Culture

Habillement au Japon : du style traditionnel à l’influence occidentale !

Quand on entend parler de vêtements japonais, le réflexe immédiat renvoie à un accoutrement traditionnel avec des Kimonos, de longues robes, etc. C’est d’ailleurs le propre de la culture vestimentaire du pays. Cependant, le style vestimentaire du pays a énormément été influencé par les tendances occidentales au fil des années et le phénomène a atteint son paroxysme à notre époque. Entre racines et modernité, quelles sont les tendances vestimentaires japonaises de nos jours ? Focus !

Les traditions vestimentaires du Japon

En matière de style vestimentaire, la culture japonaise est très ancrée dans les tissus et les modèles traditionnels.

Si on constate aujourd’hui une sorte d’ouverture à l’occident dans ce domaine, le Japon est très longtemps resté campé sur ses valeurs traditionnelles.

Ainsi, les vêtements étaient pratiquement les mêmes et les variations n’intervenaient que dans les motifs. Faisons rapidement un voyage dans le temps pour survoler le style vestimentaire traditionnel du Japon.

Le Jinbei (jinbee) est un vêtement traditionnel japonais réservé exclusivement aux hommes et aux garçons en été. Composé d’une veste et d’un pantalon assorti, cet habillement fait de chanvre ou de coton teint s’attache aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur. Très évocateur de la tradition et des valeurs nipponnes, il existe également en modèles féminins plus colorés avec des décorations plus prononcées.

Un autre vêtement très typique de l’habillement japonais est le Hakama. Ce vêtement très semblable à un pantalon large plissé est porté à l’origine par les hommes, mais il s’est progressivement vu adopté par certaines femmes. Il existe sous deux formes différentes, la première étant divisée comme un pantalon et la seconde étant carrément une véritable jupe. Ce vêtement japonais très célèbre doit sa popularité à l’apanage qu’il constituait pour les fameux samouraïs.

Le Kimono ! Vous avez sûrement déjà entendu parler de ce vêtement typiquement japonais dont l’usage est beaucoup plus prononcé dans les arts martiaux en dehors du pays. Mais en réalité, le Kimono n’est pas destiné qu’aux arts martiaux au Japon. C’est au contraire le vêtement de base dans ce pays. Avec un col et des manches assez grandes et larges, il est jusqu’à nos jours toujours aussi ancrés dans l’habillement des Japonais.
Cependant, si toutes ces tendances vestimentaires font toujours partie intégrante de l’ADN même de la culture vestimentaire au Japon, elles sont sérieusement concurrencées par l’ouverture vestimentaire qui se constate dans le pays.

Des tendances vestimentaires 2.0

Aujourd’hui, il est de plus en plus rare de voir des styles d’habillement foncièrement traditionnels au sein de la société japonaise. À l’instar de la majorité des autres pays embarqués par le phénomène de la mondialisation, le Japon n’a pas échappé à l’influence occidentale en matière de style vestimentaire. Très rapidement, les vêtements occidentaux sont entrés dans les habitudes.

Les officiers et certaines unités de l’armée sont les premiers à avoir opté pour ce style vestimentaire. Ils portaient en effet des uniformes en laine conçus selon le modèle de ceux que portaient les marins britanniques. Par ricochet, la tendance s’est élargie à plusieurs autres secteurs de la vie comme les bureaucrates, les civils, les écoles ou les universités. L’uniforme étant un indispensable dans le secteur éducatif du pays a d’ailleurs été repensé sur un modèle occidental plus modernisé.

Le monde de la mode juvénile est le secteur le plus touché par cette modernisation.

Si les étudiants sont toujours en uniforme quand ils sont en cours, la réalité est toute autre en dehors des salles de classe.

Les styles que l’on croise dans la plupart des rues de Tokyo se rapportent de plus en plus au streetwear ou au sportwear connu pour être à l’origine des styles américains.

Côté masculin, les jeans, les sweatshirts et les baskets sont de plus en plus en vogue dans le style vestimentaire. C’est une sorte de laisser-aller et de créativité vestimentaire qui s’est installée dans le rang de la jeunesse japonaise qui est d’ailleurs à l’origine de plusieurs tendances aujourd’hui mondialement adoptées. Dans le rang des jeunes filles, l’inventivité est encore plus accrue avec de nombreux courants vestimentaires comme le « manga », le « Gothic », le « Sweet lolita », ou le « Cyber ».

Bien loin des styles traditionnels qui certes n’ont pas totalement disparu, le Japon est aujourd’hui dans une ère bien moderne et occidentalisée en matière de styles vestimentaires.

Show More

Emmanuel

Fan de la culture asiatique, j'ai passé 4 ans de ma vie en Asie, dont 2 ans en Chine. A travers ses articles, je relate mes expériences et souhaite partager la culture asiatique aux lecteurs !

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close