Culture

Quelle est l’histoire des samouraïs ?

L’Histoire du continent asiatique est marquée par plusieurs acteurs. L’un des plus grands acteurs de la guerre est le samouraï. Symbole de force et de combativité, ce valeureux soldat a servi l’empire japonais pendant des décennies. Mais qui est-il et comment a-t-il impacté l’histoire du Japon ? Voici tout ce que vous devez savoir sur les samouraïs.

D’où viennent les Samouraïs ?

Les Samouraïs font partie de la classe guerrière qui a dirigé le Japon durant plus d’un demi-siècle (700 ans pour être exact). Vers la fin de l’époque de Nara (de l’an 710 à l’an 794), l’empereur japonais eut la volonté d’étendre son territoire. Une nouvelle classe guerrière a donc vu le jour.

Comme la Chine, le Japon disposait d’une armée constituée de soldats circonscrits. L’âge de ces derniers variait entre vingt et trente ans. Ces hommes étaient repartis en gunki (ensemble de mille officiers et soldats) par province. Malgré tout ce renforcement d’effectif, le Japon fit face à une défaite.

L’Empereur décide alors de former dans les années 792 une nouvelle classe guerrière, le Kondeisei. Cette classe de guerriers était essentiellement composée de jeunes cavaliers archers qui étaient au nombre de 3 964 guerriers. Mais vers le Xe siècle, ce corps militaire commença par tomber en désuétude.

Le début du Xe siècle marque l’apparition des samouraïs. Ces nouveaux guerriers provenaient des gardes de l’empereur. Ils étaient surtout reconnus pour leurs combativités et leurs bravoures. Ils se distinguaient également des autres guerriers grâce à leurs armes de combats. Il s’agit du Katana japonais qui était une arme réservée exclusivement aux Samouraïs.

À l’époque, il existait deux catégories de samouraïs. La première était les Rōnins. Ces derniers n’appartenaient à aucun clan et à aucun seigneur féodal. La seconde était celle des Hatamotos qui étaient soumis à un shogun (général). L’histoire raconte qu’ils devinrent de riches propriétaires terriens engagés dans la lutte contre les Emishi, les bandits et les propriétaires rivaux.

L’armement d’un samouraï

Le samouraï a à sa disposition environ 40 armes dont son Katana qu’il était le seul à pouvoir porter. Il s’agissait d’un grand sabre que l’on désignait généralement comme l’âme du samouraï. Il étudiait aussi les arts martiaux japonais. Pour combattre, les samouraïs disposaient de beaucoup d’autres armes, à savoir : 

  • le Wakizashi ;
  • le Nodachi ;
  • le Tanto, etc.

Le Wakizashi était la lame d’honneur du samouraï. Il ne s’en détachait jamais. Il dormait avec la lame à portée de main et l’emmenait même dans les endroits où le port d’arme est interdit. Le Wakizashi et le Katana réunis forment un daisho.

Le Nodachi est un sabre dont l’aspect est identique au Katana même s’il est plus long. Il était réservé aux samouraïs les plus forts. Le Tanto est comme un petit poignard. Il est souvent porté à la place du Wakizashi dans un daisho. Il était utilisé pour les assassinats et les combats corps à corps.

Le Samouraï était donc à l’évidence l’un des guerriers les plus emblématiques du Japon. Remarque, dans l’usage, le terme « samouraï » est étroitement lié à celui de « katana », son épée typique dont il ne se séparait jamais.

Show More

Camille

Fan de la culture asiatique, j'ai passé 4 ans de ma vie en Asie, dont 2 ans en Chine. A travers ses articles, je relate mes expériences et souhaite partager la culture asiatique aux lecteurs !

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Close