Accueil > Test > Coffret Bollywood (K3G et Mother India) > Test technique du DVD Mother India et du DVD Bonus

Rubriques

Coffret Bollywood (K3G et Mother India)

Test technique du DVD Mother India et du DVD Bonus

Test technique du DVD Mother India et du DVD Bonus

Test DVD Mother India :

La première chose qui vient à l’esprit en regardant ce double DVD, c’est que l’éditeur semble avoir voulu respecter le plus possible l’œuvre originale, ou du moins l’imagerie de l’époque. Nous avons droit à de nombreuses reproductions de peintures exécutées à l’occasion de la sortie du film dans les années cinquante.
Ainsi, le boîtier cartonné reprend l’affiche du film réalisée par les fameux peintres d’affiches (et qui pour une fois n’est pas surchargée d’indications publicitaires), les DVD eux-mêmes sont agrémentés de reproductions. Enfin, un livret de 16 pages est agrafé au milieu du boîtier et contient lui aussi des reproductions accompagnées de petits commentaires en anglais (et dire qu’il s’agit d’une édition française destinée à faire découvrir Bollywood aux spectateurs français !!!) sur le film. On y trouve aussi le générique technique et le casting avec des petites photos des actrices et acteurs en N&B (ce qui est une bonne idée).

JPEG - 15.9 ko
Côté film, c’est le strict minimum

DVD Film :

Là encore on reste dans l’ambiance des années cinquante.
Tout d’abord avec l’habillage du DVD pour lequel un visuel très sobre a judicieusement été retenu, tant pour l’accueil que pour les menus.
Concernant le film lui-même, nous restons dans les standards années cinquante puisque le long métrage nous est présenté dans le format d’ image originel (c’est à dire avec un transfert 4/3 au format 1.33). Mais il est à noter qu’un travail de restauration à été mené sur la pellicule à l’occasion de la ressortie en salle de Mother India, et c’est cette version qui nous est livrée sur le DVD, offrant au spectateur une image plus lumineuse et un contraste des couleurs bien meilleur (ah, le joli teint rouge de Birju... ;o).

JPEG - 19 ko
Une misère de bonus

De même pour la partie sonore nous retrouvons un son en Dolby Mono d’époque.
Mais là, contrairement aux éditions précédentes de films tels que Devdas, Lagaan, ou même Mission Kashmir (qui n’a pourtant pas bénéficié d’une sortie en salle !!!), il faudra se contenter d’une piste en Hindi et oublier la version française (et même si les puristes préfèrent la VO, de nombreux novices ont fait leurs premières armes dans le cinéma indien grâce à la VF de Lagaan ou Devdas...).
Pour les sous-titres (incrustés sur l’image), là encore il faut se contenter du strict minimum, c’est à dire uniquement des sous-titres français.

JPEG - 23.4 ko
Le menu chansons... sans vignette

Enfin, il est à noter que ce DVD n’offre pas de menu reprenant les chansons du film, ce qui est d’autant plus regrettable que le chapitrage du film est catastrophique puisque le film est découpé en 20 chapitres (ce qui est peu pour un film de quasiment trois heures) et ne tient pas du tout compte des chansons... ainsi pour en regarder une il faudra deviner au milieu de quel chapitre elle se cache, puis passer en accéléré trois à huit minutes de film pour enfin y parvenir... à moins de devoir changer de DVD...

Pour la critique du film, lire ici l’article de Suraj.

Note images & son : 7/10
Note interactivité/options : 3.5/10
Note du DVD Film : 6/10 (Note dondéré d’un coefficient 2 pour l’image et le son, et d’un Coefficient 1 pour l’intéréctivité/option

JPEG - 10.5 ko
Trianon... où comment les lecteurs de Fanta on participé dans l’ombre à la réussite du Bollywood Day

DVD Bonus :

La même sobriété est présente dans l’habillage de ce DVD, où cinq bonus attendent le spectateur.

On commence tout d’abord avec Bollywood, La cinéville, un documentaire de 53 minutes 40 secondes dédié à la mémoire de Yash JOHAR décédé au début de cet été.
Ce reportage s’ouvre sur quelques images du Bollywood Day du 31 mai 2004 au Trianon (lire ici mon compte rendu de l’événement), puis direction l’Inde, où l’on évoque rapidement le film Mother India pour le replacer dans le contexte historique, économique et social de l’époque.

JPEG - 8.3 ko
On en revient encore à la promotion !!!

On oublie vite ce film pour survoler, dans le désordre, divers aspects du cinéma indien avec notamment son histoire, un aperçu de la masse des spectateurs en Inde, l’arrivée des salles multiplexes, le développement de Bollywood dans le monde...le tout par le biais d’une voix off, mais avec très peu d’images...
Quelques rares passages plus originaux nous mènent chez des peintres d’affiches ou sur un plateau de tournage, ou nous offrent une version acoustique de la chanson Bole Chudiyan.

JPEG - 14 ko
Sholay est la bible...

Enfin, le spectateur sera gratifié de très très nombreux extraits de films de La famille Indienne (mais aussi dans une moindre mesure de Sholay et de Kal Ho Naa Ho), ainsi que de minis interviews de Karan JOHAR et de bon nombre d’intervenants sur ces films (actrices, acteurs, compositeurs, parolier, chorégraphe...)... sans oublier, du début à la fin du reportage, un nappage musical issu de du film La famille Indienne (attention à l’overdose de Bole Chudiyan !!!)... tant et si bien qu’à l’issue de ces cinquante minutes, je n’avais qu’une envie... regarder Kabhi Khushie Kabhie Gham (La famille Indienne) !!!

JPEG - 13.1 ko
... mais mon film a eu le plus de succès à l’étranger !!!

En résumé, ce documentaire ressemble plutôt à une promotion des films du Coffret Bollywood et des sorties de films à venir dans le cadre du Bollywood Day II. Il intéressera les néophytes en matière de Bollywood (ce qui est le but) en leur proposant une initiation légère et variée, mais il risque hélas de leur laisser croire que Bollywood se résume aux productions JOHAR, ce qui serait dommage.

JPEG - 16.4 ko
Restauration visible

Les deux bonus suivants sont constitués de la Bande annonce originale créée pour la promotion internationale de Mother India (2 min 20 sec), digne de celles dont peuvent se souvenir les spectateurs assidus de l’émission La dernière séance... , ainsi que de la Bande annonce plus sobre remontée pour la ressortie du film cette année (1 min 15 sec).

Un bonus intitulé Restauration du film, avant / après, nous montre (2 min 25 sec) grâce à un écran coupé en deux, une succession de minis extraits du film Mother India.
Si dans certains cas, la différence est flagrante (image plus lumineuse, contraste plus riche et disparition de quelques taches), on se demande souvent quelle partie de l’écran est l’ancienne version et quelle est la nouvelle... car dans ce bonus, n’espérez pas trouver un commentaire sur la restauration, les techniques utilisées, les problèmes de conservation des bobines de films, les dégâts du temps... non, rien de tout cela, simplement deux minutes d’un écran splitté...

JPEG - 18.6 ko
Restauration à peine visible

Enfin le dernier bonus : Les chansons.
Comme évoqué dans la partie consacrée au DVD du film, il vous faudra changer de DVD pour accéder directement aux clips du film. Un menu liste alors les titres des chansons du film et une fonction permet d’écouter un extrait de 20 secondes de chaque chanson afin de sélectionner la chanson voulue. Une fonction intéressante mais trompeuse car aucune vignettes des clips n’étant disponible... à ma première utilisation, j’ai vraiment cru que seuls les extraits sonores étaient disponibles !!! Une petite vignette du clip aurait également été bienvenue, comme c’est le cas dans tous les DVD de films Bollywood. En sélectionnant une seconde fois la chanson désirée, le clip ainsi que tous les clips suivants vont s’enchaîner sur l’écran (sans retour au menu)... ou comment résumer Mother India en 11 chansons et 35 min 45 sec.

JPEG - 15.5 ko
Remerciements à Ice ainsi qu’à Vidhan qui fait partie aussi de Fantastikasia.net

Note du DVD Bonus : 3/10

JPEG - 12.1 ko

En conclusion, voici un double DVD assez pauvre en options (sous titres, bande son, pas d’accès direct aux clips) et en bonus (un énième documentaire d’initiation à Bollywood qui ne s’intéresse finalement que très peu à Mother India, 6 minutes de bonus médiocres en relation avec Mother India, et les clips du film auquel on devrait normalement avoir accès directement sur le DVD du film !).
On se demande donc l’utilité d’un double DVD Mother India (d’autant que le peu de bonus aurait pu tenir sur le seul DVD du film). Loin du packaging tape-à-l’œil du coffret, il a su respecter l’imagerie originale des années cinquante, mais hélas son contenu (plus proche du niveau bas de gamme des gadgets du coffret) est lui aussi celui d’une autre époque...

Note : La note générale de 5/10 du double DVD est doublement pondérée : d’un coefficient 1 pour le DVD Bonus et de 2 pour le DVD film (et de plus pour le DVD Film, la note est elle aussi pondérée d’un coefficient 1 pour l’interactivité/options et de 2 pour l’images & son) !!!

P.-S.

Fiche technique du DVD :
Zone 2
DVD Film : DVD9
Langue : hindi, sous-titres français
Format : 1.33 - 4/3
Durée du DVD Film : 167 min
Son : Dolby Mono

DVD Bonus : DVD5
Bollywood, La cinéville (53 min 40 sec), bande annonce de l’époque (2 min 20 sec), bande annonce ressortie 2004 (1 min 15 sec), restauration du film, avant / après (2 min 25 sec), les chansons (11 chansons, 35 min 45 sec)

Prix : 30 euros en édition seule, 50 euros en édition Coffret Bollywood avec La Famille Indienne

Article précédent | pret immobilier
Test technique DVD La famille Indienne et DVD supplément (K3G)



Dans la même rubrique

Test technique du DVD Mother India et du DVD Bonus
Test technique du DVD Mother India et du DVD Bonus
Test technique DVD La famille Indienne et DVD supplément (K3G)
Test technique DVD La famille Indienne et DVD supplément (K3G)
Le Packaging du Coffret Bollywood
Le Packaging du Coffret Bollywood

Sur le Web : S'informer sur les conditions d'obtention de votre credit immobilier reste la première action à entreprendre avant d'aller consulter un courtier en pret immobilier afin de négocier le meilleur taux en connaissance de cause. Votre bien immobilier constitue l'investissement le plus important de votre vie. En cas de surendettement, plusieurs solutions de rachat de crédit ou de Crédit hypothécaire peuvent être envisagées. Le référencement naturel dans le secteur immobilier ainsi que du prêt immobilier a donné beaucoup d'abus. C'est de bonne guerre, le référencement payant est si prohibitif.

Articles les plus populaires

Shutter
Shutter
Dor
Dor
King Naresuan