Accueil > Review > La légende de Bouddha

Rubriques

Review

La légende de Bouddha

La légende de Bouddha

La religion bouddhiste rayonne à travers toute la l’Asie et plus particulièrement l’Asie de l’Est. Pourtant, le bouddhisme est né en Inde. Il est tout à fait naturel de voir les Indiens s’attaquer à l’histoire de Siddharta Gautama, le prince éveillé même si le bouddhisme ne s’est pas implanté en Inde. Ailleurs, la portée de l’enseignement du Bouddha se trouve dans chaque âme vivante.

La légende de Bouddha, en se racontant en dessin animé souhaite certainement se mettre au niveau des enfants. L’Inde n’est pas vraiment réputée pour son art du trait qui bouge même si elle s’est illustrée quelque peu dans la 3D. Il est donc intéressant de se plonger dans cette oeuvre et voir si les 400 artistes indiens et singapouriens ont assuré. 200.000 dessins et 1.000 décors entièrement peints à la main ont été nécessaires et on se plaît à se comparer aux premiers dessins des studios Disney.

Même si La légende de Bouddha a été en course aux oscars 2005, dès les premières images, on se pose quand même quelques questions. L’animation ne semble pas fluide, nous n’avons probablement pas 24 images/s, le minimum syndical pour avoir une image fluide. Passé cet élément désagréable (on en a vu d’autres avec les dessins animés japonais de télévision où règne le classique 12 images seconde), les images colorées et bien dessinées conquièrent rapidement le spectateur. Cependant, c’est surtout l’histoire du Bouddha qui séduit. Ce destin extraordinaire d’un prince indien qui abandonne son trône captive à plus d’un titre.

Résumer la longue histoire du Bouddha afin de la réduire à un format accessible au plus jeune a nécessité une simplification dans la narration. Le même traitement a été appliqué à la philosophie inhérente à l’aventure bouddhique. L’adaptation des poèmes d’Edwin Arnold a probablement contribué à ce petit exploit.

Sans égaler les meilleurs dessins animés (ceux de Disney ou ceux des japonais), La légende de Bouddha se pose comme une alternative sérieuse aux deux géants de l’animation. Il a le mérite de mettre à la portée des plus petits une histoire édifiante sur une religion des plus pacifiques. Nous saluons l’effort, et ne pouvons bouder notre plaisir malgré les quelques imperfections graphiques. L’atout majeur de la légende de Bouddha pourrait se trouver dans les chansons de l’oeuvre. On se laisse à imaginer des scènes chantées à la façon Bollywood, malheureusement, dans les faits les passages chantés sont en anglais. On est loin d’un Bollywood...

JPEG - 18.2 ko
Siddharta aussi sage qu’adroit !

- Consultez l’article La Légende de Bouddha chez Crapoussin.com, le site de littérature jeunesse.

P.-S.

Réal : Shamboo Falke -Scénario : Sujatha Rangarajan adapté des poèmes d’Edwin Arnold - Année : 2004 - Durée : 1h30

Article précédent | pret immobilier
Flash Point

Article suivant | credit immobilier
City of Violence


Dans la même rubrique

Ponyo sur la falaise
Ponyo sur la falaise
The Chaser
The Chaser
Painted Skin
Painted Skin
Souvenir
Souvenir
Halla Bol
Halla Bol

Sur le Web : S'informer sur les conditions d'obtention de votre credit immobilier reste la première action à entreprendre avant d'aller consulter un courtier en pret immobilier afin de négocier le meilleur taux en connaissance de cause. Votre bien immobilier constitue l'investissement le plus important de votre vie. En cas de surendettement, plusieurs solutions de rachat de crédit ou de Crédit hypothécaire peuvent être envisagées. Le référencement naturel dans le secteur immobilier ainsi que du prêt immobilier a donné beaucoup d'abus. C'est de bonne guerre, le référencement payant est si prohibitif.

Articles les plus populaires

Shutter
Shutter
Dor
Dor
King Naresuan