Accueil > Review > Always - Sunset on Third Street

Rubriques

Review

Always - Sunset on Third Street

Always - Sunset on Third Street

Always - Sunset on Third Street a raflé pas moins de douze trophées lors des « Academy Awards » japonais en 2006. En plus de ce succès critique, le film a également très bien réussi au box-office. Mais la vraie bonne nouvelle, c’est que ce long métrage nostalgique situé dans le Tokyo de la fin des années 50 mérite le plébiscite !

San-Chome est la « troisième rue », située dans un petit quartier tranquille de Tokyo. Nous sommes en 1958, treize ans après la fin de la guerre, et Tokyo n’est pas encore la mégalopole que nous connaissons. Dans cette rue réside Ryunosuke, un auteur raté amoureux de la tenancière du bar d’à côté. À la suite d’une beuverie, il accepte de recueillir Junnosuke, un gosse abandonné. Plus loin dans la rue se trouve l’atelier mécanique de Norifumi Suzuki (surnommé « Suzuki-Auto ») chez qui emménage un énième apprenti, la jeune Mutsuko. Always nous conte alors l’intégration de ces nouveaux arrivants au sein de la paisible rue San-Chome...

Always - San Chome No Yuhi se situe en pleine période de reconstruction du Japon. Les souvenirs de la guerre sont encore frais, mais le pays est volontariste et regarde vers l’avant. Tout paraît possible à celui qui travaille dur. Les nouveautés venues d’Occident font tranquillement leur apparition : télévision, Coca-cola (« Que bois-tu ? On dirait de la sauce soja ! »), rock’n’roll... Le film est imprégné d’une douce aura nostalgique, pleine d’optimisme et d’innocence, qui gagne le spectateur. Pour renforcer ce sentiment de « bon vieux temps », Takashi Yamazaki (réalisateur du très différent Returner) traite l’image de son film pour lui donner un aspect sépia et surtout recrée entièrement le Tokyo de 1958 au moyen d’effets 3D très réussis. La preuve ? On les oublie dès les dix premières minutes passées !

L’histoire est tirée du célèbre manga de Ryohei Saigan, où les relations entre les personnages sont essentielles. Beaucoup repose donc sur les comédiens. Les performances des acteurs sont excellentes (meilleur acteur, meilleurs seconds rôles féminin et masculin aux « Academy Awards » japonais 2006). On insistera notamment sur le jeu très sincère du jeune Kenta Suga (vu dans Godzilla : Final Wars) qui joue Junnosuke et sur celui de Maki Horikita, déjà excellente dans Crying Out Love, in the Center of the World.

Always - Sunset on Third Street est une oeuvre très attachante, empreinte d’innocence et de mélancolie, où les performances d’acteurs et les prouesses techniques servent avant tout l’ambiance feutrée qui se dégage du film. Au fur et à mesure de l’avancement des travaux de construction de la tour de Tokyo, on pénètre progressivement au cœur de la vie de la rue San-Chome. Et c’est avec regret qu’on quitte ses habitants quand arrive le générique de fin...

P.-S.

Fiche technique :
Réalisateur : Takashi Yamazaki - Année : 2005 - Interprètes : Maki Horikita, Hidetaka Yoshioka, Kazuki Koshimizu, Kenta Suga - DVD v.o.s.t.-a. - Durée : 2 h12

Article précédent | pret immobilier
Ek Ajnabee

Article suivant | credit immobilier
Peppermint Candy


Dans la même rubrique

Ponyo sur la falaise
Ponyo sur la falaise
The Chaser
The Chaser
Painted Skin
Painted Skin
Souvenir
Souvenir
Halla Bol
Halla Bol

Sur le Web : S'informer sur les conditions d'obtention de votre credit immobilier reste la première action à entreprendre avant d'aller consulter un courtier en pret immobilier afin de négocier le meilleur taux en connaissance de cause. Votre bien immobilier constitue l'investissement le plus important de votre vie. En cas de surendettement, plusieurs solutions de rachat de crédit ou de Crédit hypothécaire peuvent être envisagées. Le référencement naturel dans le secteur immobilier ainsi que du prêt immobilier a donné beaucoup d'abus. C'est de bonne guerre, le référencement payant est si prohibitif.

Articles les plus populaires

Shutter
Shutter
Dor
Dor
King Naresuan