Accueil > Review > Returner

Rubriques

Review

Returner

Returner

« Blockbuster » nippon de 2002, Returner est un film de science-fiction qui a pour héros le top-modèle sino-japonais Takeshi Kaneshiro, plus connu pour ses films chinois comme Chungking Express ou, plus récemment, Le Secret des Poignards Volants. Il y interprète Miyamoto, un chasseur de primes solitaire qui rencontre une jeune fille venant du futur et va devoir l’aider dans sa mission : retrouver un extra-terrestre échoué sur notre planète et le tuer afin d’éviter l’éradication de l’humanité.
Oui, ça rappelle furieusement la série des Terminator. Si on ajoute à cela un méchant yakuza qui séquestre des enfants dans des containers pour faire le trafic de leurs organes, on obtient un scénario excessif et improbable, au charme alléchant de manga. Malheureusement, la mise en images se révèle frileuse et d’une grande pauvreté visuelle. Les effets spéciaux ne sont certes pas désagréables, mais ils sont en général gâchés dans des scènes d’action maladroites (assez peu nombreuses d’ailleurs), plombées par un abus de bullet time et de ralentis à la Matrix. Cet emprunt banal nous est hélas confirmé par la présence du personnage inutile de la vieille commerçante à qui le héros rend visite dans sa boutique, décor prosaïque qui rappelle la cuisine de l’Oracle de Matrix.
Quant aux interprètes, ils sont fades dans l’ensemble, et le photogénique Kaneshiro ne possède pas le charisme nécessaire pour porter le film sur ses épaules. Sans parler des ridicules troisièmes couteaux anglophones des scènes futuristes, dont la qualité de jeu laisse supposer que ce sont des figurants bon marché ou des membres de l’équipe technique qui font du bénévolat !
Certes, si on se fait l’avocat du diable, on peut trouver un charme à cette grosse production aux qualités de série Z et sauver ainsi de grands moments de kitsch que les frères Wachowski n’auraient pas désavoués, comme l’étrange confrontation du goguenard yakuza décoloré avec le petit E.T. bleuâtre. Mais le quadruple coup de théâtre final met notre patience à rude épreuve : on a en effet l’impression que le réalisateur ne sait pas comment finir son film et s’amuse à nous proposer toutes les fins alternatives les plus plates et usées possibles (pour les amateurs, l’une d’entre elles est un clin d’œil à celle de Dead or Alive, l’une des rares scènes à sauver).
En somme, Returner est un film d’action raté et prétentieux qui, préférant le remplissage infographique aux scènes d’action, n’a guère d’intérêt que pour quelques pointes d’humour manga ; pas étonnant, d’ailleurs, qu’il ne soit sorti qu’en vidéo en France et avec deux ans de retard. Dans le même genre, mieux vaut voir Casshern, qui le surpasse rien que par ses effets spéciaux.

P.-S.

FICHE TECHNIQUE :
Réal. : Takashi Yamazaki - Année : 2002 - Interprètes : Takeshi Kaneshiro, Anne Suzuki, Goro Kishitani - DVD Gaumont Columbia Tristar Home Video - Durée : 116 min

Article précédent | pret immobilier
Pompoko

Article suivant | credit immobilier
Wu Ji, la légende des cavaliers du vent


Dans la même rubrique

Ponyo sur la falaise
Ponyo sur la falaise
The Chaser
The Chaser
Painted Skin
Painted Skin
Souvenir
Souvenir
Halla Bol
Halla Bol

Sur le Web : S'informer sur les conditions d'obtention de votre credit immobilier reste la première action à entreprendre avant d'aller consulter un courtier en pret immobilier afin de négocier le meilleur taux en connaissance de cause. Votre bien immobilier constitue l'investissement le plus important de votre vie. En cas de surendettement, plusieurs solutions de rachat de crédit ou de Crédit hypothécaire peuvent être envisagées. Le référencement naturel dans le secteur immobilier ainsi que du prêt immobilier a donné beaucoup d'abus. C'est de bonne guerre, le référencement payant est si prohibitif.

Articles les plus populaires

Shutter
Shutter
Dor
Dor
King Naresuan