Accueil > Review > Chori Chori Chupke Chupke

Rubriques

Review

Chori Chori Chupke Chupke

Chori Chori Chupke Chupke

Scandaleux, honteux, sont les premiers adjectifs qui me sont venus à l’esprit à la fin du visionnage de ce film.
Sous prétexte de faire un film sur la stérilité et le recours à la mère porteuse, les frères Burmawalla nous livrent en fait un long métrage nauséabond au machisme développé.

C’est l’histoire d’un jeune couple riche, Raj et Priya (Salman Khan et Rani Mukherjee), qui file le parfait amour jusqu’au jour où la femme perd son bébé dans un accident domestique et devient stérile. Alors Priya conjure son mari super fidèle de coucher avec une autre et de lui faire un enfant (ça fait très réaliste hein ?). Le mari, qui est très intelligent, fait appel à une belle prostituée, Madhubala (Preity Zinta) (sic), apparemment le mot SIDA lui est étranger, mais bon, on est à Bollywood.

On peut se poser les questions suivantes : pourquoi le couple qui a les moyens financiers n’opte pas pour l’adoption ou encore l’insémination artificielle, voire le bébé éprouvette ? La réponse est donnée par Priya : Tradition et Honneur.

Alors que des millions de femmes en Inde luttent pour accéder à une certaine forme de liberté, ce film nous montre au contraire une femme prête à sacrifier son honneur et tout ce qu’elle aime pour respecter la Sacro Sainte Tradition Familiale. Inadmissible. Surtout que la famille est composée de gens charmants (à commencer par le grand-père). Alors que dire du mari bien aimé, un homme qui, soi-disant adore sa femme, n’hésite pourtant pas à se montrer en public avec une prostituée, faisant fi de l’honneur de sa femme. Sans oublier l’insistance de la famille à ce que le couple leur donne un fils...

Allez, en oubliant tous ces « petits » détails, on pourrait essayer de trouver un quelconque intérêt, néanmoins, les nombreuses incohérences scénaristiques, la mièvrerie du film et des chansons plus que moyennes ont tôt fait de m’assoupir. Seule l’interprétation convaincante de l’ensemble des acteurs sauve le film du naufrage. Bref, un film à oublier très vite.

P.-S.

Fiche technique :
Réalisateur : Abbas et Mastan Alibhai Burmawalla - Année : 2001 - Interprètes : Salman Khan, Rani Mukherjee, Preity Zinta, Amrish Puri - Musique : Anu Malik - DVD Eros Widescreeen, son 5.1, sous-titres anglais. - Durée : 160 minutes

Article précédent | pret immobilier
PTU

Article suivant | credit immobilier
Mujhse Shaadi Karogi


Dans la même rubrique

Ponyo sur la falaise
Ponyo sur la falaise
The Chaser
The Chaser
Painted Skin
Painted Skin
Souvenir
Souvenir
Halla Bol
Halla Bol

Sur le Web : S'informer sur les conditions d'obtention de votre credit immobilier reste la première action à entreprendre avant d'aller consulter un courtier en pret immobilier afin de négocier le meilleur taux en connaissance de cause. Votre bien immobilier constitue l'investissement le plus important de votre vie. En cas de surendettement, plusieurs solutions de rachat de crédit ou de Crédit hypothécaire peuvent être envisagées. Le référencement naturel dans le secteur immobilier ainsi que du prêt immobilier a donné beaucoup d'abus. C'est de bonne guerre, le référencement payant est si prohibitif.

Articles les plus populaires

Shutter
Shutter
Dor
Dor
King Naresuan