Accueil > Review > A Bittersweet Life

Rubriques

Review

A Bittersweet Life

A Bittersweet Life

Second film de Kim Jee-Woon qui connut une certaine renommée pour son premier opus, le très réussi et hautement flippant A Tale of Two Sisters, A Bittersweet Life est un exercice nouveau pour son réalisateur puisqu’il s’attaque cette fois au genre du Polar.

Sun-Woo est le fidèle bras droit de Mr Kang. Un jour, son chef lui donne pour mission de veiller sur sa petite amie du moment Hee-Soo. Sun-Woo tombe sous le charme de celle-ci et ne révèle rien de son infidélité.

Disons le tout de suite, le scénario constitue la très grosse faiblesse du film. Il ne nous surprend pas du tout, car tout a déjà été vu ailleurs.

L’intérêt se situe plutôt dans la façon dont tout cela est présenté.

Le réalisateur affirme son style en l’adaptant au sujet. Si on retrouve la lenteur de son film précédent, ici il en redouble la redoutable efficacité par des accélérations fulgurantes et une bonne dose d’humour. Le film se déroule donc posément en apparence, ça et là émaillé de séquences vraiment drôles, mais est jalonné de gros moments de tension où tout explose en un déluge de violence. Les scènes sont très bien chorégraphiées, montées de manière percutante, et plutôt inventives (crever un œil avec une batterie de portable, il fallait y penser !!!). L’humour vient pourtant dédramatiser tout ça et apporte un second degré un peu comme dans les films indiens et leurs scènes de comedy qui tombent parfois comme un cheveu sur la soupe. Évidemment, cela peut déconcerter, mais ici le mélange passe plutôt bien.

Tout repose sur les épaules de Lee Byung-Hun qui, dans le rôle principal, dégage un charisme littéralement monstrueux. Imperturbablement froid, il dévore l’écran et parvient à rendre son personnage désespéré vraiment attachant.

Polar froid et sec, classe mais désenchanté, alternativement posé, furieux et drôle, A Bittersweet Life apparaît globalement réussi, mais aurait vraiment mérité un scénario plus abouti. Il se regarde néanmoins avec plaisir et laisse véritablement une impression marquante malgré ses faiblesses - j’en veux pour preuve les applaudissements qu’il a reçu à son avant-première lors de l’Étrange Festival, qui étaient bien plus que de la politesse.

P.-S.

Fiche technique :
Réalisateur : Kim Jee-Woon - Année : 2005 - Interprètes : Lee Byung-Hun (Sun-Woo), Kim Young-Cheol (Mr Kang), Shin Min-Ah (Hee-Soo) - Ciné - Durée : 2 h

Article précédent | pret immobilier
Wu Ji, la légende des cavaliers du vent

Article suivant | credit immobilier
Duelist


Dans la même rubrique

Ponyo sur la falaise
Ponyo sur la falaise
The Chaser
The Chaser
Painted Skin
Painted Skin
Souvenir
Souvenir
Halla Bol
Halla Bol

Sur le Web : S'informer sur les conditions d'obtention de votre credit immobilier reste la première action à entreprendre avant d'aller consulter un courtier en pret immobilier afin de négocier le meilleur taux en connaissance de cause. Votre bien immobilier constitue l'investissement le plus important de votre vie. En cas de surendettement, plusieurs solutions de rachat de crédit ou de Crédit hypothécaire peuvent être envisagées. Le référencement naturel dans le secteur immobilier ainsi que du prêt immobilier a donné beaucoup d'abus. C'est de bonne guerre, le référencement payant est si prohibitif.

Articles les plus populaires

Shutter
Shutter
Dor
Dor
King Naresuan