Accueil > Review > Ponyo sur la falaise

Rubriques

Review

Ponyo sur la falaise

Ponyo sur la falaise

Maître Miyazaki disait qu’il voulait arrêter le dessin animé après Princesse Mononoké (épuisé d’avoir tant dessiné), mais il n’en est rien, il nous a pondu d’autres oeuvres puissantes que vous connaissez tous et notamment Le Voyage de Chihiro. Je dois avouer que depuis un moment, malgré l’immense talent du maître, je n’ai pas été convaincu à entièrement. Oui, son talent était là dans chacun de ses films, c’était bien, c’était beau. À chaque fois que je ressortais de la salle, je grandissais à nouveau trop rapidement. Puis, Ponyo, sans crier gare arrive et oui, d’avance, en regardant la bande-annonce, je sais déjà que c’est un chef d’oeuvre rivalisant même avec son mythique Mon voisin Totoro. Aucun argument ne sera suffisamment fort, étayé ou intéressant pour vous demander d’aller voir ce long métrage d’animation du maître. Comment vous dire que chaque trait brouillon de Me Miyazaki est un trait parfait. Il a abandonné la perfection de l’ordinateur, qui hante ses récents films pour revenir à quelque chose de plus brut, de plus animal, de plus naturel ? Chaque scène du film reste une pure merveille, pas d’invention, car le maître n’invente rien. Les scènes racontées par lui restent des merveilles d’observations. En effet, Miyazaki n’a jamais grandi. Il nous apporte avec une clairvoyance étonnant toute son enfance. Et cette enfance fait écho en nous dans les moindres tréfonds. Il n’y a pas besoin d’inventer - en tout cas, je crois qu’il n’invente rien - le merveilleux est en lui. Il suffit qu’il nous rapporte les choses passées, enfouies, et nous les raconte à sa manière unique, et tout sourde à travers notre être, comme c’est exquis ! Son présent nous conquit ! J’en ai la chaire de poule rien qu’en imaginant à nouveau le film que j’ai vu la veuille, c’est dire ! Je ne souhaite pas développer davantage, et me demande encore pourquoi vous êtes rivés devant votre petit écran au lieu d’aller affronter le grand large avec Ponyo. Ponyo. Ponyo...

« Ponyo Ponyo Ponyo mignon petit poisson
Du plus profond de l’immense mer
Ponyo Ponyo Ponyo petite fille
Toute petite fille toute ronde
 »

P.-S.

Réal, histoire, scénario : Hayao Miyazaki - Musique :
Joe Hisaishi - Durée : 1.h41 - Production : Le Studio Ghibli

Article précédent | pret immobilier
The Chaser



Dans la même rubrique

Ponyo sur la falaise
Ponyo sur la falaise
The Chaser
The Chaser
Painted Skin
Painted Skin
Souvenir
Souvenir
Halla Bol
Halla Bol

Sur le Web : S'informer sur les conditions d'obtention de votre credit immobilier reste la première action à entreprendre avant d'aller consulter un courtier en pret immobilier afin de négocier le meilleur taux en connaissance de cause. Votre bien immobilier constitue l'investissement le plus important de votre vie. En cas de surendettement, plusieurs solutions de rachat de crédit ou de Crédit hypothécaire peuvent être envisagées. Le référencement naturel dans le secteur immobilier ainsi que du prêt immobilier a donné beaucoup d'abus. C'est de bonne guerre, le référencement payant est si prohibitif.

Articles les plus populaires

Shutter
Shutter
Dor
Dor
King Naresuan