Accueil > Review > Wu Ji, la légende des cavaliers du vent

Rubriques

Review

Wu Ji, la légende des cavaliers du vent

Wu Ji, la légende des cavaliers du vent

Wu Ji, la légende des cavaliers du vent s’est doté d’un budget coquet de 30 millions de dollars. Avec son casting de stars internationales asiatiques - le Japonais Hiroyuki Sanada (San Ku Kai), la Hongkongaise Cecilia Cheung (Fai Lan) et le Coréen Jang Dong-kun (2009 : Lost Memories) -, ce long métrage promettait beaucoup. Néanmoins, les premiers échos négatifs ne me poussaient pas à franchir la porte des salles obscures de peur de me retrouver devant une bouse informe. Malgré tout, prenant mon courage à deux mains, je me suis attaqué aux cavaliers du vent. Un joli titre français, mais qui n’a rien à voir avec l’histoire, sinon de très loin.

D’emblée, le film donne le ton en nous disant que dieux et humains vivent côte à côte en des temps reculés, histoire de nous plonger dans un merveilleux oriental. L’effet semble réussi dans l’idée, car cela respecte les codes du genre wu xia que l’on connaît dans les romans et les séries télévisées. Cependant, les effets spéciaux non maîtrisés et utilisés à outrance nuisent à la capacité évocatrice des scènes. On aspire en 2006 à trouver mieux. Néanmoins, si on se laisse prendre au jeu, l’interprétation réussie des acteurs nous emporte. Le tout est bien enrobé, et on passe un agréable moment. Évidemment, si vous n’êtes pas habitué au genre wu xia « cucul praline télévisuel aux histoires d’amour tragiques », vous serez secoué de spasmes de rire devant certaines situations alambiquées et très cornéliennes. Il manque certainement une rigueur dans la mise en scène, car après tout, ne peut pas faire du cucul praline qui veut. En effet, on peut être excellent cinéaste d’auteur et se planter quand il s’agit de montrer des situations convenues de « romance ».

Sans atteindre la richesse visuelle et technique de Hero ou du Secret des Poignards volants, Wu Ji propose son feuilleton wu xia. On aime ou pas.

JPEG - 10.6 ko
Cécilia Cheung, magnifique dans Wu Ji

P.-S.

Réal. : Chen Kaige - Année : 2004 - Interprètes : Hiroyuki Sanada, Cecilia Cheung, Jang Dong-kun et Nicolas Tse - Durée : 103 min - Sortie : 15 mars 2006

Article précédent | pret immobilier
Returner

Article suivant | credit immobilier
A Bittersweet Life


Dans la même rubrique

Ponyo sur la falaise
Ponyo sur la falaise
The Chaser
The Chaser
Painted Skin
Painted Skin
Souvenir
Souvenir
Halla Bol
Halla Bol

Sur le Web : S'informer sur les conditions d'obtention de votre credit immobilier reste la première action à entreprendre avant d'aller consulter un courtier en pret immobilier afin de négocier le meilleur taux en connaissance de cause. Votre bien immobilier constitue l'investissement le plus important de votre vie. En cas de surendettement, plusieurs solutions de rachat de crédit ou de Crédit hypothécaire peuvent être envisagées. Le référencement naturel dans le secteur immobilier ainsi que du prêt immobilier a donné beaucoup d'abus. C'est de bonne guerre, le référencement payant est si prohibitif.

Articles les plus populaires

Shutter
Shutter
Dor
Dor
King Naresuan