Accueil > Articles > Dil Chahta Hai

Rubriques

Articles

Dil Chahta Hai

Dil Chahta Hai

C’est l’histoire de trois mecs, Akash (Aamir Khan), Sameer (Saif Ali Khan) et Sid (Akshaye Khanna), de leur amitié et de leurs relations amoureuses. Akash est un coureur de jupons, il ne croit pas en l’amour. Sameer est un sentimental, il tombe amoureux de toutes les filles qu’il rencontre. Il espère se marier avec la fille qui sera amoureuse de lui. Sid, un peintre, est le plus mûr et le plus sensible des trois. Il est aussi le confident des deux autres.

Bravo à Farhan Akhtar qui, pour son premier film, réalise un coup de maître. En effet, non seulement son film a été bien accueilli par le public indien (surtout les jeunes), mais il a été aussi élu meilleur film de l’année 2001 par les journalistes.

ET C EST AMPLEMENT MÉRITÉ ! ! ! ! ! ! ! !

Farhan Akhtar a osé faire différent en cassant plusieurs normes de production bollywoodiennes afin d’offrir un regard complètement nouveau et frais. Bon, à première vue, on pourrait penser que le film est fortement influencé par le style hollywoodien. Euh... c’est vrai. Mais il conserve toujours la même passion et le même romantisme qui font le succès des films bollywoodiens et, de ce fait, le rend meilleur que les films hollywoodiens.

En quoi ce film est-il différent ?

Il est tout simplement RÉALISTE ! ! ! Ce qui arrive aux acteurs peut aussi nous arriver. On s’identifie complètement aux personnages. On souffre avec eux, on pleure avec eux, on chante avec eux. Farhan Akhtar décrit parfaitement, avec beaucoup de maîtrise, cette jeunesse indienne mi-occidentalisée, mi-traditionnelle. Il a pris soin de chaque détail, de chaque minute de son film pour rendre toute les situations plausibles. On ne sait jamais où la prochaine scène peut nous mener (contrairement aux autres films bollywoodiens).

La première partie du film nous raconte les péripéties de nos trois compères, souvent drôles (scènes de la discothèque, Goa), parfois touchantes (rencontre Sid-Tasha [Dimple Kapadia], rencontre Sameer-Pooja [Sonali Kulkarni]). La seconde partie, qui se déroule essentiellement à Sydney, est plus chargée en séquences émotives, bien que l’affaire Akash-Shalini (Preity Zinta) traîne quelque peu en longueur, prolongeant inutilement le film.

Techniquement, le film n’a rien à envier aux autres grosses productions bollywoodiennes. Les localités de Goa et de Sydney sont superbement mises en images par Ravi K. Chandran. C’est beau quoi ! ! ! !

Mais le film ne serait rien sans la grosse performance d’ensemble des acteurs. Aamir Khan est bon dans les scènes comiques et est excellent dans les scènes émotives (particulièrement la séquence où il parle au téléphone à son père). Saif Ali Khan est la bonne surprise du film. Il surprend dans le personnage de Sameer, et on peut le dire, c’est le meilleur rôle qu’il ait jamais eu. Bravo aussi aux filles, en particulier Dimple Kapadia, dans son rôle de femme alcoolique. Le grand vainqueur est toutefois Akshaye Khanna qui joue le rôle de Sid à la perfection. Ses manières, son comportement, nous paraissent authentiques, et on s’identifie facilement à lui.

L’autre bonne surprise du film, c’est la musique. Les compositions du trio Shankar-Ehsaan-Loy sont super entraînantes (en tout cas pour les jeunes). Si vous cherchez de la musique traditionnelle indienne (genre Lagaan, Devdas), passez votre chemin. Ici, on a droit à de la « pop song » indienne, curieux mélange étonnant de musique indienne et occidentale. Il y a six chansons, présentées sous forme de clips, qui coulent parfaitement avec l’humeur du film. À noter la chanson « Koi kahe kehta rahe », une parodie hilarante de vieilles chansons hindi sur fond de musique irlandaise ! ! ! Personnellement, j’ai une petite préférence pour « woh ladki hai kahan », une chanson dance-techno sur une chorégraphie digne des « boys bands ». De plus, les paroles des chansons, fournies par le père du réalisateur, Javed Akhtar (Lagaan), complètent parfaitement l’histoire.

En résumé, ce film est une vraie bouffée d’air frais. Original et attachant. Il devient tout à fait évident que Farhan Akhtar appartient à cette race de jeunes réalisateurs surdoués. Ce qui lui manque en expérience, il le compense par une vision ambitieuse et un talent cru.

Un film à voir absolument.

P.-S.

Fiche technique :
Réalisateur, scénariste : Farhan Akhtar
Pays : Inde
Année : 2001
Interprètes : Aamir Khan, Akshaye Khanna, Saif Ali Khan, Preity Zinta, Sonali Kulkarni, Dimple Kapadia
Directeur de la photographie : Ravi K. Chandran
Directrice artistique : Suzanne Caplan Merwanji
Compositeurs : Shankar, Ehsaan, Loy
Parolier : Javed Akhtar
Chorégraphe : Farah Khan
Producteur : Ritesh Sidhwani
Durée : 185 min
Support : deux DVD Soven & Spark, en hindi, sous-titres anglais et français, Dolby 5.1

Article précédent | pret immobilier
Samsara

Article suivant | credit immobilier
Kuch Kuch Hota Hai


Dans la même rubrique

My Name Is Khan
My Name Is Khan
Ong Bak 2
Ong Bak 2
IP MAN
IP MAN
Chocolate
Chocolate
La Momie - La Tombe De L'Empereur Dragon
La Momie - La Tombe De L’Empereur Dragon

Sur le Web : S'informer sur les conditions d'obtention de votre credit immobilier reste la première action à entreprendre avant d'aller consulter un courtier en pret immobilier afin de négocier le meilleur taux en connaissance de cause. Votre bien immobilier constitue l'investissement le plus important de votre vie. En cas de surendettement, plusieurs solutions de rachat de crédit ou de Crédit hypothécaire peuvent être envisagées. Le référencement naturel dans le secteur immobilier ainsi que du prêt immobilier a donné beaucoup d'abus. C'est de bonne guerre, le référencement payant est si prohibitif.

Articles les plus populaires

Shutter
Shutter
Dor
Dor
King Naresuan