Accueil > Review > Souffle

Rubriques

Review

Souffle

Souffle

Une femme trompée tombe amoureuse d’un condamné à mort. Tel est le thème de Souffle de Kim Ki-Duk, réalisateur qui a sa petite réputation en France (L’Ile, L’Arc).

Le film présente une série d’éléments qui paraissent archi-classiques dans un film d’auteur d’Extrême-Orient : une protagoniste impénétrable, un personnage muet à la suite d’une blessure qu’il s’est infligée au cou (Locataires présentait déjà des personnages atteints de mutisme), quelques scènes énigmatiques de sexe et de violence, parfois mêlés... Les rapports homoérotiques du prisonnier et de ses trois compagnons de cellule sont intéressants, avec le caractère charnel des massages de pieds à vertus thérapeutiques que se prodiguent les détenus, mais le thème des derniers jours d’un condamné n’est globalement pas assez exploité, on n’arrive pas à s’intéresser vraiment à ce personnage, dont on sait pourtant qu’il a assassiné sa femme et ses deux enfants.

L’auteur de Printemps, Eté, Automne, Hiver... et Printemps nous réserve aussi plusieurs moments insolites, comme les scènes naïves où l’héroïne amoureuse rencontre le détenu dans une pièce, surveillée par un gardien, et lui présente un petit numéro lié à une saison, à commencer bien sûr par le printemps, avec chanson, tapisserie florale et accessoires à l’appui. Notons que le film se termine, en suivant cette logique, par une reprise a cappella de la version coréenne de « Tombe la neige » de Salvatore Adamo, ce qui nous confirme au moins que le Sicilien est apprécié en Asie.

Une fois de plus, le cinéaste nous propose avec Souffle un petit film d’auteur très sec, qui distrait par sa gravité excentrique. Il s’est visiblement fait plaisir à distiller le mystère quant aux motivations de l’héroïne, mais ce type de cinéma obscur, qui met plus l’accent sur le rythme et les digressions conceptuelles apparemment gratuites que sur son sujet (la rencontre improbable de deux personnages désoeuvrés, une femme au foyer et un condamné à mort) reste au final assez vain.

P.-S.

FICHE TECHNIQUE :
Réal. : Kim Ki-Duk - Année : 2007 - Interprètes : Chang Chen, Jung-Woo Ha, Kim Ki-Duk - Sortie en salles : 21 novembre 2007 - Durée : 84 min

Article précédent | pret immobilier
Secret Sunshine

Article suivant | credit immobilier
Never to Lose


Dans la même rubrique

Ponyo sur la falaise
Ponyo sur la falaise
The Chaser
The Chaser
Painted Skin
Painted Skin
Souvenir
Souvenir
Halla Bol
Halla Bol

Sur le Web : S'informer sur les conditions d'obtention de votre credit immobilier reste la première action à entreprendre avant d'aller consulter un courtier en pret immobilier afin de négocier le meilleur taux en connaissance de cause. Votre bien immobilier constitue l'investissement le plus important de votre vie. En cas de surendettement, plusieurs solutions de rachat de crédit ou de Crédit hypothécaire peuvent être envisagées. Le référencement naturel dans le secteur immobilier ainsi que du prêt immobilier a donné beaucoup d'abus. C'est de bonne guerre, le référencement payant est si prohibitif.

Articles les plus populaires

Shutter
Shutter
Dor
Dor
King Naresuan