Accueil > Review > Le maître d’armes

Rubriques

Review

Le maître d’armes

Le maître d’armes

Jet Li a interprété le célèbre Chen Zhen après Bruce Lee. Aujourd’hui, il joue le maître du disciple qui a tant fait pour réveiller la Chine. Pour fabriquer un héros exceptionnel, il faut un maître exceptionnel et Huo Yuanjia (l’unificateur) l’est certainement pour la Chine. Cette version du maître Huo Yuanjia joué par Jet Li semble vouloir noircir le tableau du maître idyllique que tout chinois fantasme dans sa tête. Le « Huo Yuanjia » de 2006 est d’abord un arrogant personnage ne cherchant que la place de premier dans les arts martiaux au mépris de la philosophie de l’art. Cette façon de montrer le côté négatif de la jeunesse du maître déplaît à la famille de La Légende. Le film a d’ailleurs été assigné en justice. Il n’en demeure qu’il n’a pas été interdit et qu’il parvient même dans nos contrées occidentales.
La genèse de Huo Yuanjia avec Jet Li s’annonce captivante. Notre artiste martial préféré s’est épaissi avec le temps. L’âge commence à faire son effet. Le voir jouer un jeune homme est des plus incongru, néanmoins, cela fait plaisir de voir Jet Li explorer d’autres registres que l’éternel adolescent sage doué en art martial. Reprendre le rôle du maître en ayant joué le disciple auparavant, c’est bien là, la magie du cinéma !
Qu’est-il du côté martial du film ? Il est assuré par Yuen Woo Ping, chorégraphe qu’on ne présente plus et vieux compère de Jet Li sur Il était une fois en Chine. Pour assurer un maximum de spectacle, on fait appel aux meilleurs combattants (médaillé d’or, champion du monde de kickboxing, champion de lutte...) du monde "réel" pour tenir la dragée haute à Jet Li. La même technique que Van Damme dans le temps mais n’oublions pas que Bruce Lee fut le premier dans toutes ces manoeuvres ! Et si Jet Li dit qu’il s’y était totalement impliqué, on peut le prendre sans réserve. Armes naturelles et Armes blanches s’y déploient avec abondance. Malgré la qualité de l’ensemble, on a l’impression d’un arrière-goût du « déjà-vue ». Comme si, on est trop vieux pour tout ça, à l’image de Jet Li. L’emphase ne fonctionne plus.

L’ensemble en définitive se suit admirablement bien et on s’ennuie pas, même si aucun frisson ne vient plus chatouiller notre plaisir. Un bon Jet Li malgré tout même si on aimerait qu’ils accordent un peu plus de soin dans les costumes afin de maximiser la beauté des affrontements. Cet élément donne une impression d’inachevé à l’ensemble, un peu à l’image de l’histoire « rafistolée » pour qu’elle sonne « moderne ». Est-il nécessaire d’assombrir l’image du maître ? On ne boudera pas plus le film de Rony Yu (réalisateur du célèbre Wu Xia Pian La Mariée aux Cheveux Blancs) et que nous conseillons tout de même de voir.

P.-S.

Réal. : Ronny Yu. Interprètes : Jet Li, Sing Ngai, Michele Yeoh (créditée, mais absente sur le film), Shido Nakamura... Durée : 1h44min

Article précédent | pret immobilier
Tiger Blade

Article suivant | credit immobilier
La femme de Seisaku


Dans la même rubrique

Ponyo sur la falaise
Ponyo sur la falaise
The Chaser
The Chaser
Painted Skin
Painted Skin
Souvenir
Souvenir
Halla Bol
Halla Bol

Sur le Web : S'informer sur les conditions d'obtention de votre credit immobilier reste la première action à entreprendre avant d'aller consulter un courtier en pret immobilier afin de négocier le meilleur taux en connaissance de cause. Votre bien immobilier constitue l'investissement le plus important de votre vie. En cas de surendettement, plusieurs solutions de rachat de crédit ou de Crédit hypothécaire peuvent être envisagées. Le référencement naturel dans le secteur immobilier ainsi que du prêt immobilier a donné beaucoup d'abus. C'est de bonne guerre, le référencement payant est si prohibitif.

Articles les plus populaires

Shutter
Shutter
Dor
Dor
King Naresuan