Accueil > Festivals ou Rétrospectives du Cinéma Asiatique > NIFFF 2006 > The Innocent Seven, Duelist, Loft et Kekko Kamen

Rubriques

NIFFF 2006

The Innocent Seven, Duelist, Loft et Kekko Kamen

The Innocent  Seven, Duelist, Loft et Kekko Kamen

NIFFF 2006 : L’ASIE DÉFERLE SUR NEUCHÂTEL

Avant-dernier jour de cette 6eme édition du Festival International du Film Fantastique de Neuchâtel, avec encore plus de films asiatiques à notre actif. Nous attaquons directement avec The Innocent Seven, un film produit par Office Kitano, la société de Takeshi Kitano. Sept familles vont faire une partie de camping avec un de leurs enfants, mais quel est le but exact de cette balade ?? Les enfants entendent parler d’argent et de disparition... Voici un sujet intéressant, mais fort peu évident à montrer : le trafic d’organes. Très remarqué lors du festival, ce film porte la « patte » Kitano. Tout comme dans les œuvres du maître, on se laisse émouvoir par ces familles et, surtout, par ces enfants qui courent vers un terrible destin qui garde un suspens jusqu’à la fin. Émouvant, parfois drôle, mais surtout attachant, tel est le résumé que l’on peut en faire. À voir de toute urgence si vous le pouvez...

La note de Wolverine : 9/10
La note de Mercano Boy : 7/10

C’est ensuite au tour de Duelist de faire son arrivée. Vous pouvez lire le résumé ainsi que la critique de notre collègue Gorkita ici. J’attendais énormément de ce film, sorti il y a quelques mois en France, mais malheureusement pas arrivé dans nos Vosges lointaines. Le film, très haut en couleur, brille cependant par son scénario assez plat. Les combats ressemblent à un ballet, et on ne peut que s’émerveiller devant ce spectacle, mais en attendant toujours un petit quelque chose qui n’arrivera pas au bout du compte. Dommage... À voir tout de même sur grand écran, ça ne donnera certainement pas grand-chose sur téléviseur...

La note de Wolverine : 7/10

Présent l’année dernière au festival, Kiyoshi Kurosawa nous envoie directement sa dernière œuvre, Loft. L’histoire d’une jeune écrivain en mal d’inspiration qui se voit « placée » par son distributeur dans une petite maison de campagne afin de pouvoir écrire en toute sérénité. Malheureusement pour elle, les choses ne vont pas aller comme prévu, elle va rencontrer un étrange voisin et une momie millénaire... Du très bon Kurosawa, comme il sait si bien le faire. Histoire de fantômes, de meurtres et de cauchemars, le tout agrémenté de quelques pointes d’humour. Ce film retient toute notre attention et nous garde en haleine pendant près de deux heures. Une fois de plus, BRAVO KUROSAWA-SAN.

La note de Wolverine : 9/10

JPEG - 15 ko
John Landis avec Wolverine (à gauche) et Mercano Boy (à droite)

Dernier film pour la journée (séance à 1 h du matin), Kekko Kamen fait partie de la rétrospective « Let’s Save The World ». Adapté d’un manga de Go Nagai (Great Mazinger) cet animé live nous propose une super héroïne un peu différente des autres, puisque ses armes sont ses cuisses strangulatoires et un rayon laser sortant directement de son entrejambe. Bien entendu, pour agrémenter le tout, elle ne porte qu’un bonnet aux oreilles de lapin rouge et des bottes assorties. Et tout cela dans quel but ?? Défendre les jeunes filles en détresse, victimes de répressions corporelles de leurs professeurs... Tout cela est bien léger, mais aura eu l’effet d’empêcher que l’on s’endorme trop vite devant ce super navet. Filmé en vidéo, ce film est trouvable en import DVD pour les amateurs dont je ne fais pas partie. Heureusement, la séance étant à 1 h du matin, nous n’avons pas eu trop de mal pour faire une petite pose bien méritée...

La note de Wolverine : 3/10
La note de Mercano Boy : 6/10

Plus qu’une journée avant la fin de cet exceptionnel festival qui ne cesse de nous surprendre d’année en année... À très bientôt.

JPEG - 16.6 ko
George Romero et Wolverine



P.-S.

FICHES TECHNIQUES :

THE INNOCENT SEVEN
Réalisateur, scénariste : Minoru « Dankan » Isuka
Pays : Japon
Année : 2005
Interprètes : Dankan, Shutô Hatan, Pepe Hozumi, Keito Ishihara, Yôko Ishino, Hitomi Takahashi, Ikkei Watanabe
Directeur de la photographie : Shigeki Muramo
Monteur : Yoshinori Ôta
Compositeur : Suguru Matsutani
Producteur : Office Kitano
Durée : 107 min

DUELIST
Réalisateur : Lee Myung-Se
Pays : Corée du Sud
Année : 2005
Interprètes : Ha Jiwon, Gang Dongwon, Ahn Sungki, Song Youngchang
Scénaristes : Lee Myung-Se, Lee Haekyung, d’après la bande dessinée de Bang Hakki
Directeur de la photographie : Ki S. Hwang
Monteur : Go Limpyo
Compositeur : Cho Sungwoo
Producteurs : Oh Eunsil, O sumi
Durée : 110 min

LOFT
Réalisateur, scénariste : Kiyoshi KUROSAWA
Pays : Japon
Année : 2005
Interprètes : Yumi Adachi, Noriko Eguchi, Haruhiko Katô, Miki Nakatami
Directeur de la photograhie : Akiko Ashizawa
Compositeur : Gary Ashiya
Producteur : Atsuyuki Shimoda
Durée : 115 min

KEKKO KAMEN
Réalisateur : Go Nagai
Pays : Japon
Année : 2004
Interprètes : Shino Saitô, Juri Inahara, Kenjiro Ishimaru, Moa Arimoto
Scénariste : Yuki Okano
Directeurs de la photographie : Toshiya Ônishi, Eiichi Ôsawa
Compositeur : Mari Shimizu
Producteur : Shin Yoneyama (Art Port)
Durée : 70 min

Article précédent | pret immobilier
The Echo, Chai-lai et The Glamourous Life of Sachiko Hanai



Dans la même rubrique

The Innocent Seven, Duelist, Loft et Kekko Kamen
The Innocent Seven, Duelist, Loft et Kekko Kamen
The Echo, Chai-lai et The Glamourous Life of Sachiko Hanai
The Echo, Chai-lai et The Glamourous Life of Sachiko Hanai
Yaji & Kita, Kilink et Super Inframan
Yaji & Kita, Kilink et Super Inframan
The Great Yokai War et Darna
The Great Yokai War et Darna
NIFF 2006 : l'arrivée
NIFF 2006 : l’arrivée

Sur le Web : S'informer sur les conditions d'obtention de votre credit immobilier reste la première action à entreprendre avant d'aller consulter un courtier en pret immobilier afin de négocier le meilleur taux en connaissance de cause. Votre bien immobilier constitue l'investissement le plus important de votre vie. En cas de surendettement, plusieurs solutions de rachat de crédit ou de Crédit hypothécaire peuvent être envisagées. Le référencement naturel dans le secteur immobilier ainsi que du prêt immobilier a donné beaucoup d'abus. C'est de bonne guerre, le référencement payant est si prohibitif.

Articles les plus populaires

Shutter
Shutter
Dor
Dor
King Naresuan