Accueil > Review > La femme de Seisaku

Rubriques

Review

La femme de Seisaku

La femme de Seisaku

Projeté dans le cadre de la rétrospective Masumura qui a eu lieu du 22 août au 14 octobre 2007 à la Cinémathèque française (Paris), La femme de Seisaku se déroule sous l’ère Meiji, à la veille de la guerre russo-japonaise. Le Japon mène alors une politique expansionniste, et la grandeur de la patrie est censée occulter les sentiments.

Ce film sorti en 1965 est l’adaptation d’un roman éponyme de Genjiro Yoshida. Le scénario fut rédigé de concert par Masumura et Kaneto Shindo.

Il s’agit de l’histoire d’Okane (Ayako Wakao) qui, à 17 ans, est vendue à un vieillard argenté, afin d’aider sa famille qui vit dans un état de grande misère. Lorsque le vieillard décède, elle retourne avec son héritage dans son village. Traitée comme une pestiférée par les villageois, elle vit à l’écart. Un jeune homme, qui prend les traits de Seisaku, revient de son service militaire et nourrit une fascination apeurée à l’endroit d’Okane.


Alors que Seisaku est la fierté du village, Okane en est la honte. Ces deux protagonistes vont vivre une passion transcendant l’intérêt même de la sacro-sainte patrie, censée annihiler les sentiments.

Okane ne porte aucun intérêt aux qu’en-dira-t-on des villageois qui ne cessent de la dénigrer et qui se rient de son histoire avec Seisaku, envoûté par cette femme libre. Le Seisaku prisonnier de ses carcans s’opposant à la liberté d’Okane - la guerre, le sens de la hiérarchie, le courage - fera place à un Seisaku aveugle et désormais libéré par son handicap de son sens du devoir. Lorsque insulté par les villageois, pour qui il n’est plus un modèle de fierté, il comprend que son amour pour Okane est ce qu’il y a de plus précieux.

C’est une critique sociale que nous livre Masumura parallèlement à une histoire d’amour extrême. La folie amoureuse est filmée avec des jeux d’ombre et lumière dans cette fiction en noir et blanc. C’est l’amour mortifère qui est mis en scène et, surtout, la thématique du désir féminin, chère à Masumura, cinéaste de la Nouvelle Vague nippone (formé entre autres en Italie auprès d’Antonioni).



P.-S.

Fiche technique :
Réalisateur : Yazuro Masamura - Année : 1965 - Interprètes : Takahiro Tamura (Seisaku), Ayako Wakao (Okane), Yuka Kono (Oshina), Nobuo Chiba (Heisuke) - Ciné - Durée : 1 h 33

Article précédent | pret immobilier
Le maître d’armes

Article suivant | credit immobilier
Flash Point


Dans la même rubrique

Ponyo sur la falaise
Ponyo sur la falaise
The Chaser
The Chaser
Painted Skin
Painted Skin
Souvenir
Souvenir
Halla Bol
Halla Bol

Sur le Web : S'informer sur les conditions d'obtention de votre credit immobilier reste la première action à entreprendre avant d'aller consulter un courtier en pret immobilier afin de négocier le meilleur taux en connaissance de cause. Votre bien immobilier constitue l'investissement le plus important de votre vie. En cas de surendettement, plusieurs solutions de rachat de crédit ou de Crédit hypothécaire peuvent être envisagées. Le référencement naturel dans le secteur immobilier ainsi que du prêt immobilier a donné beaucoup d'abus. C'est de bonne guerre, le référencement payant est si prohibitif.

Articles les plus populaires

Shutter
Shutter
Dor
Dor
King Naresuan