4 ko


Chang Cheh réussit donc encore une fois à combler le public, par l’action, l’intrigue captivante, les acteurs ô combien charismatiques, sans oublier un humour présent tout au long, allié à des scènes de bagarre toutes plus belles les unes que les autres, notamment le bouquet final où la boxe chinoise est dévoilée dans sa majestueuse puissance !

JPEG - 8.2 ko

L’avis de Ganesh : Duel of Fists est un film de kung-fu contemporain, tourné à l’étranger et doté de nombreuses scènes d’extérieur.

En effet, excepté les séquences de boxe et quelques rares plans de domicile, l’action se déroule dans les rues. Le récit a pour toile de fond Bangkok et ses paysages urbains si particuliers, au moment de la fête annuelle du Song Kran, ambiance que Chang Cheh a fort bien réussi à capter.

JPEG - 7.2 ko
Démonstration de boxe chinoise par David Chiang


Le film est aussi un choc de cultures. Ti Lung représente le monde de la boxe thaïe, alors que David Chiang est le défenseur de la boxe chinoise. Les scènes d’action sont nombreuses et mettent principalement en vedette un David Chiang arborant tout un tas de tenues plus délirantes les unes que les autres. Le résultat à l’écran est tout à fait probant : en plus d’un réel soin apporté à l’aspect culturel de la boxe thaïe (voir les cérémonies précédant les affrontements), les combats sont criants de vérité, et les artistes obtiennent facilement l’adhésion du public.

Le combat final, dans la superbe demeure du méchant de service, est chorégraphié, mis en scène et interprété avec brio : Ti Lung et David Chiang se déchaînent pour une apothéose dans le plus pur style Chang Cheh... bravoure, camaraderie et violence !

JPEG - 6.7 ko
Concentration maximale de Ti Lung avant le combat


Par contre, là où le bât blesse, c’est du côté du scénario, d’une simplicité navrante, qui se focalise trop sur l’intrigue mafieuse.

Une petite explication sur les réticences de David Chiang à prendre la suite de son père ainsi qu’une petite réflexion sur l’origine et l’importance de deux boxes dans les cultures thaïlandaise et chinoise n’auraient pas été de refus. Mais, dans l’ensemble, c’est un film fort sympathique qui se laisse regarder.

JPEG - 8 ko
Le duo de charme et de force (David Chiang et Ti Lung)


Note de Maïdhili : 7,5/10
Note de Ganesh : 5,5/10

Lire aussi l’article de Medecine Man Duel of Fists

P.-S.

FICHE TECHNIQUE :
Réalisateur : Chang Cheh
Pays : Hong Kong
Année : 1971
Interprètes : David Chiang, Ti Lung, Cheng Lee, Yuen Wo Ping, Ku Feng
Scénariste : Ni Kuang
Directeur de la photographie : Kung Mu-to
Monteurs Lau Kar-leung, Tong Gaai
Directeurs de la chorégraphie : Liu Chia-liang, Tang Chia
Compositeur : Chen Yung Yu
Producteur : Run Run Shaw
Durée : 102 min

Article précédent | pret immobilier
The Warlord

Article suivant | credit immobilier
Killer Clans


Dans la même rubrique

La 36e chambre de Shaolin et Le retour à la 36e chambre de Shaolin
La 36e chambre de Shaolin et Le retour à la 36e chambre de Shaolin
Cinq venins mortels
Cinq venins mortels
Intimate Confessions of a Chinese Courtesan
Intimate Confessions of a Chinese Courtesan
Killer Clans
Killer Clans
Duel of Fists
Duel of Fists

Sur le Web : S'informer sur les conditions d'obtention de votre credit immobilier reste la première action à entreprendre avant d'aller consulter un courtier en pret immobilier afin de négocier le meilleur taux en connaissance de cause. Votre bien immobilier constitue l'investissement le plus important de votre vie. En cas de surendettement, plusieurs solutions de rachat de crédit ou de Crédit hypothécaire peuvent être envisagées. Le référencement naturel dans le secteur immobilier ainsi que du prêt immobilier a donné beaucoup d'abus. C'est de bonne guerre, le référencement payant est si prohibitif.

Articles les plus populaires

Shutter
Shutter
Dor
Dor
King Naresuan