Rubriques

BIFFF 2006

La fin d’un rêve...

La fin d’un rêve...

Dernier jour de notre première visite au 24eme festival international du film fantastique, thriller et de science-fiction de Bruxelles (BIFF). Nous commençons à ressentir très sérieusement la fatigue, et la journée risque d’être longue. Après avoir fait une grande nuit de trois heures ;), nous remballons nos affaires pour libérer la chambre de notre auberge de jeunesse. On recharge la voiture avec un début de nostalgie, puis nous nous ruons vers l’hôtel de presse afin de visionner des vidéos. Pendant que, sur mes conseils, Mercano découvre le fameux Meatball Machine, je regarde, sur ses conseils, le dernier film de Michael J. « Deathwatch » Basset, Wilderness. Un « survival » qui prouve une fois de plus le talent de ce jeune réalisateur. De son côté, Mercano se régale avec le film de Yodai Yamaguchi. Incroyable, on arrive à être d’accord sur une bonne partie des films !

Une fois fini, je craque et annonce à mon collègue que je fais un « break », je commence à fatiguer de regarder des films du matin au soir... Lui s’enfile dans la foulée l’excellent Shadow Dead Riot de Derek Wan, histoire de prisonniers dans une prison de femmes... Dommage que j’aie été trop fatigué... ;). Pendant une bonne partie de l’après-midi, nous « comatons » donc en attendant le dernier film projeté, Minautor, film de monstre mythologique assez bien réalisé.

S’ensuit la cérémonie de clôture pendant laquelle nous allons nous faire maquiller et nous préparer pour le Bal des Vampires, événement qui conclut ce festival depuis de nombreuses années. La délibération du jury est nette, sans bavure et sans surprise : Adam’s Apples rafle tous les prix et il le mérite !! Le prix dans la compétition 7eme parallèle est attribué à The Echo de Yam Laranas, des Philippines, et une mention spéciale est donnée à The Beautiful Washing Machine réalisé par James Lee, de Malaisie. Un beau carton pour le cinéma asiatique qui nous démontre une fois de plus son importance dans le cinéma contemporain.

JPEG - 17 ko
Mercano, Crispin Glover et Wolverine prêts pour le bal des vampires...



L’heure tant attendue d’aller faire la fête est enfin arrivée... LE BAL DES VAMPIRES nous ouvre ses portes !! Mercano déguisé en démon (du style Satan Little Helper) et moi en victime avec la gorge tranchée (du style... rien de spécial ;)) commençons donc à nous faire photographier en compagnie des vedettes du festival. Nos déguisements font forte impression, et nous sommes aussi photographiés par les autres participants qui ont envie de poser avec nous. Nous allons danser pendant une bonne partie de la nuit sur des rythmes endiablés en compagnie de zombies, et autres vampires et loups-garous avant de reprendre la route au petit matin pour revenir chez nous... Sniff ;) Comme quoi, même les meilleures choses ont (malheureusement) une fin... Vivement l’année prochaine que l’on remette ça !

Nous tenons à remercier tout particulièrement les organisateurs du BIFF ainsi que toute l’équipe presse, animée par Thibaut, qui nous a grandement facilité la tâche dans notre découverte de ce festival et nous a accueillis de façon exceptionnelle. Espérons qu’ils auront envie de nous revoir l’année prochaine... Un grand merci également aux abonnés du festival qui le font vivre et nous ont acceptés comme faisant partie de leur équipe. Un TRÈS GRAND MERCI À LA TROLL, sans qui rien ne serait pareil ;) Pour nous, pas de problèmes, on va prévoir de nouveaux déguisements pour le bal 2007.

JPEG - 17 ko
Une partie de l’équipe de presse...




Article précédent | pret immobilier
L’Asie, version culte...



Dans la même rubrique

La fin d'un rêve...
La fin d’un rêve...
L'Asie, version culte...
L’Asie, version culte...
L'Asie tient ses promesses...
L’Asie tient ses promesses...
Quand les fantômes envahissent le BIFF
Quand les fantômes envahissent le BIFF
Le BIFFF enfin découvert...
Le BIFFF enfin découvert...

Sur le Web : S'informer sur les conditions d'obtention de votre credit immobilier reste la première action à entreprendre avant d'aller consulter un courtier en pret immobilier afin de négocier le meilleur taux en connaissance de cause. Votre bien immobilier constitue l'investissement le plus important de votre vie. En cas de surendettement, plusieurs solutions de rachat de crédit ou de Crédit hypothécaire peuvent être envisagées. Le référencement naturel dans le secteur immobilier ainsi que du prêt immobilier a donné beaucoup d'abus. C'est de bonne guerre, le référencement payant est si prohibitif.

Articles les plus populaires

Shutter
Shutter
Dor
Dor
King Naresuan